Torchon indigne

Publié: 15/04/2011 dans Expertise
Tags:, ,

L’affaire date de septembre 2009 et elle est dramatique.

Une mère et son ami sont accusés de violences volontaires sur un enfant de 15 mois. Ces violences supposées ont conduit à la mort de l’enfant caractérisant un homicide involontaire particulièrement monstrueux. Un procès de l’ignominie donc, il n’y a pas d’autres qualificatifs pour de tels actes.

L’affaire aurait pu être entendue prestement, le beau-père Loïc est présenté par l’enquêteur comme un homme capable d’une grande violence vis-à-vis de sa famille.

Seulement voila, c’est plutôt avec ses propres parents que Loïc s’emporte violemment. De surcroît le médecin légiste n’a pas constaté de signe de maltraitance chronique. Quant au coup de poing qui aurait pu expliquer le traumatisme mortel, le légiste affirme que " Classius Clay lui-même n’aurait pas pu faire une fracture du crâne à cet enfant ".

Si ce n’est le beau-père, c’est certainement Carole, la mère, qui a tué son enfant.

D’ailleurs le rapport d’une des expertes psychologues Danièle R-M présente Carole comme capable d’agressivité.

Ouf on a une coupable, l’affaire est entendue.

Mais là encore la foi de l’expertise est mise en doute. Dans d’autres circonstances la mère prenait 20 ans, mais ici ce n’est pas si simple. En effet, contre toute attente, ce sont les ex-beaux-parents et l’ex-compagnon qui vont présenter Carole comme une bonne mère. Les autres experts vont d’ailleurs dans ce sens : la mère est une maman affectueuse anéantie par le décès de sa fille !

L’avocate de Carole lancera à l’experte Danièle R-M : " Votre rapport est un torchon indigne et scandaleux ", un rapport heureusement contredit par les autres experts. Mais imaginez un peu qu’en d’autres circonstances ne nécessitant pas pluralité d’expertises, la subjective Danièle ait été seule nommée et que le père de l’enfant ait témoigné à charge comme cela arrive le plus souvent dans des rancoeurs de séparation. Que croyez-vous alors qu’il serait advenu de Carole ???

En tout cas l’experte qui aurait pu permettre l’incrimination d’une innocente sévit toujours en ses torchons – oups expertises –. Dans leurs malheurs, les victimes n’auront pas toujours autant de chance face aux rapports assassins de l’experte, à quand un nouveau drame de la récidive ?

Source : http://www.ledauphine.com/ain/2009/09/25/des-lesions-compatibles-avec-une-chute-du-lit

Xavier Collet

Commentaires (1)

1. FELICIA – Le 07/02/2011 à 02:00

SmileyMais Xavier, l’experte Danièle R-M est la "mienne" !! C’est celle qui m’a ruiné en me décrivant comme une déséquilibrée et en encensant le père d’Olivier… J’ai d’ailleurs l’article complet du D.L. et je l’ai envoyé à la cour d’appel.
Bien pire : cette experte de malheur est sur le site "côté bien être"… Et ce n’est pas une blague.
Elle est née Poggi, elle est d’origine corse, elle tremble des mains, elle est une horreur personnifiée de la gueule et elle reste experte prête à encaisser et à continuer à détruire des parents.
Dans l’affaire du bébé tombé du lit, l’avocat général l’a mise à mal "votre rapport est un tacle, la victime n’est pas prête de l’oublier…" et elle s’excuse penaude "de n’avoir pas eu assez de recul".
Comme elle me tapait sur le système c’est incroyable, une mauvaise foi (et haleine) hors du commun des mortels.
A Bastia elle se fait du fric et sans scrupules elle cite Freud tout au long de son rapport et elle est surtout très menteuse. A plaindre…

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s