Alors que nous nous penchions sur un mémoire réalisé par une future directrice d’établissement sur un foyer d’accueil d’urgence, nous apprenons que ce même foyer pratiquait à titre habituel de graves maltraitances sur ses protégés. 

Les sévices sociaux enlèvent des enfants sous prétexte de maltraitances et pratiquent des placements en foyer injustifiés dans 50 % des cas.

Atterrant non ?

Mais pire, vos enfants enlevés sans la moindre maltraitance vont en  subir une, et une vraie celle-là, entre les mains des professionnels de l’enfance.

Quand la protection de l’enfance tabasse et humilie les gamins …

Des faits pas si isolés que le prétendent les Conseils Généraux.

 Tenez, alors que nous nous étions intéressés de près au mémoire rédigé en 2007 sur le Centre Départemental Enfance et Famille Villepinte par une future chef d’établissement d’accueil pour enfant (https://comitecedif.wordpress.com/2011/06/27/le-blues-de-leducateur/), un mémoire relevant un problème grave de motivation des personnels, nous n’avions pas relevé encore que des enfants y subissaient à cette époque de véritables calvaires.

Depuis le centre de placement d’urgence foyer de l’enfance (CDEF)  de Villepinte a été fermé.

Les faits qui s’y sont produits consistent en des mauvais traitements gravissimes à même de laisser des séquelles, voire de tuer les enfants, puisque les éducateurs ont dû répondre d’actes aussi lourds que des douches froides, des coups. Les enfants étaient aussi enfermés, humiliés, forcés de faire des pompes dans la boue, ce dont d’autres salariés avaient été témoins.

Les langues ne se délient pourtant pas facilement dans ces lieux d’abandon, ceux qui ont parlé ont essuyé les foudres du directeur comme cette Madame L, psychologue spécialisée poussée à la démission et qui alertera heureusement les pouvoirs publics.

La brigade des mineurs va alors pouvoir intervenir pour enquêter et faire éclater la vérité.

Le tribunal correctionnel de Bobigny saisi en 2009 se montrera cependant clément puisqu’il prononcera la relaxe d’Abdelkader B et Cédric B, deux éducateurs soupçonnés de mauvais traitements sur enfants, relaxe aussi pour le directeur du foyer accusé de cautionner de telles pratiques.

On aurait pu en rester là suite à la relaxe générale et on a l’habitude d’enterrer ces affaires me direz-vous.

Et pourtant, le parquet fera appel de la décision de justice qui est repassée en janvier 2010 devant la cour d’appel de Paris.  Celle-ci condamnera les éducateurs de choc à 6 mois de prison avec sursis et 3 années d’interdiction d’exercice de leur profession.

Trois ans de répit pour les enfants avant que cela ne recommence avec peut-être le même directeur relaxé pour faute d’éléments probants – et dont on ne peut même pas citer le nom –  ?

commentaires
  1. Tout simplement scandaleux, seulement 6 mois et avec sursis et dans 3 ans ils recommence sur nos enfants, lamentable !!

  2. […] atteintes réalisées en foyer sur des mineurs comme dans l’affaire du CDEF  Villepinte (https://comitecedif.wordpress.com/2012/03/23/trois-ans-de-repit-pour-les-enfants/), devons censurer des commentaires aussi effarants que celui-ci : « Connaissez-vous les conditions […]

  3. braun dit :

    ben oui c pas normal qu ils maltraitent nos enfants y en a marre il faut que ca cesse il faut protéger nos enfant … moi j’ai vue beaucoup de maltraitance des professionnels qui travaillent autour de nos enfant et après on parle du droit de l’enfant pour moi c des blabladeris

  4. rolande locati dit :

    mon petit fils a été place dans un lieu de vie c’est un placement abusif car j’en avais la garde il était heureux il avait l’affection le bien-être une vie de petit garcon comme tous les autres enfants ,a l’ecole il travaillait il avait de tres bonnes notes ,du jour au lendemain il a été place pour lui tout a basculer ,lorsqu’il venait un week-end par mois il ne parlait pas,il restait de longs moments prostre devant la tele,plus rien ne lui faisait envie ,pourquoi? car il subissait des attouchements il avait ca dans sa tete ,il ne pouvais pas en parler , quand il devait repartir le dimanche au lieu de vie c’était l’horreur il se sentait mal et disait <je vous en supplie faite quelque chose pour me sortir de la ,il disait ,j'ai envie de mettre le feu ,mais j'ai peur d'aller en prison ,a sept ans c'est quand meme grave d'entendre ca de ce petit bonhomme,au bout de deux ans de galere dans ce lieu de vie il a été place chez une autre famille ca va mieux ,il dit que ce qu'il a subit au lieu de vie il ne pourra jamais l'enlever de sa tete il estmarquer pour la vie il se demande pourquoi on ne fais rien pour qu'il rentre dans sa famille il n'a rien fait ,unenfant qui n'a pas de famille est place,mais lui il a ses grands-parents une tante et un oncle qui l'aime ,pourquoi ces éducatrices ,ne disent pas tout ca les arrangent ,elles ont des enfants qu 'il y est une enquete sur elles qu'on leur enleve leursgosses ,si ca se produisait ca ferait reflechir beaucoup de ce beau monde,magistrats juges et tout ce qui suit ,il faut arreter de suite ce genre de chose trop facile pour eux car ne sont pas les enfants qui mentent mais IL FAUT AGIR TOUT DE SUITE ,C’EST UN CRIME DE PLACE UN ENFANT QUI EST HEUREUX DANS SA FAMILLE,IL FAUT AGIR LE PLUS VITE POSSIBLE,CAR LA C’EST UN CRIME

  5. FL dit :

    J’étais dans ce foyer. Exactement à ce moment. J’sais tout c’qui si est passé. Y’a certains trucs qui sont pas dis hein.

  6. FL dit :

    Comme le jour des pompes dans la boue. L’histoire c’est qu’on était en sorti. Et en rentrant au foyer, on est sorti des voitures (une Renault Kangoo blanche et un Renault Master blanc). Et comme il pleuvait et qu’on était en t-shirt, on a couru pour s’abriter. Et en courant on a eclaboussé d’eau le jean d’Abdelkader (Kader). Et comme ça lui a pas plu, il nous à forcé à faire 20 pompes dans la boue, torse nu, sinon on mangeais pas et on restait dehors tant qu’on avait pas fait les 20. On était 4 ou 5, on avait entre 12/13 ans. C’était devant le groupe d’acceuil d’urgence, qui s’appelait Snoopy à l’éposue. Y’a eu aussi des menaces de mort, ça ils disent pas hein…

  7. Sandrine dit :

    Bonjour,

    Ma fille est actuellement dans un de ces foyer et depuis septembre je ne la voyait presque plus jusqu’a novembre où je ne l’ai vu qu’une dernière fois et depuis une semaine même plus d’appel téléphonique (de superbes fêtes de fin d’année!! à essayer de ne pas disjoncter car ils attendent que ça! et échange de cadeaux par educs interposés mais pas vu ma fille!!!!!)

    Pour raccourcir l’histoire : « ma fille de maintenant 15 ans a vécu des choses graves qui ont déjà détruit sa jeunesse mais j’ai tout fait pour lui tenir la tête hors de l’eau pendant 5 ans malgré l’intervention d’assistante sociale qui faisaient tout pour me l’enlever ! Jusqu’au jour où c’est ma fille qui apres appel à l’aide en tentative suicide à fait elle-même appel à eux car elle ne supportait soit-disant plus la vie à la maison et là ce fut la dégringolade, mise en famille d’accueil pendant un an où elle a été pourri, gâté et à la fin du placement cet été la juge a décidé de placer ma fille dans un C.D.E.F. pour soit-disant nous rapprocher petit à petit et du jour où elle est entré là-dedans ce fut le commencement de la fin (un enfer pour moi et pour ma fille) en effet la juge avait notifié comme toujours des visites tout les week end et eux on décidé soit disant pour la protéger du fait que je l’aime trop (et oui ça existe!) d’autoriser des visites que tous les 15 jours avec visites médiatisées entre! Et la horreur ma fille et moi-même l’avons très mal vécu elle s’est vu entouré d’enfants suicidaire, elle avait peur, et moi panique totale de perdre ma fille.
    Et plus ils nous ont séparé plus ma fille s’est éloigné et a pris partie pour eux! Et la je suis perdue car au début elle voulait fuir cet endroit si bien qu’elle a fait une tentative de suicide avec mise en psychiatrie 3 semaines (pendant lesquelles j’ai retrouvé un peu ma fille d’avant) et une fugue (où ils on été perdu et se sont même fait enguelé par la police pour leur mauvaise gestion) où je suis la seule à qui elle a répondu en e disant qu’elle ne voulait plus retourner la-bas!!
    Et depuis, retournement de situation même ma fille m’accuse de lui faire du mal : un jour elle m’appelait en me disant qu’elle en pouvait plus le lendemain qu’elle était mieux là-bas et que je lui montait la tête (phrase que j’avais entendu précédemment lors des médiatisations ou rencontre avec les assistantes!!!!!)
    Et le grand choc pour Noël on s’est appelé et elle m’a crié dessus, que c’est moi qui la torture (mentalement) etc…. des sms échangés où je reconnait bien les paroles des educs que c’est pour son bien que on se sépare pour mieux se retrouver etc….

    Et je me suis rendue compte qu’ils lui offrent tout ce que moi je ne pourrais jamais : elle fait du cheval, va en centre de remise en forme, sortie cinéma régulière, sans compter les achats d’habit régulier, etc…. en fait gros lavage de cerveau!!!!! et séquestration!!!
    J’ai enregistré toute les médiatisation car il y ait dis des choses absurdes et surtout ma fille a parfois levé le ton est dis qu’elle voulait stopper le foyer mais ils arrivent toujours à l’endormir et à la mettre contre moi.

    J’ai l’impression d’etre une criminelle et ma fille avec qui nous étions super soudé je suis en train de la perdre elle va jusqu’a me dire que quand je lui dis qu’elle me manque elle aurait l’impression que je la pensais morte (une horreur)!!
    Et alors pour la fin d’année la totale plus de nouvelles. J’ai extremement peur car quoi que je dise cela se retourne automatiquement contre moi, je n’ai pas droit de pleurer, de m’énerver, de dire qu’elle me manque, de souhaiter la voir car je la détruit soit disant…

    Nous ne sommes même pas encore passer devant la juge pour les six mois a venir qu’ils parlent déjà de la mettre en Juin en foyer de vie (en souvenir le jour de sa rentrée au foyer c’était pour qu’on se retrouve et que je la récupère mais plus ça va et plus ils me l’éloigne!!!!, de plus soi-disant qu’ils ne garde les enfants que 3 mois et cela fait deux mois de plus qu’elle y reste!!!!)

    L’histoire est trop longue et compliquée pour l’étendre ici mais tout le monde autour de moi ne comprends rien et même des professionnel médecin, autre éducs, etc me disent qu’il y a un probleme, certains vont maintenant jusqu’à dire que c’est peut-etre ma fille qui est malade psychologiquement. Je connais bien ma fille et dejà depuis qu’elle est dans ce centre je ne la reconnait plus, son regard est noir et vide, et j’ai peur de la perdre.

    Si quelqu’un pouvait m’aider, m’éclaircir car la je suis à bout et ils me l’interdisent en fait d’avoir des sentiments! il faut que j’aille me faire soigner psychiatriquement!! comme m’a rétorqué mon médecin mais n’importe quelle mère de famille dans une telle situation perdrait pied……

    Merci de m’aider je n’en peux plus car la il y a manipulation d’une ado et destruction totale d’une famille!!! Et j’en viens à me dire s’il faudrait pas que je fasse appel a un avocat ou bien carrément aux médias car dans les enregistrement il y a de quoi!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s