La grenouille s'enfle si bien pour jouer les importantes, qu'à la fin elle éclate.

La grenouille s’enfle si bien pour jouer les importantes, qu’à la fin elle éclate.

Comment reconnaître des minables ?

 Bravo Gérard bien joué, toi au moins tu ne paieras plus les traitements des travailleurs sociaux, tu n’enrichiras plus l’ASE, tu ne financeras plus les placements de futurs SDF.

Évidemment les admirateurs du système social français osent faire la morale – ce qui est à se tordre de rire vu ce qu’ils font aux familles – avec une petite  hargne mesquine qui nous désigne les vrais minables qu’ils sont. Je n’en vois d’ailleurs pas parmi eux qui doivent leurs revenus à d’autres que nous, les contribuables.

Ce n’est donc pas étonnant qu’un Philippe Torreton, ancien conseiller municipal socialiste à Paris, se soit fait un  peu de pub en crachant sur un collègue tout en se posant comme donneur de leçons pas très malin pour ado attardé. Oui collègue, parce qu’il paraît que Torreton est aussi acteur.

Si si, il aurait même eu des rôles principaux dans des films qu’on a pas vu. L’arroseur Torreton s’est fait arroser de façon jubilatoire ; le retour de flamme de la profession a été une occasion de faire preuve d’un franc-parler rarement vu depuis un moment.

Retour de flamme à l’envoyeur

 Cela fait du bien d’entendre des personnalités dire autre chose que des bêtises ou de rabâcher du politiquement correct. Si Torreton a raté une occasion de se la fermer, Catherine Deneuve n’a pas manqué de pointer la mesquinerie du citoyen exemplaire Torreton, auto-estampillé anti-ultralibéral qui paie ses impôts et approuve le mauvais usage qui en est fait. Ce « de quel droit, de quel souci démocratique semblez-vous animer votre vindicte salissante » fait mouche. Le commissaire politique dans toute sa splendeur est ainsi dévoilé, surtout quand elle ajoute « qu’auriez vous fait en 1789, mon corps en tremble encore ! ». C’est vrai qu’on le voit bien dans le rôle de Marat ou de Saint-Just, ces assassins de masse dont certaines rues de municipalités politiquement particulières portent encore le nom.

La grenouille et le boeuf

Dans un registre plus psychologique Gad Elmaleh s’y est mis aussi par un simple tweet : « C’est pas en tapant sur les grands qu’on rentre dans leur cour. Je comprends ton mal de notoriété, mais tu es si petit … » Il rajoute quelques minutes après : « Etre libre sans faire de mal à personne. Voila ce que je nous souhaite. »

Ce simple petit mot je conseille d’ailleurs à tous les parents de l’envoyer aux personnels de l’ASE. Je suis sûr qu’ils comprendront le message.

Les petits veulent donc se faire valoir sur le dos de Gérard Depardieu, c’est le cas dans le milieu des acteurs et comme le dit justement Fabrice Luchini : « quand on attaque Depardieu il faut avoir une filmographie solide ! ».

Les inconnus du PS en manque de notoriété

Et pas seulement chez les acteurs puisque d’autres petits dont le nom n’est jamais mentionné dans les manchettes autrement « qu’un député PS »  jouent les  Philippe Torreton de la politique. Ces inconnus tentent de se faire connaître en prenant à partie par assistante interposée l’action du CEDIF. Je parle là du cabinet Yann Galut. D’accord ce n’est pas – pas encore – le meilleur moyen de se faire connaître, quoique … Ils n’hésitent pas alors à s’en prendre à d’autres personnalités pas plus connues qu’eux en proposant par exemple  d’assommer les anciens pauvres par la taxation de leurs gains au loto. Accueilli dans sa proposition par un gigantesque éclat de rire, le même député PS fait le choix de se désigner des cibles plus médiatiques. Voila donc le député inconnu du Berry qui ne demande pas moins que la déchéance de nationalité française pour Depardieu et les exilés fiscaux en général. Il y gagne la présidence d’une commission parlementaire sur le sujet.

Mais tout aussi bas qu’il vole, Galut ne sera pas fait chef d’escadrille car un autre député socialo pousse même jusqu’à demander l’expropriation des biens de Depardieu ! On attend qu’un conseiller municipal de Triffouilly-les-Oies puisse lire son nom dans un journal en se décidant à demander le rétablissement de la guillotine pour Gégé et qu’ils osent tous lui annoncer en face.

Oui qu’ils osent car Gérard Depardieu a su rendre la monnaie de sa pièce à Ayrault (politicien plus connu) en proposant de rendre son passeport français, il n’est pas le seul à être dégoûté de l’attitude de ceux qui parlent au nom des Français et de la france, nous les parents victimes sommes à cet égard tous des Depardieu et cet article trouve donc bien sa place ici.

commentaires
  1. terriou bruno dit :

    A tous les parents défendez vos idéales , moi je l’ai fait en restituant ma carte électorale au Président de Conseil Général responsable de l’ ASE qui violait mes droits, Voulez vous continuer a être privé de votre ou vos enfants..la voix des parents doit de faire entendre, pourquoi voter pour un état qui ne respecte pas vos droits, laissons place a l’ oligarchie et adieu la démocratie…

    Monsieur Terriou Bruno le 07/12/2009
    Objet : Privation de droits fondamentaux par violation du maintien de la relation Enfant-Parent
    LRAR
    Références : A04/0142(Assistance éducative)
    A l’attention de : PRÉSIDENCE DU CONSEIL GÉNÉRAL
    Christian FAVIER
    Hôtel du Département – 21/29 avenue du général de Gaulle
    94054 Créteil
    Monsieur, le Président du Conseil Général.
    Malgré mes relances écrites et mes courriels, vous semblez rester insensible à la douleur d’un père qui est privé du maintien de ses relations avec son enfant, à cause de vos services sociaux malgré la teneur la CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT, article 9-3 ; ou un enfant a le droit d’avoir un maintien de ses relations personnelles avec ses deux parents et ce qui n’est pas le cas en espèce.
    Comme tout citoyen, les travailleurs sociaux sont tenus de respecter les lois et les règlements.
    Vu que tout le monde s’amuse à bafouer mon droit d’homme et de citoyen :
    Art. 1er. – Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.
    Sachant qu’en France, notre crédibilité n’est pas jugée en fonction de notre citoyenneté mais plutôt en fonction de notre position sociale. On dira toujours qu’un médecin est plus crédible qu’un patient, qu’un service social est plus crédible qu’un parent, c’est toute cette évolution pyramidale au sein de cette société qui porte atteinte aux droits et à la dignité de l’homme.
    Vu que vos services sociaux n’ont jamais fait aucunes propositions à mon fils ainé qui est majeur maintenant pour qu’il puisse rencontrer son petit frère, j’estime qu’ils ont violé délibérément le maintien des relations entre deux frères, portant atteinte aux liens affectifs liés à la famille.
    Vos services sociaux n’ayant pas réagis à ma mise en demeure du 24/11/2009 et ne respectant pas mes droits ni ceux de mon enfant Jeremy par rapport au maintien de nos relations avec Eddie et vu la discrimination sociale que je subis, de par ces faits et du fait de soustraire de manière abusive un enfant de ces liens parentaux; Je vous restitue ma carte électorale.

    Je vous prie de croire, Monsieur le Président du conseil Général à l’expression de mes salutations distinguées
    (Monsieur TERRIOU Bruno, papa d’Eddie et Jeremy).
    P.J carte électorale.

    • comitecedif dit :

      Rendre sa carte électorale n’est pas le meilleur choix si nous pouvons envisager une autre solution.
      La situation scandaleuse qui est faite aux enfants et aux familles dans ce pays est évidemment de la responsabilité des politiques et le pouvoir actuel a choisi le camp des sé(r)vices publics et ne demande qu’à les élargir.
      Le conseil général du Val de Marne à qui Bruno a renvoyé sa carte électorale est loin d’être exemplaire ; si ce n’est de ce qu’il ne faut pas faire. En conséquence il ne serait pas déplacé que le CEDIF émette des conseils de vote lors d’élection, pour l’exécutif du 94 ce conseil serait de se débarasser de la majorité actuelle. La carte électorale serait utile dans ce sens.

      • terriou bruno dit :

        Merci mais je ne vote plus pour un état de non-droit.

        Objet : Fwd: Droits de l’homme et des personnes handicapées
        À : OTP InformationDesk

        Mesdames, Messieurs,

        Quand la pauvreté en France en incombe à la gouvernance Française, considérant la personne humaine comme un paria.

        Ces violences institutionnelles et ces atteintes graves a l’intégrité mentale et physique en ont découlé sur la reconnaissance de deux personnes handicapées

        Pour le Ministère de la Justice il était normal que les institutions Françaises (Civiles et Judiciaires) violent Conventions internationales ainsi que les lois internes, donnant prééminence aux intérêts de ces institutions sur les intérêts de la personne humaine ou encore d’un enfant handicapé.

        Pourquoi la Cour de Cassation n’a pas instauré un recours effectif alors qu’il y avait pertinence de violations graves de la Convention Internationale des droits de l’enfant, tout signalement aurait du être pris en considération, hélas « on » a préféré donner prééminence aux intérêts de ces institutions (civile et judiciaire) qui violaient la CIDE que sur les intérêts d’un enfant handicapé,. J’aurai du citer l’article 16 de la Convention relative aux droits de l’enfant étant donné que mon fils handicapé n’a rencontré que 2 heures son papa en 20 mois et 1 h son frère ainé à la visite de Juin 2010

        Je m’aperçois que le principe de l’état de droit et la séparation des pouvoirs donnent une primauté à la partialité judiciaire, je tiens juste à mettre en évidence que je n’ai rencontré mon fils handicapé qu’une vingtaine d’heures depuis décembre 2008 (pour une relation à la limite du fusionnelle) 2 heures en France en 20 mois, 16 heures en Belgique en 8 fois, puis aucune nouvelle depuis novembre 2011.

        La peine de mort n’est pas abolie mais détournée, ça fait quatre années que je sollicite des décisions équitables par diverses saisines, civiles, politiques et Judiciaires. mais hélas ces « violences institutionnelles » ont toujours donné prééminence aux intérêts des institutions sur les intérêts de la personne.

        Le meurtre parfait c’est quand toutes ces institutions vous laissent dans votre souffrance et vos somatisations, ce qui pousse la personne humaine à des idées suicidaires.

        Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de ma plus respectueuse considération.

        Monsieur TERRIOU Bruno

      • terriou bruno dit :

        la France est championne en matière de violation de la convention relative aux

        droits de l’enfant et ne respecte jamais les Lignes Directrices relatives à la

        Protection de remplacement pour les enfants qui sont une instrumentalisation

        fondamentale pour la garantie et protection des familles, qui dispose « Le retrait de

        l’enfant à sa famille doit être considéré comme une mesure de dernier recours qui

        devrait être, dans la mesure du possible, temporaire et de la durée la plus courte

        possible. Les décisions de retrait devraient être régulièrement réexaminées et le

        retour de l’enfant auprès de ses parents » et préconise « Les États devraient garantir

        le droit de tout enfant faisant l’objet d’un placement temporaire au réexamen

        complet et régulier; de préférence au moins tous les trois mois » sans omettre « Le

        réexamen devrait être effectué par des personnes dûment qualifiées et habilitées et

        associer pleinement l’enfant et toutes les personnes qui jouent un rôle important

        dans sa vie. »

  2. terriou bruno dit :

    Laissons place a l’oligarchie institutionnelle de l’ASE, vu que le gouvernement est constitutionnellement et démocratiquement fermer à ce que tous les parents puissent jouir le leur responsabilité parentale, laissant place aux régimes politiques dont les constitutions et les lois ne réservent le pouvoir qu’à une minorité de citoyens représentée par l’ ASE.

  3. comitecedif dit :

    Le débat va bien plus loin que cela. Derrière la frustration d’acteurs ou de politiques on trouve un besoin d’exister. La politique apparait bien là comme une façon de s’affirmer pour tout un tas de minables et ce sont ces mêmes minables qui font l’opinion et décident à notre place. Depardieu n’a rien demandé à personne et entend disposer librement de ce qui est à lui, nous ne demandons rien non plus sinon assumer notre liberté sans porter préjudice à personne. Mais cela est intolérable pour cette petite bande de minables qui n’existe en fait qu’à travers nous.

  4. habiba dit :

    les grenouilles non seulement elles ne sentent plus, mais elles créent un problème sociétal depuis des décennies avec leur emblématique liberté égalité fraternité qui est réservée à leur caste, elles cherchent à diviser pour mieux régner et imposer leur mode de pensée, et paradoxalement alors que la laïcité est fondée sur la liberté de conscience, elles utilisent la laïcité comme arme républicaine pour amener la génération future à un endoctrinement laïque, nous l’observons à tous niveaux :
    – le mariage pour tous qui suscite des dissensions entre ces humanistes au pouvoir et ceux qu’elles nomment les obscurantistes,
    – elles démunissent certains millionnaires alors que certains milliardaires sont exemptés grâce à leurs supers juristes qui détournent les lois, et à chaque pouvoir successifs par hypocrisie rien est fait pour réformer
    – elles promettent de réduire les dépenses de l’état alors qu elles gardent les emplois fictifs,
    – elles veulent créer 3000 postes en classe maternelle pour les 2ans, qui va payer ces postes,
    – imposer aux petits bouts de 2ans à aller en classe, pour mieux fliquer les populations défavorisées et s’accaparer de leurs petits bouts et les offrir aux néo couples homos nouveaux demandeurs sur le marché de l’adoption
    – et sans oublier le programme de séduction, laisser croire que les libres-penseurs sont des héros et vont inverser la courbe du chômage alors que les entreprises délocalisent ( sanofi, renault .. au Maghreb) et j’en passe..

    • comitecedif dit :

      C’est tout à fait cela Habiba, la caste des hommes de l’Etat s’arroge le droit de faire ce qui relèverait de crimes ou des délits si nous en faisions autant. Quant au flicage des familles, il se développe et ces projets étaient déjà dévoilés dans https://comitecedif.wordpress.com/2012/12/08/les-projets-des-amis-de-hollande-lase-partout/. L’école imposée à deux ans et la présence plus longues des enfants à l’école avec la scolarité du mercredi font partie de ces projets. On peut s’inquiéter aussi de la « coïncidence » entre la loi Tabarot qui permet à l’ASE de déclarer des enfants adoptables et l’élargissement du domaine du mariage qui permettra l’adoption par des couples homo-parentaux contrairement au PACS.

      • terriou bruno dit :

        Il est vrai que l’enfant n’est pas une primauté nationale, vu que la France n’a pas ratifiée le troisième protocole aux droits de l’enfant.

        Même si la CIDE contient des droits qui peuvent être ambigus ou mal adaptés aux enfants, elle doit rester une argumentation majeure et premier instrument juridique pour le respect des familles. Des lors que les Juges ne violent pas le droits des parents mais des enfants. C’est pour ça que j’ai toujours évoqué que l’avocat qui doit assister l’enfant ne doit pas être à la charge des parents mais de l’état.

  5. alautis dit :

    Si tous les parents victimes avaient autant de verve à dénoncer ce qu’il subissent par l’ASE ont pourrai peut être avancer un peu plus vite.
    A VOS VIDÉOS ! faite éclater la vérité et n’ayez plus peur du lendemain c’est vous qui allez le construire.

    • terriou bruno dit :

      Il n’y a pas que l’ ASE, il faut dénoncer cette théorie du complot, qui enveloppe ces entités étatiques et Judiciaires, ainsi que le rôle du défenseur des droits, qui n’est pas pour la défense des droits de l’enfant, mais pour la défense des droits de ces voleurs de sentiments, privant abusivement ces enfants de leurs parents. L’ONU définit l’état de droit comme un principe de gouvernance en vertu duquel chacun (de l’individu à l’État lui-même) répond à des lois identiques pour tous et compatibles avec les règles et normes internationales en matière de droits de l’homme, pourquoi n’en serait-il pas de même pour ces pseudos services, ignorant la valeur juridique et morale de l’article 16 de la Convention relative aux droits de l’enfant, « Nul enfant ne fera l’objet d’immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. 2. L’enfant a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »

  6. habi dit :

    tout à fait Alautis comme disait
    Augustin « A force de tout voir, on finit par tout supporter… A force de tout supporter, on finit par tout tolérer … A force de tout tolérer, on finit par tout accepter … A force de tout accepter, on finit par tout approuver »

  7. […] vient du politique inconnu, un certain Yann Galut qui avait déjà essayé de se faire connaître sur le dos de Gérard Depardieu et qui communique par twitter : « Les faits des # BonnetsRouges et de l’#extremedroite sont […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s