Toi qui viole la loi, qui t'a fait juge ?

Alors que parler de dysfonctionnements majeurs de la justice est un euphémisme pour bien des justiciables brisés par les erreurs judiciaires en série, le Président de la République a eu le mérite d’oser ce terme en révélant la responsabilité de la « justice » dans le meurtre de la jeune Laëtitia, suite à la remise en liberté d’un tueur sadique.

Dans les faits pourtant les magistrats jouissent d’une irresponsabilité qui leur permet de commettre les pires forfaits sous forme de jugements ou de dénis de justice. Les exemples abondent : des innocents reconnus ultérieurement comme tels qui se suicident en prison, une enfant
séparée d’une famille aimante pour être envoyée dans une secte, des pédophiles peu inquiétés, des magistrats escrocs et fautifs en leurs jugements qui continuent à juger, la liste est interminable et il faudrait bien rédiger un livre noir des crimes judiciaires.

On ne peut donc que louer les propos de Nicolas Sarkozy, premier magistrat de France et on s’attendait pour le moins à ce que les intéressés fassent amende honorable, à ce qu’une grande réforme du statut de la magistrature puisse enfin être mise en chantier et réclamée par les juges sur d’autres bases que des rallonges budgétaires.

Mais non une partie importante de ce corps tout puissant se met, non pas à s’excuser, mais à aboyer l’écume aux lèvres. L’habitude est bien prise dans ce corps, rappelons nous la violence des propos des pontes des syndicats de magistrat contre le ministre de l’intérieur qui avait voulu les rappeler à l’ordre.

Le premier à tirer est le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) que préside d’ailleurs le Président de la République. Ce corps de promotion et de discipline des magistrats doit effectivement se sentir ulcéré pour ne pas faire son travail avec suffisamment d’empressement et de rigueur, et c’est bien ainsi que l’on doit considérer son rappel jaloux de ses prérogatives si mal employées : « la mise en œuvre de la responsabilité disciplinaire des magistrats obéit à des règles précises ». Tellement précises d’ailleurs que le premier justiciable venu critiquant un jugement aberrant se verrait condamné pour mise en cause de l’autorité de la chose jugée sans que le Conseil Supérieur de la Magistrature n’y trouve rien à redire.

Tout autre que le Président de la République ou un ministre se serait d’ailleurs pris outrage à magistrat pour ces paroles de vérité car en France la liberté d’expression ne saurait aller jusqu’à froisser ces gens là et des délits particuliers ont été trouvé pour faire taire le pékin moyen.

 Pourtant si outrage il y a dans cette affaire, c’est un outrage à chef d’Etat et bien davantage un outrage au peuple français puisque les magistrats grévistes se sont délibérément mis dans l’illégalité et insultent les justiciables par leur comportement. Il serait comique qu’outrageant ainsi le peuple et leur fonction chacun de ces grévistes puisse à l’avenir faire condamner qui que ce soit pour outrage à leur peu respectable personne.

Mais examinons de plus près le corporatisme de la magistrature qui amène 170 tribunaux sur 195 à se mettre en grève. Comme le premier cégétiste venu, les hommes en robe par la voix du président de l’Union Syndicale des Magistrats, premier syndicat dans la magistrature, viennent pleurer sur leurs conditions de travail et réclament 3 milliards d’euros sur 5 ans. Rien que ça ! Et me voilà, moi pourtant peu enclin à soutenir le syndicaliste lambda dans un tel argument à faire la comparaison de statut et de niveau de vie du juge et de l’ouvrier. Décidément, ces magistrats, habituellement plein de morgue, ont peu de pudeur à jouer de leur humanité de façade pour qu’on leur remplisse davantage la gamelle. Il n’y a donc en France que les nantis qui puissent se mettre en grève alors même que la grève est interdite dans les secteurs régaliens de l’Etat que sont la « justice », la police et l’armée…

Alors oui douchons à coup de lance à incendie ces manifestants en robe et renchérissons sur les déclarations du porte-parole du gouvernement français – qui déclarait qu’avec le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche, celui de la justice était le seul à être épargné par les suppressions de postes –. Renchérissons donc pour demander à ce que soient cassés d’office l’ensemble des magistrats grévistes pour outrage à leur fonction. N’oublions pas non plus de renouveler une partie de ses effectifs mais dans le cadre d’une grande réforme de la justice et du statut de la magistrature. Plus jamais un voyou ne devra siéger ailleurs que sur le banc des prévenus, et cela devrait valoir aussi pour un certain nombre d’experts et d’avocats.

About these ads
commentaires
  1. dolla dit :

    ah ! la justice ,… que du bonheur !
    quelle est la légitimité d’une personne de juger une autre personne ?
    est ce qu’un juge croit détenir la vérité ? parce qu’il est juge !!
    quand le doute devient une certitude

  2. felicia dit :

    un livre noir…Voilà qui est à faire, en donnant quelques synopsis d’affaires mettant en relief le fait que le principe du contradictoire est balayé par du parti pris suivant la personalité du magistrat ou des interventions fraternelles ou politiques ou autres à pouvoir pour orienter la décision sans besoin d’ouvrir le dossier.
    LES LOIS NON APPLIQUEES/ LES ENFANTS MANIPULES DE TOUTES PARTS etc etc
    je rêve de ce livre, prête à apporter ma contrib . POUR LES FRAIS DE NOTAIRE afin de bloquer tout plagiat.
    LA PROSE SIMPLE DE XAVIER INDIQUE QUEL EN SERAIT L’AUTEUR? ALLANT JUSQU’à EXPLIQUER LA FEDERATION DU CEDIF SANS DEMANDER LE MOINDRE DENIER AUX ADHéRENTS, …

  3. ARMENANTE dit :

    Quelques réflexions qui sont aussi des réponses:
    – Une démocratie sans contrôle est soumise à la médiocrité des hommes
    – Ce qui ne se contrôle pas ne progresse pas.

    Tel doit être le fonctionnement de la démocratie et le contrôle nécessaire de ceux qui sont des délégataires de service public.
    La france est un des plus grand restaurant du monde mais le service laisse à désirer.

    La démocratie française doit faire des progrés:
    – suppression du cumul des mandats des politiques , – Limite dans le temps du mandat des politiqes (2 fois dans un mandat) …etc
    – Contrôle de l’administration , la police ( ex: utilisation de caméra sur véhicule ) et en particulier la justice qui est faite au nom du peuple français donc le peuple doit s’assurer du respect du droit

    La Commission Européenne pour l’Efficacité de la Justice (CEPEJ) a dévoilé le 25 octobre 2010 son rapport comparatif des systèmes judiciaires européens : la France est classée 37eme sur 43 pays européens… derrière l’Arménie et l’Azerbadjian : http://injustice.aliceblogs.fr/blog/_archives/2010/12/5/4696069.html

    Les citoyens peuvent agir avec les droits de l’Homme =
    cliquer à la ligne = – ARTICLE 35 des droits de l Homme
    http://injustice.aliceblogs.fr/_attachments/4696069/ARTICLE%20%2035%20des%20droits%20de%20l%20Homme.jpg

    Bien cordialement

  4. ARMENANTE dit :

    En complément de mon commentaire un exemple de dysfonctionnement judiciaire que je soumets à votre sagacité:

    http://injustice.aliceblogs.fr

  5. L’outrage des magistrats au peuple est un fait. « La justice rendue au nom du peuple » est une déclaration particulièrement dépassée. Chacun sait que la justice d’aujourd’hui est rendue au nom des seuls maffieux, dont la seule préoccupation est de dépouiller le peuple. Chaque jour les juges s’emparent d’un élément de l’économie aux seules fins de s’enrichir personnellement. En effet, par le biais des tribunaux de commerce, les biens saisis sont distribués à des sociétés gérées par des avocats ou des magistrats, quand le mari n’est pas avocat et la femme : juge !!!! Si le grand banditisme était associé aux juges, hier, se sont les juges qui sont les parrains de la maffia, aujourd’hui. Les escroqueries par jugement se multiplient à une vitesse infernale. La prostitution infantile, la drogue, le trafic d’organes : tous ces crimes sont organisés et jalousement protégés par les magistrats en personne, en toute impunité. L’indépendance de la justice est, dans les faits, une dictature maffieuse. Et ce n’est pas Richard Armenante qui va me contredire !!!! Mais aussi les innombrables victimes !!!!!

  6. ARMENANTE dit :

    En effet Jean Claude PONSON, en France c’est la médiocrité qui reigne , car une démocratie sans contrôle est soumise à la médiocrité des Homme . Les Magistrats sont médiocres c’est le système qui favorise cette médiocrité .
    Ce qui ne se contrôle pas ne progresse pas . Et la vérité que vous dites est sans pitié pour le système corrompu. La France est un des plus grand restaurant du monde mais le service est de mauvaise qualité.

    Mais la question à se poser : Que font les politiques dont certains disent être proche des citoyens. La réponse est dans cette réflexion = »La différence entre l’homme politique et l’homme d’État est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération ».James Freeman Clarke (1810-1888).
    Nous entendons sur les TV , Radio..etc en boucle que La France est 1er en tout et les Français le croient . Mais la France c’est le Pays de la médiocratie et de la tricherie une répoublique bananière . La Commission Européenne pour l’Efficacité de la Justice (CEPEJ) a dévoilé le 25 octobre 2010 son rapport comparatif des systèmes judiciaires européens : la France est classée 37eme sur 43 pays européens… derrière l’Arménie et l’Azerbadjian ,
    cliquez ici :http://injustice.aliceblogs.fr/blog/_archives/2010/12/5/4696069.html

    Les citoyens peuvent agir avec les droits de l’Homme =
    cliquer à chaque ligne = – ARTICLE 35 des droits de l Homme
    ou : – http://injustice.aliceblogs.fr/_attachments/4696069/ARTICLE%20%2035%20des%20droits%20de%20l%20Homme.jpg

    Payons nous des impôts pour avoir une injustice de qualité?
    Nous avons un pouvoir de voter utilisons le!

    • comitecedif dit :

      Les français sont très mal informés sur les modes de fonctionnement de l’Etat et considèrent trop souvent la machine étatique comme l’expression d’une volonté générale alors qu’elle n’exprime en réalité que la volonté et l’intérêt de ceux qui détiennent le pouvoir par la nomination ou l’élection de faire fonctionner la machine étatique.

      C’est pour cela que nous devons aussi informer les français afin de leur faire prendre conscience que les décisions prises le plus souvent en leur nom n’expriment en réalité que l’intérêt des hommes de l’Etat.
      L’aphorisme de Juvénal au premier siècle de notre ère devrait être rappelé :
      « «Quis custodiet ipsos custodes ?», en français « qui nous garde de nos gardiens » et en clair qui nous protège de cet Etat que est lui même censé nous protéger ?

      La réponse est rien, aussi longtemps que nous penserons que l’Etat est la solution nous ne verrons pas que l’Etat est le problème.

  7. A lire absolument NOUVEL ARTICLE : 0114 LES ESCROCS DES SERVICES DE JUSTICE D’ÉPINAL

    &&& …………… *** ……………… xxx …………………
    Il est donc démontré ici, que le pacte maçonnique « La Chaîne du Droit » est une entrave à la manifestation de la vérité, et n’est, en fait, que la promotion d’un trafic d’influence généralisé, orchestré par les services de justice de la première instance et suivi, aveuglément, par les juges de la Cour d’Appel et de la Cour de Cassation.
    Les requêtes ne sont donc que des leurres .
    Et on se demande bien quelles sont les raisons de maintenir, en l’état, des fonctionnaires hautement rémunérés, qui se contentent de faire de la figuration dans une mauvaise pièce de théâtre.

    Il s’agit bien d’une suite d’escroqueries par jugement qui révèle le crime en bande organisée, au sein même des services de justice, y compris à la Cour de Cassation, la plus haute Cour de justice française.

    Avant d’accorder des moyens financiers importants pour accentuer le gavage, il serait peut-être intéressant d’utiliser les fonds acquis pour obtenir un travail sérieux et ….réel.

  8. Si des moyens devaient être accordés, aux services de justice, ce serait aux seules fins de créer un tribunal spécial, composé d’une formation d’un juge et de 12 jurés.
    Ce tribunal spécial serait exclusivement réservé aux seuls présumés criminels des services de justice.
    L’impunité absolue, dans les faits, des magistrats criminels nous entraîne vers un déclin vertigineux de notre démocratie, désormais relèguée à la 37ème place sur 45 pays européens.
    Nous avons d’ailleurs beaucoup de chance que le comparatif de la CEPEJ (Commission Européenne pour l’Efficacité de la Justice ), n’inclue pas les pays africains, puisque ces derniers passent, majoritairement, devant la France !!!!!!!

  9. ARMENANTE dit :

    Jean Claude PONSON, Il faut créer donc des contres pouvoirs . A ce sujet La France est le pays moderne qui a le moins de contre pouvoir.
    Dans cette idée nous avons créé leJournal TOP ALERTE le journal qui dit la vérité http://injustice.aliceblogs.fr/blog/_archives/2008/3/8/3568166.html

    Mais force est de constater que les citoyens ne se mobilisent pas pour adhérer à ce journal. Faites savoir autour de vous , bien sûr rien n’est parfait dans cette réalisation mais au moins nous nous battons contre la médiocratie ambiant et disons à nous concitoyens d’agir.
    « Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis ! (Richard ARMENANTE) »

    Bien Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s