Voix de la RussieEn réalisant une interview du président de notre association, « La Voix de la Russie », media officiel russe, s’est penché sur les alertes que nous mettons en place au CEDIF contre les exactions de l’État français en matière de « protection de l’enfance ».

Si, en dehors de la France, d’autres media comme le Québécois Libre s’intéressent à nos actions, le black-out est instauré en France puisque des associations plus dociles sont préférées.

Ce débat lancé devait être contradictoire, mais la voix officielle française est plus que gênée face à la mise en évidence des exactions commises contre les familles. Comme le révèle la Voix de la Russie, les Conseils généraux ne sauraient répondre à notre président, quant à la ministre chargée de la famille, son porte-parole était en … déplacement.

Nous avons bien compris que ces officiels français se moquaient des enfants et de leurs familles, qu’ils ne nous disent pas qu’ils ne savent pas ce qui se passe dans ce pays, le CEDIF est suffisamment visible aujourd’hui pour qu’ils puissent feindre de ne pas nous avoir entendu.

Merci encore à la Voix de la Russie et à ProRussia TV (http://www.prorussia.tv/) qui porte bien son nom de chaîne de réinformation et que nous vous conseillons chaleureusement.

commentaires
  1. TERRIOU Bruno dit :

    Je connais cette chaine je l’écoute souvent sur Youtube et la présentatrice est cohérente dans ses affirmations, il es vrai que nos politiques visent a la désinformation..

  2. DELBECQ Patricia dit :

    Il est de plus en plus inquiétant de vivre en France, la protection de l’enfance n’est qu’un outil pour le financement des conseils généraux et le maintien voire l’augmentation des postes d’assistantes sociales et d’éducateurs. Il faut donc trouver des voies alternatives pour se faire entendre, merci au comitécedif pour le travail remarquable qui est fourni.

    • comitecedif dit :

      Merci Patricia, vous avez tout compris en ce qui concerne le fonctionnement de la « protection de l’enfance » et plus largement celui de l’Etat dit providence. Merci de nous apprécier, nous faisons de notre mieux et vous pouvez aussi nous aider à faire mieux encore.

  3. Brot asta dit :

    Je voudrais savoir comment contacter et/ou s abonner au CEDIF.
    Merci pour votre réponse.

  4. TERRIOU Bruno dit :

    Pourquoi cette dernière réflexion est intéressante, en l’espèce que les Etats ou les gouvernements ont la « responsabilité de protéger » leurs populations….Ils doivent mettre en place des contrôles légitimés, pour ces exclusions parentales et selon des principes démocratiques, au vu d’éradiquer les souverainetés excessives de ces magistrats et ces pseudos services, qui soi-disant ouvrent pour la famille (aide sociale a l’enfance, tuteur institutionnel et DPJ pour nos ami(e)s Québécois/ses)

    le tristounet 12 octobre 2013 14:01
    À : PETI Secretariat , OTP InformationDesk , crpd@ohchr.org, « urgent-action@ohchr.org »

    Pétition 0355/2013

    Mesdames, Messieurs,

    La « violence légitime » peut se traduire par une limitation et restriction des libertés individuelles. Elle peut aussi dégénérer en un terrorisme d’état et, dans certains cas, prendre la forme extrême de génocide…Le principe de souveraineté ne peut plus être invoqué par l’État pour refuser toute ingérence extérieure; dorénavant, il met à sa charge la responsabilité d’assurer le bien-être de sa population. Consacré par l’article premier de la Convention sur le génocide, il s’incarne dans les notions de « souveraineté responsable » et de « responsabilité de protéger ».

    En Quoi Consiste la Responsabilité de Protéger (R2P) ? La R2P est une émergeante norme internationale selon laquelle la responsabilité maîtresse de protéger les populations civiles du génocide, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et du nettoyage ethnique, appartient aux états, mais en vertu de laquelle aussi, cette responsabilité revient à la communauté internationale quand un état ou gouvernement manque à son devoir de protection envers ses propres populations.

    On entend par « victimes » des personnes qui, individuellement ou collectivement, ont subi des préjudices, notamment une atteinte à leur intégrité physique ou mentale, une souffrance morale, une perte matérielle, ou une atteinte grave à leurs droits fondamentaux, en raison d’actes ou d’omissions . …Alors que cette résolution 40/34 est censée protéger le genre humain par des principes fondamentaux relatifs aux victimes de la criminalité (la criminalité est l’infraction des normes juridiques d’un système social, par des actes illégaux, délictueux, exemple l’exclusion parentale) et aux victimes d’abus de pouvoir.

    l’article 2 de la Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 9 Décembre 1948 stipule:

    Dans la présente Convention, le génocide s’entend de l’un des actes ci-après commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie un groupe national ….

    Alinéa b) Atteinte grave à l’intégrité physique, ou mentale de membres du groupe (institution familiale).

    Alinéa e) Transfert forcé d’enfants du groupe (institution familiale) à un autre groupe (institution aide sociale a l’enfance ou tuteur institutionnel).

     » On  » vous obligera à vous plier aux exigences de la « Justice » mais paradoxalement la « Justice » pourra briser votre vie et votre famille., c’est bien un génocide institutionnel,, au regard du groupe national que représente les familles brisées par la « Justice » en France !

    En l’espèce dans ses rapports Mr Pierre Naves avait bien relevé que 50 % de ces placements d’enfants pouvaient être considérés comme abusifs, soit  » la prémisse  » de ce  » Génocide institutionnel  » qui place unilatéralement (arbitrairement, tyranniquement, illégalement) et inutilement des familles en souffrance !.

    L’exclusion parentale consiste à éliminer un ou plusieurs parents (mère, père, grands-parents, frère, sœur, etc…) de la vie d’un enfant ou d’un jeune adulte. Cette attitude aberrante vise à détruire les souvenirs, l’image et la place d’un ou des parents dans la vie de la personne susmentionée (enfant ou jeune adulte)

    Ces institutions ne relèvent-elles pas d’une forme d  » altruicide, » face aux souffrances infligées…? C’est ce qui se produit dès lors que les familles ne sont plus reconnues comme identifiable à un groupe d’appartenance fondamental en l’humanité, laissant place à de  » Graves défaites dans le domaine des droits de l’homme et de l’état de droit « .

    On entend par « discrimination » un acte qui vise à mettre de côté ou de distinguer une personne par sa couleur de peau, son genre, sa sexualité, sa religion, ses opinions, un handicap, le physique, etc…………

    Si « l’exclusion parentale » n’est pas une « discrimination », qu’est ce que c’est ?

    Est-il d’ un caractère inhumain de priver un jeune adulte handicapé de son droit a sa libre circulation ? Pourquoi cette Justice et son tuteur l’empêchent-ils de rendre visite a son frère ainé et son papa handicapé ?.

    Pourquoi la Justice Française ne respecte pas les obligations nées des traités ?

    Pourquoi une personne handicapée est-elle obligée de vivre dans cadre d’un internement institutionnel ? en l’obligeant à vivre sur un lieu de vie particulier en Belgique qui ne respecte pas non plus son droit a sa libre circulation, son droit a jouir de ses droits d’homme comme n’importe quel être humain, selon les principes de l’égalité des chances et de l’égalité avec les autres !

    Et c’est là que l’on s’aperçoit que la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées n’a aucune valeur juridique, en l’espèce que les états agissent aux détriments ou aux préjudices de ses dispositions !

    Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de ma considération distinguée

    Monsieur TERRIOU Bruno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s