Mineurs délinquants

Publié: 05/04/2011 dans Foyers de l'enfance
Tags:, , , , , ,

Décidément le magazine du Conseil Général du Cher s’intéresse beaucoup aux mineurs. Cette fois il fait la promotion, dans son dernier numéro de l’année 2010, du colloque organisé par la très partiale Ligue des droits de l’homme à Bourges sur le sujet « Le jeune et la justice ».

On peut tout de suite penser à ces foyers d’injustice où sont placés des enfants qui ont eu le malheur d’être séparés de parents que les sévices sociaux, selon leurs propres critères jugent maltraités parce que  » obèses, pas toujours bien habillés, soumis à une pression scolaire, renfermés, élitistes, … «  en espérant que les gosses traumatisés ne sont pas mis en présence d’adeptes adolescents des tournantes dans les caves.

On se dit finalement que les CEF (centres éducatifs fermés) pour mineurs plus de 13 ans multirécidivistes ont leur place et répondent à une problématique QUI N’A RIEN À VOIR avec celle des placements. L’existence de ces CEF  épargne donc à des gamins injustement placés des violences autres que celles potentielles d’éducateurs.

Et puis on apprend que Dominique Versini, inutile défenseure des enfants (fonction disparue depuis) dénonce l’argent mis dans les CEF qui est autant de moins pour les associations et la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), vous savez ceux qui s’occupent de vos enfants qui ne sont pas encore délinquants parce qu’il paraît que les délinquants c’est vous !

Finalement pour tout ce petit monde, il faudrait supprimer les CEF quitte à faire de tout foyer un lieu d’accueil pour éventuels délinquants endurcis, tout cela au nom de moyens supplémentaires qu’entraîneront nécessairement les dégâts consécutifs à une telle réforme. Car, vu ce qui se passe déjà dans les foyers fréquentés par 50 % d’enfants qui n’ont rien à y faire, on tremble davantage encore à l’idée de la promiscuité d’enfants innocents avec des criminels juvéniles. On en tremble tellement que le placement d’un innocent dans un foyer tiendrait alors de la non-assistance à mineur en danger avec les conséquences que les parents seraient en droit d’en tirer. Nous n’en sommes pas encore là et quoi que l’on puisse penser des CEF, terme pudique pour « maisons de correction », on ne saurait admettre leur dissolution dans de telles conditions.

On comprend cependant bien le but de ce colloque : proposer des solutions aberrantes pire que le mal à soigner pour se dire ensuite victime de réformes adoptées sans moyens à la hauteur, on connaît trop la chanson.

Xavier Collet


Pour aller plus loin : https://comitecedif.wordpress.com/2011/08/23/des-educateurs-mal-eduques/

1. Lucille Armentano – Le 10/03/2011 à 00:02

C’est tout à fait vrai, supprimer les CEF ferait de tout foyer un centre de délinquance, mais bon on y est déja vu les rebus de la société qu’on appelle éducateur et qui y jouent les gardes chiourmes.
Je peux dire que j’en connait quelque chose pour les avoir fr&quenté y a pas si longtemps.


2. Senorita – Le 11/03/2011 à 18:08

Ça ! je confirme pour eux les délinquants c’est nous.
Moi j’ai eu affaire à la police dernièrement pour être attendu suite a de nombreuses plaintes contre l’ASE que j’ai fait depuis 2 ans et resté sans suite ( il parait que j’énerve le procureur) j’ai été traité comme une accusée, dénigrée sur le placement de mes enfants, mis en doute dans mes écrits, que ma dernière plainte n’était pas motivé, que je mélangeais tous, sur un ton quelque peu dévalorisant et rabaissant.
Les délinquant c’est l’ASE qui les forme dans les foyer de l’enfance et en famille d’accueil, je m’aperçois que mes enfants placés dont ils ont rompu le contact avec moi à l’approche de leur majorité devenir des délinquants, mais c’est encore de ma faute après 8 ans de séparations, j’en ai plus qu’assez d’être jugée et ou je dois me justifier en permanence.
Ces pros n’aiment pas être montrés du doigt alors qu’ils s’habituent car ce n’est que le début, des parents dans la même situation y en a des milliers et ils ne pourront pas tous les museler.

Publicités
commentaires
  1. SIRIEIX dit :

    8 jeunes pour 25 éducateurs !!! la France est décidément championne du gaspi, comme disait la pub : « En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées » MDR

  2. comitecedif dit :

    Oui en matière de délinquance, on a le droit à la double peine. D’abord ils cassent; agressent, violent, ensuite on paie un max pour une réhabilitation dont les résultats sont nuls.
    La triple peine n’est pas loin : si ils suppriment de tels établissements, ces prédateurs se trouveront de nouvelles victimes en foyer.

  3. […] de la protection de l’enfance en danger. Nous nous sommes déjà exprimés dans le même sens (https://comitecedif.wordpress.com/2011/04/05/mineurs-delinquants/) pour dénoncer notamment le placement de mineurs délinquants avec des mineurs privés (à tort ou […]

  4. […] Nous n’avons donc pas beaucoup abordé la question des mineurs délinquants si ce n’est pour déplorer la volonté de certains juges et des syndicats d’éducateurs de mettre fin aux centres éducatifs fermés et de mélanger des mineurs en souffrances avec leurs agresseurs (https://comitecedif.wordpress.com/2011/04/05/mineurs-delinquants). […]

  5. […] Nous ne nous en étonnons pas au CEDIF, puisque nous nous sommes déjà offusqués de la volonté de certains de mettre fin aux centres éducatifs f…. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s