La Direction de la Protection de la Jeunesse (équivalente de l’ASE au Québec) doit rendre des comptes

Publié: 12/07/2013 dans International, Pétitions
Tags:, , ,

dpjLa Direction de la protection de la jeunesse au Québec est un État dans l’État.

Elle dispose de tous les pouvoirs et utilise une obligation de confidentialité pour ne pas se justifier.

Elle ne rend de comptes à personne, aucun garde fou, aucune autorité de surveillance.

La porte est ouverte à tous les débordements : retraits abusifs des enfants de leurs familles pour un simple retard de langage, comme ce petit Mehdi.

Pour lire la suite et signer la pétition demandant une enquête sur la DPJ :

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/ouvrir-une-enqu%C3%AAte-publique-sur-la-dpj-au-qu%C3%A9bec?utm_source=supporter_message&utm_medium=email&utm_campaign=petition_message_notice

Advertisements
commentaires
  1. MONFORT dit :

    En effet, lors de mon divorce (organisé par les services sociaux MDS-ASE et des menteurs de surcroît) une femme s’est présentée comme enquêtrice sociale, en fait elle était chef de service de la protection de la jeunesse en Essonne (Ah, le Conseil général que j’ai pourtant défendu en son temps): je n’ai pas eu gain de cause malgré ma lutte dont ces gens se souviennent, forcément ces services ont interpénétrés (ASE, DPJ) et je le savais. Cela s’appelle de la trahison ou je veux bien me pendre!! Je tiens toujours à me tenir prêt à communiquer des pièces qui elles sont irréfutables

  2. TERRIOU Bruno dit :

    Fait j’ai signé, il ne faut pas oublier que d’après une enquête de l’INSEE en 2006, une partie des jeunes errants 18 /25 ans, sortaient des dispositifs de la protection de l’enfance, voila le sort des vos enfants confiés à a l’ASE en France….

  3. Aline dit :

    Lettre ouverte
    La DPJ Le risque d’avoir du pouvoir est d’en abuser, voilà ce à quoi la DPJ est pleinement consciente d’avoir et en abuse allégrement. Je ne parle pas ici de jardin ou piscine à un million $, mais de nos enfants qui ont des droits intrinsèques et que ces droits doivent être respectés.
    Malheureusement, des enfants se font retirer de leurs familles de manière radicale sous prétexte d’aliénation parentale. Le choc à l’enfant est minimisé de façon odieuse et personne ne semble s’en préoccuper, surtout pas les avocats d’enfants. La DPJ multiplie les erreurs et les raisons de produire des délais de cour à plus finir: vacances de l’un, maladie de l’autre, etc. Les remises de dates à plus finir, le temps passe, les mois et un an déjà et rien n’est réglé, rien n’est fait pour le plus grand bien de l’enfant. L’intervention de la DPJ est des plus négatives, ce qui favorise un terrain malsain et très fertile pour se faire démolir dans les cas des plus fragiles, car les menaces et sous-entendus abondants fragilisent encore plus et dans leur monde les sentiments ne sont pas admis. La bonne volonté des parents ou grands-parents n’est pas encouragée, aucune attente n’est permise d’être exprimée de la part des parents. La DPJ aime bien montrer qu’elle a le gros bout du bâton et aime vous savoir soumis sinon, une autre excuse et le festival de la cour se poursuit. Les avocats d’enfants ne connaissent pas l’enfant et se contentent de suivre sans s’objecter, car la DPJ a toujours raison et monte le dossier de façon qui laisse croire à des risques potentiels avec des si et des si amplifiés. L’enfant se fait façonner dans ces maisons d’accueil comme s’il était fait de plasticine et n’a souvent et même tout le temps, qu’à se soumettre et étouffer sa peine, car le but est d’être fait fort. Genre enfant obéissant et l’arrachement aux parents, oublie ça. C’est de même que ça se passe dans le monde des adultes.Ça coûte à l’enfant qui n’a jamais subi quoi que ce soit avant, d’être maintenant marqué et très ébranlé avec le lien de confiance bâti avec les parents, parents mains et pieds liés devant la nouvelle gestapo du pouvoir. Avec des suppositions des intervenants imbus d’eux-mêmes aussi nébuleux qu’il est possible d’être, les dossiers sont montés de façon à donner en cadeau nos enfants aux familles d’accueil aisées. La pauvreté est perçue comme une faiblesse, une incompétence parentale et vue comme pas favorable à l’éducation et l’autonomie de l’enfant, ce qui est des plus faux.J’espère que les parents et les familles des abusés ne se laissent plus intimidés et se fortifient dans la confiance de savoir que le Québec ne donnera pas ses enfants sous prétexte de ne pas être compétent. La DPJ se délecte de ses abus qui doivent être dénoncés sans peur, car le temps d’être un enfant est précieux et nous voulons le plus grand bien pour eux.C’est une tragédie de fermer les yeux là-dessus et un devoir d’y voir.
    Aline Delisle

  4. Je suis une grand-mère de 5 petits-enfants que j’aime plus au monde.Mon plus vieux petits-fils s’est fait kidnappé par la DPJ car cette boîte est pleine de serpents vénimeux et travaillent en complicité avec l’autre grand-mère que le clan voit une bonne personne ce qu’elle prétend montrer pour arriver a ses fins ,sous-pretexe d’aider ma fille a qui on a retiré l’enfant comme motif de Négligence qui est faux.Je pourrai en dire long.Je suis avec vous pour la pétition.Il faut une enquête publique .Je ne me laisserai pas intimidée car les enfants sont des innocents qui n’ont pas a continuer a subir ce qu’ils ne méritent pas dans cette société corrompue.Il faut se lever.ASSEZ C’EST ASSEZ !!

    Loufa

  5. J’ai signé c’est fait !

    • comitecedif dit :

      Nous sommes installés sur la France, la Suisse, mais nous n’avons pas encore d’antennes au Québec. Malheureusement nous constatons les mêmes pratiques que ce soit ici ou chez vous. Les règlements de compte familiaux font des enfants des victimes par la complicité des prétendus services de la protection de l’enfance. Avez-vous obtenu le soutien d’associations locales pour défendre les enfants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s