Signaler un « dysfonctionnement » de l’ASE au Conseil Général


Chers lecteurs,

action sociale et familleVoici une lettre type à adapter.

Son but est de faire connaître votre situation auprès du président du conseil général, lequel est responsable de tout manquement commis par les services de la mal-nommée « Aide Sociale à l’Enfance ».

Il vous suffira d’envoyer cette lettre que vous illustrerez ensuite par la situation dont souffrent vos enfants ou les enfants de votre famille.

N’hésitez pas à commenter cet article en précisant votre département et les retours qui vous sont faits car le but de ces courriers est d’obtenir un rendez vous avec la présidence du conseil général afin d’y exposer les atteintes auxquelles votre famille a pu être soumise et de demander en conséquence un changement de référent et des sanctions si nécessaires.

Vos coordonnées

Monsieur, Madame le Président du Conseil Général de xxx

Lieu, date

Objet : Dysfonctionnent des services de l’Aide sociale à l’Enfance

 

Monsieur , Monsieur le Président du Conseil Général de xxx

J’ai l’honneur de solliciter votre attention, non pas sur une décision de justice, mais bien sur l’attitude des services de la protection de l’enfance de notre département, qui par leurs dysfonctionnements et décisions inadaptées à la situation mettent en péril l’intérêt supérieur de l’enfant.

La loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 a été élaborée au terme d’une très large concertation et elle est principalement issue des lois de décentralisation et tout particulièrement de celle du 6 janvier 1986, qui a confié aux conseils généraux la responsabilité de l’aide sociale à l’enfance (ASE). C’est en vertu de ces textes que nous vous contactons.

En tant que parents (ou grands-parents, oncle, tante, …) (habitant ou/et la région ), nous constatons de nombreuses irrégularités au sein de l’Aide Sociale à l’Enfance de xxx et d’autres départements de notre région.

Au sein de l’Aide Sociale à l’Enfance diverses lois issues du Code de l’Action Sociale et des familles (CASF), ne sont pas respectées. Ceci peut aisément être constatés au travers des points suivants  :

I/ l’Article L221-1 du CASF Modifié par Loi 2007-293 2007-03-05 art. 3 1° JORF 6 mars 2007 stipule que « Le service de l’aide sociale à l’enfance est un service non personnalisé du département chargé des missions suivantes :

1° Apporter un soutien matériel, éducatif et psychologique tant aux mineurs et à leur famille ou à tout détenteur de l’autorité parentale, confrontés à des difficultés risquant de mettre en danger la santé, la sécurité, la moralité de ces mineurs…. ].
6° Veiller à ce que les liens d’attachement noués par l’enfant avec d’autres personnes que ses parents soient maintenus, voire développés, dans son intérêt supérieur. »
Nous constatons à l’inverse que les services ASE fournissent le plus souvent des rapports « à charge » contre les familles, que les grands-parents, oncles, tantes ont toutes les difficultés pour se faire entendre et pour maintenir des liens avec leurs petits-enfants, neveux et nièces.

II/ L’Article 375-3 du code civil stipule : « Si la protection de l’enfant l’exige, le juge des enfants peut décider de le confier :
1° A l’autre parent
2° A un autre membre de la famille ou à un tiers digne de confiance ;
3° A un service départemental de l’aide sociale à l’enfance ;
4° A un service ou à un établissement habilité pour l’accueil de mineurs à la journée ou suivant toute autre modalité de prise en charge ;
5° A un service ou à un établissement sanitaire ou d’éducation, ordinaire ou spécialisé. »

 Or, les services de l’Aide Sociale à l’Enfance préconisent systématiquement devant le Juge Des Enfants, le placement du mineur, sans rechercher si l’autre parent (1°) ou un autre membre de la famille (2°) peut s’occuper de l’enfant.
La Cour des Comptes, avait révélé cette pratique, dans son rapport, en 2009, Monsieur Philippe Séguin affirmait d’ailleurs dans le journal Libération du 1 octobre 2009 : Protection de l’enfance: «La situation n’est pas satisfaisante». « La protection administrative, baptisée Aide sociale à l’enfance (ASE), est confiée au département. Les juges prennent par ailleurs des mesures que selon la Cour [des Comptes] «rien ne distingue au fond des décisions» prises par l’ASE. »

III/ Article L223-1 du CASF stipule également :
« Les services départementaux et les titulaires de l’autorité parentale établissent un document intitulé « projet pour l’enfant » (PPE) qui précise les actions qui seront menées auprès de l’enfant, des parents et de son environnement, le rôle des parents, les objectifs visés et les délais de leur mise en oeuvre. Il mentionne l’institution et la personne chargées d’assurer la cohérence et la continuité des interventions. Ce document est cosigné par le président du conseil général et les représentants légaux du mineur ainsi que par un responsable de chacun des organismes chargés de mettre en oeuvre les interventions. Il est porté à la connaissance du mineur et, pour l’application de l’article L. 223-3-1, transmis au juge. » Le président du conseil général étant le garant de cette continuité et de cette cohérence.

Or, nous constatons les parents concernés n’ont pas été sollicités pour la mise en place de ce document « Projet Pour l’Enfant » (PPE), légalement obligatoire. Bien évidemment, cette mention n’apparaîtra que si vous n’avez pas bénéficié de ce PPE.

IV/ L’Article L223-5 du CASF et les Article 14 et 15 du Code de procédure civile stipulent :
« Le service élabore au moins une fois par an un rapport, établi après une évaluation pluridisciplinaire, sur la situation de tout enfant accueilli ou faisant l’objet d’une mesure éducative. »
« Sans préjudice des dispositions relatives à la procédure d’assistance éducative, le contenu et les conclusions de ce rapport sont portés à la connaissance du père, de la mère, de toute autre personne exerçant l’autorité parentale, du tuteur et du mineur, en fonction de son âge et de sa maturité ».

 Cette disposition est trop souvent ignorée de la part des services de la protection de l’enfance, ou les rapports ne sont pas transmis ou transmis de façon incompléte à la personne ayant l’autorité parentale.

Pourtant, selon le CODE CIVIL : « Nulle partie ne peut être jugée sans avoir été entendue ou appelée ».
« Les parties doivent se faire connaître mutuellement en temps utile les moyens de fait sur lesquels elles fondent leurs prétentions, les éléments de preuve qu’elles produisent et les moyens de droit qu’elles invoquent, afin que chacune soit à même d’organiser sa défense ».

Pour se défendre, il faut savoir de quoi on est accusé. Or, nous constatons que les rapports ASE sont remis la veille ou l’avant veille au Juge Des Enfants et ne permettent donc pas le contradictoire. De plus, bien souvent, la lecture de ces rapports n’englobe pas tout ce qui sera transmis au JDE.

V/ La loi du 5 mars 2007 visait un troisième objectif : diversifier les modes d’intervention et renouveler les relations avec les parents et les enfants en mettant l’accent sur la prévention et non plus sur les placements systématiques des enfants et en diversifiant les modes d’intervention (article 22). L’accueil de jour ou le soutien éducatif sans hébergement devait être mis en oeuvre, à la demande des parents, sur décision du président du conseil général, soit sur décision judiciaire.

Nous constatons que cet objectif n’est pas atteint puisque les placements sont souvent le premier choix des services ASE. De nouvelles formules d’accueil des enfants devaient faire leur entrée dans le droit positif. Elles devaient permettre de sortir de l’alternative aide à domicile / placement de l’enfant et correspondre à une nouvelle façon d’accompagner les familles. Nous constatons que cela n’est pas mis en place dans le département xxx.

La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CND-DH) relève dans son communiqué de juillet 2013, la plupart des « abus de pouvoir, des dysfonctionnements » énumérés dans ce courrier.

Des associations nationales, telle le Groupement Des Grands-Parents En Colère, le CEDIF, Innocence en Danger, le Fil d’Ariane France,  l’ADUA et d’autres dénoncent également ces pratiques qui ne respectent pas la loi.

Pour toutes ces raisons concernant ces dysfonctionnements qui nuisent à l’intérêt supérieur des enfants, nous vous demandons de bien vouloir nous accorder un entretien pour vous exposer précisément la situation de nos enfants, petits-enfants, neveux, nièces qui constitue une illustration de ce désordre

Dans l’attente d’un rendez-vous que vous voudrez bien nous accorder, nous vous prions d’agréer l’expression de notre considération.

VOTRE NOM

104 réflexions au sujet de « Signaler un « dysfonctionnement » de l’ASE au Conseil Général »

  1. Trés bonne initiative ! Le mieux encore est de se REGROUPER par départements pour écrire au Président du Conseil Général pour que cela ait plus de poids. Si voulez savoir s’il existe des personnes (parents, familles) qui vivent les mêmes difficultés que vous avec l’ASE (ou autre protection de l’enfance) dans votre département, demandez-le par mail à delvarre.noelle@outlook.fr ou par Message Privé sur facebook à noelle delvarre. Dans 1 ou 2 ans les Conseils Généraux n’existeront plus, alors c’est maintenant qu’il faut bouger si vous voulez voir avancer votre dossier.

      1. Calomnies Intimidations chantage menaces absentéisme pédo-insultes As et complicité d’ As empêche de grandir pour essayer des traitements artificiels

    1. Bonjour,
      Je vous ai laissé un message sur FB, le 15/04, vous n’avez pas du le voir, il est sans doute dans « autres ».
      🙂

      1. Effectivement, il m’est passé « à côté ». je vous ai donc répondu maintenant.

      2. Je ne me sers pas avec facilité d’internet.
        Je peux rajouter à tout cela qu’après une lettre recommandée au président du conseil général. Je viens de recevoir un courrier de lui signé par délégation par qui je vous le demande ?
        La responsable du service DASS de Montfort qui est chargée du suivi de l’affaire.
        Autrement dit cette personne est juge et partie du début jusqu’à la fin.
        Elle écrit des choses erronées au juge Qui lui donne toutes lattitudes quand au sort d’Eunice et de sa famille. Quand il y a plainte aux affaires préoccupantes c’est elle qui est chargée du suivi de cette affaire.
        Elle est pas belle la vie dans notre belle démocratie ?
        Nous sommes maintenant obligées de prendre un avocat. Heureusement, je pense que nous sommes tombée sur une excellente. Affaire à suivre…
        N’importe comment nous ne lâcherons plus rien…..
        Je suis plus à l’aise avec mon mail: france;prince@sfr.fr Tél 0299067907 OU 0750367681

    2. ATTENTION IL EST PREFERABLE D’AGIR en GROUPE : Je vais très bientôt envoyer par mail la liste (par région) des personnes concernées par l’ASE à tous ceux qui me l’ont demandé.
      Il est encore temps de vous y inscrire à : delvarre.noelle@outlook.fr ou par SMS 06 42 41 52 68
      Donnez-moi : votre nom (ou votre prénom), votre département et votre adresse mail (pour que je puisse vous l’envoyer). Ecrivez aussi : « oui je suis ok pour être sur le répertoire »sinon je ne peux pas vous inscrire. .

      1. Je suis d’accord pour être sur le répertoire et connaître la liste des parents qui veulent se défendre.

      1. L.ase trouve tous les prétextes pour pouvoir les retirer à une jeune maman de 32 ans quand je les récupère c’etait un changement total : violence, insultes, nuit blanche et dès qu’ils entendent l’assistance sociale mes enfants se renferment. Ils ont osé placer mon dernier enfant chez une femme dépressive, suicidaire. Je fais appel à vous je sens seule et leur calvaire continue alors que mes enfants n’ont jamais été en danger. Le plus grand devait passer une classe, svp j’ai besoin d’aide je craque.

      2. J’ai une petite fille entre les placer un ase
        Ça fait 7 mois qu’elle est par alcool alors qu’elle est
        Dyslexie
        Honteux
        Reprocher à la maman beaucoup de choses
        Par rapport a l ase
        Elle avait mis beaucoup plus de choses en place
        La seule chose qu’on lui reproche
        C’est de travailler et de pas s’occuper assez de tes enfants
        Aider là au lieu de les placer
        Je suis dégoûté

    3. bonjour merci pour votre soutien au famille.je suis une maman victime du systeme et suis prete a temoigné.j’ai des preuve sur des jugements qu’on m’a remis pour etouffer l’attouchement sexuel dont ma fille de 5 ans à pu subir par son grand pere quand elle etait petite.(L’agression sexuelle sur mineur n’est pas puni par la loi).A ce jour depuis le confinnement en date de Mars,cela fait 6 mois ma grande fille de 12ans et moi n’avions pas vu mes bebes de 5ans et 3 ans.ma fille en foyer est totalement traumatisé aujourd’hui ils m ont coupé le telephone avec elle.en plus des 6 mois ca fait plus d’1 mois que je ne l’entends plus..en generale ca fait 3 ans je subis cette injustice.j’ai subis un sevrage brutale sur mon fils qui aujourd’hui m’a laissé des sequelles au seins droit.

      1. Je viens d’avoir la visite des gendarmes je suis convoquée dimanche ou « outrage à magistrat » car j’ai écrit à la juge que c’était une c… qui devrait apprendre à lire, car le dossier de placement est TOTALEMENT vide, j’ai absolument toutes les preuves de ce que j’avance, du coup je vais y aller dimanche avec mon dossier complet afin que le Procureur sache que mon fils est placé de manière totalement arbitraire de la part de l’ASE, je suis encore détentrice de l’autorité parentale mais je n’ai plus aucune nouvelle depuis 3 ans, j’ai même du chercher sur internet les résultats du Brevet des collèges pour savoir qu’il l’avait eu, une honte cette justice.

    4. veuillez me communiqué les noms et adresse des personnes habitant en creuse concerné par le scandale de l ASE de GUERET 23OO que je puisse les contacter

    5. J’ai une petite fille placer u ase
      Ça fait 7 mois qu’elle est par a l ecole alors qu’elle est
      Dyslexie
      Honteux
      Reprocher à la maman beaucoup de choses
      Par rapport a l ase
      Elle avait mis beaucoup plus de chosrs en place
      La seule chose qu’on lui reproche
      C’est de travailler et de pas s’occuper assez de tes enfants
      le papa manipulateur
      Lui en fait voir de toutes les couleurs
      Quand il avait la garde des enfants
      Il les emmener a la police pour dire des choses méchantes
      Et qu’elle a été débordé
      Part c’est agissement
      Aider là au lieu de les placer
      Je suis dégoûté
      Car personne nous écoute
      Même nous on n’a même pas droit de les voir
      Qui êtes-vous pour nous interdire de voir nos petits-enfants
      Personne ne nous écoute
      Les enfants qui était très proche deux nous commence à se détacher
      C’est honteux de voir ça
      Mais personne veut nous écouter honteux

      1. Les grands-parents peuvent attaquer pour faire prévaloir le droit de maintenir des liens avec leurs petits-enfants.

    6. Bonjour,
      Mes enfants ont été placés d’abord dans une MDE suite à des violences conjugales ,plus précisément suite à ma plainte.
      Il ne devait s’agir que d’une mesure de protection vis à vis du père et de la famille de mon ex.
      Mon logement étant juge par la suite insalubre parce que je vivais dans un quartier et qu’il y avait quelques cafards dont je me suis bien évidemment complètement débarrasser entre temps , la référente de ma fille était censée faire une visite à domicile dès la première semaine du placement de ma fille dans sa famille d’accueil , cela a prit 4 mois pendant lesquels elle ne trouvait sois disant pas mon adresse , que je lui ai plusieurs fois formulée.
      S’en est suivi une véritable descente aux enfers pour l’un de mes enfants . Alors âgée de huit ans , ma fille était constament entourée d’adolescents , 12 ans et plus. Au lieu d’être dans le groupe des petits , sois disant qu’elle était trop mature.
      1 an plus tard elle déclaré un viol a une famille d’accueil dans laquel elle a été placée.
      Sa référente ne m’a pas tout dit des déclarations de ma fille le jour où elle savait que j’allais porter plainte pour ma fille sois disant pour me préserver , je n’ai su l’histoire entière que lors de l’audience tenue pour l’évolution de la garde de mes enfants , de la bouche de sa famille d’accueil que je remercie mille fois, sans quoi , je n’aurais jamais pu tenter de rendre justice a ma fille et de protéger son petit frère, placé dans une autre famille. Je tiens à préciser que malgré de moultes demandes mes enfants ont passés 4 mois sans pouvoir bénéficier d’une rencontre fraterie. Ce qui a été mis en place un jour avant l’audience !
      Ma fille a été mise en relation avec son père violent et qui a lui même avoué m’avoir agressée sexuellement sans être inquiété de rien.
      Mon fils est en visite le weekend chez son père, qui serait aussi un pédophile (je l’ai appris le jour de ma plainte.)
      Je ne dis pas tout parce que la liste est encore TRÈS longue sur les disfonctionnement de l’ase. Qui sont sois disant censés protéger les enfants…
      Je suis forcée d’être écoeurée de ce système.

    7. Bonjour je subit la’maltraitance de deux AED qui se sont prises pour un Juge au point de faire signer un contrat rempli par elles et non par les pères afin que je ne puisse plus avoir ma fille de 4 ans sans jugement et mo’ ex mari avec jugement pour mes 3 autres enfants. Motif fragilité psychologique maternelle et suite à mo’ dossier médicale qu elles ont reçu il y 2 ans maintenant et s en servent à mauvais escient !!! Je n ai pas eu ma fille depuis 1 mois. J ai besoin d aide surtout qu elles m ont demandé de remplir ce contrat moi même comme une enfant. Elles ont dit que c était mo’ devoir de vacances !!! Quelle honte

    1. Vous n’êtes pas seule. C’est ce qu’ils sont en train de faire à ma petite fille qui est placée dans une famille d’accueil particulièrement perverse, menteuse voleuse et crade au possible. Ma petite fille est envoyée à l’école avec des chaussures percées. Salle de bain fermée à clef pour l’empêcher de se laver et surtout lavage de cerveau. cette petite de 7 ans n’a pas mis de chaussette de tout l’hiver Parce que cette femme lui a dit que « cela faisait plouck ». Même en ce moment où elle est dans une autre famille momentanément, elle est toujours terrorisée et continue de fonctionner sur ce qu’elle lui dicte.
      Avez-vous pris un avocat ? Nous, nous l’avons fait. l’ase fonctionne sur bien des points totalement hors la loi, il faut le savoir.
      Unissons nous…..

    2. Bonjour étant moi même victime d un placement abusif depuis 2018 3 enfants j ai jusqu a lors des rdv avc l ASE aucun droit me soir accordé prcntre ils sont envoyer leur armée de la force publique pour m arracher 3 enfants depuis 2018 les enfants sont victime d abus négligence maltraitance ils donnent le droit de visite du père qui celui ci n a jamais fait d effort je suid divorcée de lui depuis 2017 et tt a commencer à mon encontre enquête de voisinage enquête a l école bref tt a été mi en jeux planifier par l AMO ensuite m ase qui a eu la main mise sur ces dossiers calomnieux et dégradant tt mes droits de maman on été enlevé juge des enfants il y en a au moin 4 magistrats corrompus abus de pouvoir a mon encontre bref l la chronologie est loin d être vrai déni total de tr veux qui on pris ce dossier tel que les avocats personne n a jamais voulu défendre mes droits mais plutôt les anéantir.

      1. Différents problèmes avec l ase pour différents enfants 2 dossiers différents

  2. Bonjour, je vous ai envoyer un MP sur Facebook surement dans autre , merci pour ce que se forum fait. J espere de tout cœur que sa pourra aider des parents en détresse.

  3. J’ai fait beaucoup de choses sans résultat. La seule qui a fonctionné c’est de prendre un bon avocat. Je peux vous dire que la notre a été efficace. Depuis tout a changé. La petite voit de plus en plus sa maman. Qui doit la récupérer totalement le 1er janvier.
    Si vous voulez vous regrouper pour une action commune elle est prête à faire le nécessaire contre l’ASE. Voici mon N° pour vous communiquer le nom de cette excellente avocate. 0750367681

  4. Bonjour,
    Je viens d’écrire une lettre à la Juge des Enfants que j’aimerais partager avec vous. Comment faire?

  5. Bonsoir
    il me faudrait un contact.La situation degenere et pertube toute notre famille
    j ai fait appel au 119 face à une situation où ma fille s’est mise en danger cet été a 11,5 ans chez son père.
    Ce qui a suivi ne cesse de nous stresser, de nous faire passer pour des parents mettant notre fille en insécurité. Le rapport est rédigé de façon à me discréditer alors que j ai tout mis en oeuvre pour protéger ma fille.
    Nous somm

  6. Bonsoir.
    Je vous serais reconnaissante si le meme texte existait pour adulte. Mon fils 29 ans. Mal diagnostique suivit dans un CMP. Sous camisole chimique . alors qu il est asperger. Merci beaucoup

    1. La situation est plus complexe puisqu’il faut s’adresser à sa tutelle. Mais comment peut-on mettre un Asperger sous camisole chimique ?????

      1. Bonjour

        Certains de nos enfants sont placés suite à mise en danger par leur mère. Sur la notification du juge plusieurs décisions sont alloués à lase et celle-ci ne les respectent pas. Comment se faire entendre et signaler ça. Puis je vous contacter en privée pour vous expliquer la situation?

  7. Il serait peut-être judicieux de s’adresser à Elise Lucet qui pourrait présenter le sujet dans Cash investigation. C’est pour moi le seule journaliste qui a suffisamment de courage pour s’attaquer à ce problème

    1. C’est ce que je pensais faire ce matin, car il se passe, en effet, des choses graves avec l’ASE (77)! Ma nièce, à 12 ans est déjà très perturbée par de trop nombreux placements depuis sa naissance…Je suis régulièrement confrontée au mépris souverain de sa « référente » avec qui il est impossible d’avoir un entretien courtois et positif et, comme pour bien d’autres familles, la situation se dégrade… surtout pour ma nièce, évidement !

      1. Je pense aussi que seule Elise Lucet aurait le courage de s’attaquer à ce problème. Malheureusement en écrivant au conseil général cela n’a rien donné pour nous. Pas même une réponse. Que du mépris. Notre petite est revenue dans son foyer depuis un an et demi. Elle n’est plus la même. Beaucoup de problèmes et certainement un secret lourd à porter. Quand saurons-nous ce qui s’est passé dans cette famille d’accueil ? Pour le moment, nous avons à faire face à sa souffrance qui est aussi la notre. Quelle entreprise de destruction organisée que cette ASE.

  8. Conseil général en copinage avec l’appareil judiciaire cela ne donnera rien c politique l’État impérial !

    1. Si une faute est mise en évidence, l’absence de réponse du conseil départemental devrait permettre d’intenter une procédure, au moins au TA pour excès de pouvoir.I

  9. Nous sommes aussi en conflit avec l’ASE mais après 9 mois de combat acharné contre eux nous devrions bientôt récupérer nos enfants . S’ils vous répètent qu’ils sont là pour vous aider ne les croyez pas ils vont tout faire pour instaurer une distance entre vous et vos enfants ; ne vous confiez pas à eux car ils se serviront de ce que vous direz à votre encontre devant le juge.

    Voici ce que nous avons fait :

    – Enregistrer les conversations systématiquement afin de les mettre face à leurs contradictions.
    – Enregistrement vidéo des visites médiatisées (afin d’apporter des preuves contraires à leurs rapports)
    – Faire le plus de photos et vidéos possibles en visite libre avec les enfants.
    – Envoyer un rapport écrit systématique de vos visites médiatisées/libres et entretiens tél. avec vos enfants à votre avocat (Vous verrez ce ne sera pas vain…)
    – Signaler les propos fallacieux de leur part ou provocation et ne pas y répondre tout en restant ferme.
    – Notre avocat a systématiquement signalé au conseil général leurs comportements inappropriés à notre égard, le moindre non respect de leurs engagements, ou acte contraire au jugement. Nous sommes allés jusqu’à écrire au défenseur des droits.
    – Signaler le moindre problème avec la famille d’accueil (Hygiène/Oubli d’appel téléphonique/ non présentation d’enfant etc…).

    Cela nous a permis de faire déclencher une enquête interne des services, provoquer un remplacement des travailleuses sociales suspendues ainsi que la hiérarchie qui avait couvert leurs agissements (N+1 et N+2…) en attendant leurs poursuites pour propos et dénonciation calomnieuse ainsi qu’abus de pouvoir (car oui ils ont essayé de nous accuser de choses immondes et se sont rétractés mais le mal était fait).

    Parallèlement nous avons prévenu la presse qui mène son enquête afin que le scandale des placements abusifs qui perdure depuis tant d’années soit enfin pris en compte par nos hommes politiques et qu’on stoppe le fonctionnement préhistorique et les pratiques douteuses de certaines agences de l’ASE afin que d’autres familles n’en soient pas victimes.

    Vous verrez il y aura des hauts, il y aura des bas, mais vos enfants en valent la peine !!! C’est long, frustrant, stressant mais en suivant ces quelques conseils et en rassemblant le maximum de preuves (rapports écrits, photos, vidéos, enregistrements etc…) vous pourrez construire un dossier solide et pourrez prouver leurs fautes au juge des enfants.

    UNE REGLE D’OR : RESTER CALME MAIS FERME EN TOUTE CIRCONSTANCE AFIN QUE CELA NE SE RETOURNE PAS CONTRE VOUS.

    1. merci. Je vais écrire un courrier à la présidente du conseil départemental et au procureur

  10. Merci pour tous ces conseils avisés… ils nous donnent à la fois espoir et paradoxalement aussi désillusions quand nous voyons toutes ces histoires, ces combats qui durent encore et encore.

    Courage à vous toutes et tous…

  11. Suite a une infection vaginale de noter fille de 3 ans, nous aller a l’hopital pour la faire examiner.
    Le medecin n’ayant pas osculter ma fille a dit que son pere avais abuser d’elle et la sa va très vite placement de 10 jours a l’hopital puis passage au tribunal et la l’ASE a demander un placement d’urgence sans sui une longue attente avec visite médiatisée puis un classement de l’affaire sans suite mais la comme par hasard notre fille aurait dit a la famille d’accueil que son pere l’a toucher et que le petit garcon qui est avec elle en placement l’aurait toucher aussi. l ASE a tout de suite fait le changement de famille d’accueil sans nous prevenir un mois avant la fin de placement. nous sommes reconvoquer au tribunal une nouvelle fois et la notre fille a été replacer pendant un an avec visite médiatisée une fois par semaine (visite d’une heure). De nouveaux convoquer au tribunal la juge demande a se qu’il y est des visites a domiciles pour préparer son retour et comme par hasard encore un mois avant la fin l’ASE fait la demande au tribunal pour arreter les visites car soit disant notre fille est toucher psychologiquement est il faut absolumet proteger l’enfant. Notre fille a été entendu par un psychologue et par la brigade des mineurs est ses deux visites n’ont pas été enregistrer comme par hasard. Nous sommes reconvoquer une nouvelle fois au tribunal est la la juge reconduit le placement jusqu’en novembre avec un coup de téléphone par semaine qui ne dur pas plus de 10 minutes. A l’heure ou je vous parle notre fille a 6 ans nous somme abattu nous avons deux avocats quoi faire d’autre les services de l ASE est un poison pour nos enfants car ils sont la pas pour nous aider mais bien pour nous enfoncer au plus profond qu’ils puisse. Pourriez vous nous donner des conseilles pour pouvoir faire sortir notre fille de la.

  12. ASE a Le plein pouvoir, comme un monarque.
    Une seule personne évalue, prend les renseignements, les interprète, fait le compte rendue, et juge des suites à donner.
    Ils ne lâchent pas une proie facile, mais je ne les vois pas se pointer dans une famille connue pour violences ou drogues pour leur coller une évaluation, mesure éducative ou quoi que ce soit.
    Le moindre problème, financier, avec des voisins, de santé, tout prétexte est bon pour intervenir.
    Dans une famille, ils sèment la discorde, des remarques suggestives, susceptibilité et les droits d’accès aux dossiers, le droit de ne pas être d’accord sont simplement bafoué.
    Les abus sont nombreux et partout, s’ils ont des renseignements trop positives, ils demandent une.prolongation, car il faut justifier leur intervention et.La.mesure qu’ils comptent mettre en place (décide AVANT) toute évaluation.
    C’est l’aberration absolue, les experts n’ont pas d’enfants, mais savent juger comment veux des autres vont, s’ils ont des besoins s’ignorent les parents, car ils représentent la cause noble et suprême, celle des droits des enfants. Sans les écouter ces enfants, car quand un enfant manifeste sa peur de l’ASE, des psychologues ou l’expert on lui force gentiment la main d’être quand même d’accord.
    La liberté d’expression et d’opinion n’existe pas, chaque question est exigeante.
    Une institution dont la seule raison d’être est le recyclage de fonctionnaire dont nul ne sait trop quoi faire. On ne connaît pas leurs diplômes ou formation, bref, des inconnus qui peuvent prétendre ce qu’ils veulent…personne ne contrôle la véracité de leurs dires.

  13. Bonjour,
    Aux prises avec l’ASE qui termine bientôt sa MJIE, j’ai constaté comme vous ses dysfonctionnements, non respect du canevas de MJIE, enquête à charge, propos déplacés, assistante sociale qui émet des jugements envers une personne qu’elle interroge et donne des avis d’ordre juridique etc. (Je précise que tous les entretiens ont été enregistrés)
    Voyant comment ça se passe quand le juge a ces rapports entre les mains, je me demande si je ne devrais pas, avant que l’ASE rende son rapport au juge, leur faire clairement comprendre qu’ils ont fait un grand nombre de fautes professionnelles et que s’ils rendent un rapport tel qu’ils comptent le faire, il y aura des poursuites à leur encontre ?

  14. Bonjour

    On se retrouve confronté à ça depuis presque 3 ans. . S.O.S Besoin d’aide .. c’est in déchirement éternel
    Si quelqu’un voit mon message svp 😢 voici mon adresse mail.
    danette34380@gmail.com
    Merci

  15. Elise Lucet a été contacté comme d’autres par mes soins (journalistes etc…. et rien aucun appel ou résultats,cela les intéresse pas).

    1. Beaucoup de nos interlocuteurs nous ont aussi demandé de contacter Elise Lucet, pourquoi elle plus qu’une autre ?

      Nous ne l’avons pas contactée pour cette raison, mais vous nous confirmez ce que nous pensions. D’autres journalistes nous ont contacté mais sans que nous ayons un droit de regard sur leur production. Nous ne donnons donc pas suite à leurs sollicitations sans un contrat. Ce qu’ils refusent.

      Mais qui lit ou regarde encore les reportages des journalistes tv, radio ou magazine ? Il y a mieux chez nous ou sur youtube.

    2. Cash investigation, donc Elise Lucet m’a dit qu’ils prennent un an pour enquêter, donc il faut se tourner vers ceux qui font l’actualité; comme Julien Courbet et Harry Roselmack… sauf qu’ils ne répondent meme pas

  16. Même constat pour moi que « famille abusée », ils annoncent les mesures qu’ils vont « demander » (dicter au juge) avant même de faire leur enquête, et ont une attitude inqualifiable avec les enfants, ne font rien pour les mettre à l’aise au contraire, puis leur reprochent de ne pas les considérer comme des copines.
    De même j’ai aussi entendu une psy de l’ASE dire que normalement les enfants doivent dire telle chose et le disent, or ce sont des termes et des déductions d’adultes, ce qui prouve en effet qu’ils les influencent voire leur forcent la main.
    On nous fait gentiment comprendre qu’il faut « collaborer » et toute tentative de rappeler la loi ou respecter nos droits est considérée comme de la réticence (résistance VS collaboration ?).
    Toute question qui pourrait nous « disculper » est soigneusement évitée.
    Le « diagnostic » est fait d’avance, peu importe si rien ne colle. De toute façon si on les contredit c’est qu’on est dans le déni.
    On entend énoncer des principes dignes d’une secte et qui ne correspondent ni à la loi, ni au bon sens, ni à aucun précepte psychologique connu, ni aux Droits de l’Enfant.

  17. placement abusif de notre bébé prématuré de 2mois et demi le 03 juillet par la PMI de meulan aucun preuve n’a été donner placement injustifié on a besoin d’aide pour les dénoncer et faire des courriers car je ne me suis pas gêner de les enregistré trop de mensonges et contradictions concernant leur dénonciations calomnieuses
    notre page SOS enfant Rayan

  18. Bonjour moi on m’a pris mon bébé pour une durée de 6 mois plus 4 mois en suite sait seulement maintenant que j’ai put enfin sortir ma fille de sa famille d’accueil
    Elle est très jentil sauf que sur le point de vue alimentaire laisse à désirer lait de vache kinder sirop dans de eau hors ma à 15 mois je suis choqué dun manque de travail des référents ase qui sont abesen depuis 6 mois pour une durée indéterminée donc comment travailler le retour au domicile hors il avait un délai deux quatre mois et à la dernière odiance la main levée été demandé part inspectrice sauf la référente à préconisé encore deux mois pasque ma fille est fatigué hors elle fatiguée oui il l’a ballotter

  19. Vous savez je suis allée jusqu’à la cassation pour avoir la garde de mon fils, enlevé sur des fausses expertises, le signalement calomnieux entre plusieurs fonctionnaires avec une défense bafouée et inefficace. A présent, je me dis que tous les courriers que nous pourrons écrire resteront sans réponse car tout a été fait pour tricher, mentir, calomnier, humilier et voler. La seule force que nous avons c’est de nous regrouper et nous entraider mutuellement. Ces gens ne reculeront devant rien pour arriver à leur fin car leur devise est la loi du plus fort.

  20. bonsoir je me tourne vers vous car j envisage de poursuivre l ase pour dysfonctionnement ce qui a causé d ignoble dégats physiques et spychologiques

      1. Faudrait’il que les dirigeants du conseil général soient connus. Nous ne pouvons déposer quelque requête ou plainte que ce soient car tout ce petit monde est mis en examen, pour détournement de fond, emploi fictif … et qu’il est impossible d’avoir le nom des remplaçants … Nous sommes dans l’impasse avec une éducatrice ASE fort agressive et dans le jugement …Une juge pour enfant dans le conflit d’intérêt (madame la Juge fait du correctionnel toute la journée donc des affaires se croisent et elle ne se gêne pas d’après les dires de l’ASE pour croiser les infos) Une juge n’ayant respecté aucun délai légal, un PPE inexistant, un DICP signé 6 mois après le placement des enfants, une volonté clairement affichée d’écarter la famille dites élargie, sous prétexte de conflits familiaux inexistant… je site: » puisque vous habitez à coté de votre mère, elle n’aura aucun élargissement de droit car cela voudra dire que vous verrez vos enfants  » …
        J’attend la réponse de l’ARS , mais selon mes sources ni la psy du foyer, ni l’éducatrice spécialisé e de l’ASE ne sont répertoriée !!!! Seule notre avocate reste combative à nos cotés mais elle a peur des retombés sur les enfants; et nous qui ne lâchons rien et qui passons pour des folles hystériques procédurières et instables ,seules avec nos larmes … mais le plus important les 3 enfants 8ans 7ans et 4 ans , séparés malgré l ordonnance du juge… et en foyer!
        Vos conseils, avis ou petits mots sont les bienvenus… voici mon mail: melbadepianiccia@gmail.com

  21. a tous les parents ne vous laisser par faire ne pleurer pas devant l’ase c’est un signe de faiblesse et ils en jouent ni devant le juge saché aussi que certains avocats négocie dans notre dos et font des arrangement si les placements sont renouvelés c’est parce que nos enfants valent de l’or c’est a dire de l’argent surtout chez les gens qui travaillent 7500 euros / mois pour un enfant et se font un plaisir de détruire des familles car c’est le but porter plainte auprès de la cour européene des droits de l’homme car il y a des textes de lois de l’europe qui sont contournés par la france et faite appel aux journalistes il faut que la france soit au courant des dérives des services de l’ase que nous sommes des mères porteuses et que bientot des familles en mal d’enfants iront au supermarché choisir un de nos enfants pris par l’ase car ils seront adoptable

    1. J’ai écrit au Préfet, j’ai porté plainte contre l’ASE pour non présentation d’enfant, et non respect d’ordonnance du juge, mais rien j’ai écrit à Paris Normandie mais rien il y a eu un petit mouvement de panique lorsque j’ai écrit au Préfet qui s’est mis en relation avec le Président du Conseil départemental puis plus rien 😦 Je ne sais plus comment faire.

      1. Ecrire c’est souvent ne pas avoir de réponse. Il faut toujours donner un coup de fil dans les 15 jours pour s’assurer que le courrier n’est pas tombé aux oubliettes.

      2. Ou bien, tu as la réponse que L’ASE fait tout dans l’intérêt de ton enfant, que le tien est de accepter ce qu’ils font et si tu montres une réticence envers eux, c’est TOI qui ne veut pas coopérer, tu ne fais rien pour protéger des risques potentiels… Qui peuvent être ce qu’une assistante sociale a décidé et donc tout et n’importe quoi, comme sa moralité, son éducation, sa vie tout court…
        Moi aussi j’ai écrit au président de conseil général, mon assistante sociale s’est d’avantage plainte de moi, les documents (que j’ai le DROIT de voir) ont été classée « secret » et depuis une demie année, après cet « appel anonyme » avec des accusations « assez inquiétantes pour demander une mesure » sans même faire d’évaluation, j’ai du signer la mesure éducative mais depuis, il n’y plus personne. L’ASE est en manque de personnel ou surchargée de travail. C’est pas étonnant quand on crée les IP en masse tout seul.

      3. J’envoi tous mes courriers en recommandé (ce qui me coûte une petite fortune) la semaine dernière j’ai écris au Conseil supérieur de la magistrature, pour leur signaler le juge d’Evreux qui viole les droits de l’enfant de mon fils, cela fait 2.5 ans que l’ASE m’enpêche de voir mon fils sans AUCUNE raison et le pire c’est qu’ils se font passer pour victime en disant que ces moi qui refuse toutes les visites médiatisé alors que j’ai des tas de mail qui prouve que je demande ces p…in de visite, que le juge a demandé dans son ordonnance ce fameux calendrier que l’ASE refuse de faire, que j’ai en ma possession tous les dépôts de plainte contre l’ASE d’Evreux, tous les courriers envoyés au juges, les mails ect, j’ai écrit à la Ministre de la Justice la semaine dernière aussi, avec l’envoie d’une partie du dossier (en photocopie) c’est un nouveau scandale judiciaire mon affaire, j’ai du fermer ma société à cause de l’ASE, j’ai du déménager pour une nouvelle vie, et malgré toute les preuves que j’ai je ne m’en sort pas si mon avocate ne cartonne pas en Appel mon prochain jugement est en 2020 la juge refuse de faire descendre mon fils dans la Sud là ou j’habite maintenant et laisse mon fils en Normandie (il est ou le rapprochement familiale ? ??? ) une honte cette justice de dingue, c’est une histoire de gros sous. Et aucune association pour m’épauler, personne à qui parler tellement j’ai honte d’être stigmatisé, de membre respectable de ma communauté je suis passée à paria qui doit arrêter toutes les activités et qui doit longer les murs sans aucun motif 😥 😥

  22. Je suis atterrée de voir tous ces temoignages de dysfonctionnements de l ASE. Je suis une grand mere dont les petits enfants sont dans les griffes de l ASE depuis 9 ans. Pareil: refus d ecouter la famille elargie, ce qui serait necessaire vu que ma fille leur maman a des troubles psy qui la rendent toxique pour ses enfants. Echanges presque méprisants deshumanises manquant cruellement d empathie. Alors qu’on est inquiets et qu’on veut aider on est consideré comme des intrus et ayant des pbs de conflits. C est de la manipulation perverse organisee. Ma petite fille 17 ans est tres abimée, Errances de foyer en foyer depuis 4 ans, sauvee par son amour des etudes et ses profs qui l ‘oint soutenue ( foyer avec 4 h de transport par jour traumatismes crâniens a repetition, hospitalisation récurrentes pour asthme aggravé, anemie au dernier degré agressions sexuelles etc..!!) Ils ont même essayé de la faire passer pour schizophrene. . Mon petit fils 15 ans est en train de deriver vers la delinquance et je suis obligee de me justifier parce que je suis en relation avec le chef d etablissement du College. Les éducatrices valsent tous les ans, Aucune d entre elles ne sait ce qui s est passé avant donc pas de mise en perspective des pb. Il y a eu 4 signalements sans effets et ce n est que parce que la directrice de l ASE a pris un conge imprevu que le dossier est arrive par hasard sur le bureau de qqu’un qui a vu que la maman était maltraitante. Mais meme si ma fille vient d’être condamnée a 18 mois de prison avec sursis pour maltraitance l ASE laisse mon petit fils chez elle alors que mon fils prof a l université est OK pour s ‘occuper de lui en province. Ce système est tres pervers; Cela me fait penser au Goulag russe ou l arbitraire regnait en maitre. Je viens d ecrire a la juge des enfants mais l AEMO m explique que c est elle qui va apprecier la situation! Maintenant je vois que le president du CD du 78 ne sera pas forcement le bon plan. Je vais prendre un avocat. Mais je pense moi aussi qu’il faut faire des actions groupées . Je travaille dans la communication et j ai bcp d energie et je ne vais rien lacher. J’ ai envie de m ‘impliquer au dela de mes petits enfants. Si les politiques ne répondent pas, il faut passer par l opinion publique peut etre sous d autres formes, pourquoi pas un « Balance ton Ase »? En tout cas la gravite des dysfonctIonnements actuels de l ASE est un scandale d etat, une atteinte aux valeurs démocratiques et un crime organisé contre les enfants donc contre notre avenir.. IL y a eu le scandale du mediator, du Levothyrox, il peut y avoir le scandale de l ASE si nous unissons nos energies. Mon mail mceline.lachaud@orange.fr

  23. bonjour je m’appelle france mes enfants m’ont été retirés la veille du réveillon de noel 2016 l’ase n’a pas trouvé mieux d’aller dire à la juge sur son rapport comme quoi j’étais ivre morte tous les jours du matin au soir que je prenais des antidépresseurs etc alors que cela a été prouve et contredis par mon médecin traitant tout ca pour etre sur que les enfants ne me soit pas rendu lors de l’audience a chaque audience ses poufiasses elles font des faux rapports aux juges des enfants en espérants que les enfants soient placés
    la j’en ai marre je tape du poing sur le bureau du juge la prochaine audience j ai mon avocat qui a tout fait mais le rapport de le rapport de la sociale S a fait pencher la balance …

    1. Idem ici on m’a accusé de m’être faite hospitalisé en hôpital psy pendant 15 jours en laissant mon fils seul a la maison à manger des conserves, AUCUN documents n’a été fourni par l’ASE (certificat d’hospitalisation ou autre) et pour cause il n’y en a eu aucun, par contre nous, nous avons prouvé par attestation de la carte vital que je prenais AUCUN traitement d’aucune sorte, et que je n’avais JAMAIS été hospitalisé pour quelques raisons que ce soit, même le fameux hôpital psychiatrique a fait une attestation comme quoi je n’avais jamais été patiente chez eux, mon médecin traitant a également fourni des attestations convergeant avec le reste du dossier, c’est à dire que les dire de l’ASE sont tous faux, et malgré cela cette juge continue de nous persécuter, c’est juste incompréhensible. TOUS nos avocats nous ont dit que notre dossier était vide, et qu’ils ne comprenaient pas cette persécution mais le résultat final est là, aucune visite depuis 5 ans, malgré le droit de visite et d’hébergement que nous avons, nous avons eu beau demander à la juge de faire un planning, elle en a strictement rien à foutre. Donc pour nous l’enfant est décédé. Nous avons tout perdu, notre société, notre amour propre, nous avons voulu nous fiche ne l’air pour enfin avoir la paix. Donc stop.

  24. placement abusif de notre nourrisson Jade Izambard

    gaetan izambard
    12:59 (Il y a 1 heure)
    À fr.saint-pierre

    Bonjour, ne sachant plus vers qui me diriger je cherche désespérement de l’aide, le 23 octobre dernier ma compagne (Audrey Sossah) a accouchée de mon ainée Harmonie, elle a été placée en famille d’accueil car ma compagne souffre de skyzophrénien, aujourd’hui elle est suivit et soignée pour cette maladie, elle a accouchée de ma seconde fille Jade ce 24 aout tout ce passait bien, j’ai vue la chef puéricultrice du chba de vannes hier elle m’a dit que moi et ma compagne passerai la nuit de dimanche à lundi avec notre fille en néonatalogie et que nous serions rentrés en famille chez nous lundi, en fin de journée j’ai eu un appel de l’ASE pour me dire que le procureur a décidé de placer notre fille sous prétexte qu’elle serait en danger et avec sa mère et que je ne serait pas en capacité de la protéger de ma compagne, la psychiatre de ma compagne est formelle ma femme va bien et est apte à s’occuper d’un enfant. La PMI est venu à mon domicile et a constaté qu’il y a bien tout ce qu’il faut pour accueillir notre fille. C’est un cas de placement abusif d’un nourrisson, sachant que nous avons accepté la visite quotidienne de TISF et de la PMI à notre domicile pour qu’il nous aident, nous conseillent et constatent nos capacités à etre de bon parent. Tout étai OK pour que nous puissions recevoir Jade. Je ne sait plus vers qui me tourner c’est injuste et inhumain, on a pas le droit d’etre parent! Nous sommes désespéré, pouvez vous nous aider? Nous conseiller?
    J’espère que vous pourrez nous aider.
    Cordialement

    gaetan izambard

  25. Bonjour j ai besoin d un conseil ou peut on avoir une personne pour nous aider contre l ase de Lens par téléphone merci

    1. On nous demande souvent cela, mais le CEDIF ne prend pas d’appel téléphonique, mais il est possible de nous contacter par mail, voir la rubrique à ce sujet.

  26. bonjour, je rencontre des difficultés avec l’ASE de la moselle, j’ai ma petite fille que j’ai élevé de ses 1 à 4 ans et on m’a conseillé de la placer en famille d’accueil, elle a 5 ans maintenant et ne se plait pas dans cette famille où elle n’est pas prise en considération. Bien sûr l’ASE me dit tout le contraire et dit que la petite me ment. Jai la petite un we sur 3 et la moitié des vacances scolaires ; cependant l’ASE tente de m’écarter et de réduire au maximum mes droits afin de garder le pouvoir et le contrôle sur la petite. Elle m’accuse de faits faux et là de nouveau je suis incriminé et on veut me réduire mes droits à cause d’un papier administratif que j’aurai oublié, enfin l’ASE est insuportable envers moi, cette éducatrice qui est sans coeur. Jh’abite à Metz en Moselle. Auriez vous quelques pistes. Merci

    1. Comme toujours il faut écrire au CEDIF voir page nous contacter. Mais nous ne cessons de répéter qu’un enfant placé est très difficilement récupérable par la famille, qu’il faut agir avant le placement. Donc si vous avez décidé de ce placement, la mesure est difficilement réversible.

  27. Bonjour c’est Mme pierre Gaëlle qui s est vu placer sest deux premiers enfants par l ase du Var parce que la maman est chtimis et tatouées d il y a vingt ans aidez nous ils nous manquent tellement et je suis fière d’être chtimie Merci à tous de votre soutien.

  28. L’ase des Vosges ont laissé des enfants en danger malgré plusieurs signalements j’ai été obligé de appeler le service 119 et se services c’est rendu sur les lieu et les mourrissons étaient réellement en dangers très grave l’se de son côté à ignorer ses faits et l’ase ont inventé une raison pour protéger les mis en causes des maltraitances aujourd’hui les enfants sont toujours en dangers depuis leurs placements et ont pu aucun lien avec la famille du côté du père car l’ase rejette et refuse que les enfants ont des liens avec la famille du père et avec leur père depuis 5ans la famille du père sont effrayer vue les enfants vivent et la famille souhaite pu avoir de lien avec les enfants car ils font peur à la famille du père vue les ordonnances et les jugements les enfants sont devenu des futur délinquant très dangereux par les soins de la protection de l’enfance de Moselle qui ne porte pas ce nom vue comment les enfants sont devenu. Si des parents auraient fait 1/1000eme ce que l’ase fait aux enfants ils seraient condamné à la prison à vie.
    Bref le tribunal laisse faire ceci et ferme les yeux et sachez que le tribunal a une audience ont reconnu que le tribunal ont fait des erreurs du côté du père des enfants mais la juge a confirmé que c’est du passé elle ne revient pas sur les erreurs de justice passé à l’encontre du père sachez malgré tout ses erreurs de justice et le père a toujours ses droits suspendu depuis 2015 et n’a pas revu les enfants depuis 2014 aujourd’hui date août 2019 aucun droit de visite malgré un jugement de 2014 donnant des droits visites que l’ase ont refusé de établir un calendrier de visite.
    Mais l’ase suis à la lettre et offre tout les avantages à la partir ou il y a de la maltraitance sur enfants l’ase protégé les adultes malvoyants et dangers pour les enfants le père va saisir la cour européen du droits de lhomme

  29. Cela devient très critique l’ASE. Ils se permettent de me juger comme mauvaise mère alors que je me bats pour qu’il rentre. Ils me chargent à chaque fois devant le juge pour qu’il ne rentre. Ils s’ingèrent dans ma vie privée, ils questionnent mon fils quand il rentre dans la famille d’accueil, ils décident tout. Ils sont allés jusqu’à enlever mon fils de mon dossier CAF. Ils me font comprendre que mon fils était adoptable mais je refuse, je suis sa mère et cela le restera jusqu’à ce qu’il rentre.

  30. Je souhaite savoir dans un cas de placement décidé par un juge sans audition sans rencontre avec le parent s’il existe un recours. Personne en dehors de ceux qui y travaillent ne connaît l’organisation de ces organismes, des placements. Les enfants s’évanouissent donc dans la nature et les parents n’osent pas s’attaquer à cette opaque administration, les démarches effectuées sont infructueuses. Il n’y a personne qui puisse vous aidez, les années se suivent et l’on est de plus en plus impuissant. Quel suivi, quels interlocuteurs, personne ne vous contacte et l’on s’enfonce ainsi dans les difficultés, exposés comme les enfants à tous les dangers car fragilisé.
    Alors pouvez-vous me dire s’il vous plaît qui est-ce qu’il faut contacter si on vous retire un enfant, alors que celui-ci avait été déjà soustrait dans des conditions illégales ?

    Angélique CARRAL

    1. La procédure de placement judiciaire (décidée par un juge) suppose en amont un signalement et un rapport social, un placement d’urgence (OPP) suppose une audience dans les 15 jours. Donc l’audition des parents est obligatoires du fait de leur autorité parentale et du principe du contradictoire (ils doivent répondre aux mises en cause du rapport social).
      Nous avons de nombreux articles sur ce site dédiés à cette question. Le placement judiciaire suppose donc une décision de justice avec les voies de recours habituels.
      Pour la gestion du placement nous avons aussi d’autres articles (ppe, respect de l’autorité parentale, …).

    2. Bonjour, nous nous avons écrit à Macron, à Beloubet, et nous avons mis le dossier complet entre les mains de la cour de justice (pas sur du nom) car seuls les juges sont capables de juger d’autres juges, et bizarrement aucune nouvelle, l’accusé de réception est bien arrivé, on nous a renvoyé d’un côté puis de l’autre comme quoi effectivement le dossier était vide mais le résultat reste le même, 5 ans sans le voir. Nous faisons notre deuil car il est hors de question qu’une fois qu’il sera majeur et qu’il sera mis à la porte de l’ASE car il ne rapportera plus d’argent qu’il revienne la fleur au fusil se souvenant que nous existons,

  31. De toute façon les personnes qui travaillent pour l’ASE ne savent pas travailler correctement,elles font n’importe quoi .Par exemple L’ASE du département de SEINE SAINT DENIS .Quoi qu’il arrive, il y a que l’argent qui compte pour eux! En plus L’ASE de BONDY a suspendu l’hébergement de mes enfants chez mes parents car moi aussi j’héberge chez mes parents . on dirait que L’ASE essaye de me séparer mes enfants.

    1. Nous sommes repassés en audience il y a 15 jours et encore une fois l’enfant n’était pas présent, on me demande de signer les papiers sur l’orientation scolaire, mais cela fait 5 ans que je n’ai pas vu mon fils, bien que j’ai un droit de visite, j’ai l’autorité parentale mais l’ASE signe les papiers à ma place (sortie de territoire, sortie scolaire) bref je laisse tombé, je ne le reverrais jamais.

      1. On ne signe que ce qui est intégré au projet pour l’enfant et à condition que cela corresponde bien à ce que vous voulez pour votre enfant. On n’autorise aucun empiétement sur l’autorité parentale et nous ignorons ce que le mot « laisser-tomber » veut dire, jamais nous ne lâchons prise.

        Il est important aussi de conscientiser l’enfant à son sort, à sa majorité il peut aussi poursuivre l’ASE. C’est bien pour cela que l’ASE achète désormais des consentements sous forme d’aides aux jeunes majeurs, le but est de les concilier, ils en font alors des futurs assistés dont les enfants seront à leur tour placés.

        Qu’aucun parent ne s’y trompe, ce qui se passe sous prétexte de protection de l’enfance est une attaque générale contre l’institution familiale sous le modèle d’une garderie et d’une éducation collectiviste. Ce n’est pas seulement nos enfants que nous défendons mais c’est une résistance contre le tout Etat et le conditionnement des consciences qu’il met en place par ce biais.

      2. L’ASE nous empêche de parler à l’enfant, nous avons déménagé à l’autre out de la France et l’enfant est resté là-haut AUCUN regroupement familiale avec nous alors qu’il y a aussi des FA ici, enfin bref cette enfant est détruit il n’a plus de parent, on a l’autorité parentale mais on n’a JAMAIS rien signé, l’ASE a pris sous son propre chef de signer les documents de sorti de territoire etc. enfin bref nous sommes des merdes.

  32. bonjour mon fils est placer en foyer amiens somme ,a notre demande car probleme de drogue ,je n arrete pas d interpeller l ase ,j ai mis 2 claques a mon fils,car il ma pousser a bout ,il s est rendu a la gendarmerie ,6 gendarmes sont venus me chercher devant mes 3 autres enfants et placer en garde a vue ,j ai ecoper dun stage et quand on passe au juge des enfants cest nous les mauvais parents car nous somme sticte avec lui et essayons de le remettre dans le droit chemin ,on en prend pleins la gueule par la juge et quand il rentre avec de la drogue sous notre toit et que mon mari veut verifier on nous dit que nous somme pas gendarme et nous n avons pas a le fouiller .hier il s est fait taser et agresser par une fille du foyer qui a aussi agresser une autre fille ,je souhaite deposer plainte contre l ase et faire un changement de juge , j ai preparer une lettre au procureur mais l association yves lefevre essai de m en dissuader , je veut sortir mon fils de ce système .je fait tous le nécessaire pour le sortir de la drogue et je l ai meme denoncer a la gendarmerie pour son trafic mais je fais tout ca pour qu il se remettre dans le droit chemin ,je ne sait plus vers qui me tourner merci cordialement mme sellier

    1. Madame,
      Il est tout à fait aberrant de réaliser que ce que vous avez fait pour sortit votre fils de la drogue se retourne contre votre famille.
      Incroyable que la gendarmerie ne fasse pas la leçon plutôt que venir vous mettre en garde à vue.
      Etre strict n’est pas être de mauvais parents, bien au contraire et c’est bien à vous de vérifier la présence de drogue quoi qu’un juge puisse en dire.
      N’hésitez pas à nous dire plus et ne lâchez pas, nous sommes intéressés aussi par l’ordonnance de placement.
      Ecrivez nous à association.cedif@gmail.com

      1. De mon côté ont a porté plainte à gendarmerie de montfort sur meu 35160.
        Mordelles eux ont rien enregistrer bizzard.

        Sens suite.

        Et ont osé nous répondre que votre fille pauline est détenu à lAide Social à l’Enfance , elle peux malheureusement être frapper, violer, même tuer l’ont peut rien faire.

        Garde des sceaux
        Séparations des pouvoirs ne peuvent rien faire.

        Tous est bloquer même la cour européenne des droits de l’homme ne réagis pas.

        AIDEZ NOUS A FAIRE BOUGER et faire sortir en Urgence Pauline35310.blogspot.com

        Merci d avance 0771290024.
        0299610001 .

  33. moi je vais avoir 18ans sa fait depuis l’âge de 7 mois que je suis dans la même famille d’accueil j’ai eu aucun problème que ce soit grands ou petits enfants je fais partie de l’ASE aussi je sais très bien comment sa se déroule j’ai vue la détresse des personnes en tant que dans les commentaires je vais pas défendre l’ASE mais c’est des personnes qui sont là pour nous, je suis complètement d’accord que il y a des familles d’accueil parfaites qui font peut être pas leur travaille mais sachez une chose que moi j’ai eu des hauts et des bas avec mes parents et ma famille d’accueil mais c’est pas pour autant que faut rabaisser une entreprise qui essaye dans tout les cas de faire ce qu’ils peuvent. C’est facile de dire sa je comprends mais j’en ai vue des enfants chez ma famille d’accueil elle est parfaite non plus tous les jours mais sa veut pas dire que les enfants sont maltraités il y a des famille d’accueil assez cool. moi dans 4mois j’ai 18ans j’ai eu une très bonne éducation malgré tout ce que j’ai vécu. Voilà j’en ai terminer

  34. Bonjour
    J’ai besoin d’un conseil.
    Mes 3 filles ( 15,11,9 ans) sont placés en foyer depuis le 10 septembre 2021 par décision de justice (ordonnance du 3 septembre 2021) après une mesure d’aemo.
    L’ ase a mise en place le planning des week-ends et vacances scolaires pour le père et moi-même.
    Pour la mère ( moi) 1 week-end sur 2 et une partie des vacances scolaires.
    Pour le père 1 week-end sur 2 et durant les vacances scolaires.
    Le 15 octobre 2021 le planning dès week-ends et vacances scolaires ont été validée et signés jusqu’en janvier 2022, m’attribuant la première semaine de vacances de la Toussaint soit du lundi 25 octobre 10h au samedi 30 octobre 18h00.

    Vendredi 22 octobre 2021 le père et moi-même étions convoquées au foyer ainsi que l’ ase pour établir le PPE( projet personnel de l’enfant).
    En fin de discussion ( directrice du foyer, ase, père, et moi-même) concernant les dates de week-ends et vacances scolaires, le foyer n’avait pas les mêmes dates que l’ase. Ils avaient le week-end chez le père et toute la semaine jusqu’au samedi 30 octobre.
    Concrètement l’ase a avouer et confirmer qu’elle s’était trompé et a donné la même semaine au 2 parents. La problème c’est qu’un planning à été fait et envoyé au 2 parents. La directrice lui a demandé de régler le problème avec nous (parents). Sauf que la veille donc jeudi mon ex mari à été reçu au bureau de l’ase et ensemble ont manigancer le changement car l’ase a reconnue qu’elle s’était mise d’accord avec monsieur. L’ase ma demandé de changer le planning et d’accepter la première semaine de vacances au père. Bien évidemment jai refusé car j’ai pris des dispositions concernant ma semaine de vacances avec mes filles (centres aéré) et la 2ème semaine pour caler mes rdvs (médecins, psychologue etc…)
    Nous ne sommes pas parvenu à un accord.
    L’ase me dit qu’elle doit faire intervenir l’inspectrice du département pour en parler et qu’elle me tiendra au courant. Or après 17h00 aucune réponse de l’ase. Je décide donc de téléphoner au foyer a 17h12 car normalement je dois récupérer mes filles lundi matin à 10h00 au foyer en expliquant la situation. L’éducateur me dit qu’ils ont reçu une modification des droits de visite et d’hébergement 1h00 avant mon appel.
    Je demande que l’on m’envoie par e-mail cette modification. Je reçois celle de mon ex mari daté du 22 octobre avec la semaine chez le père.
    1h00 plus tard le foyer m’envoie un message me disant quil ne m’avait pas envoyé le bon document et en pièce jointe il m’envoie la modification me concernant daté du 15 octobre ou je récupère mes enfants le 30 octobre. Les 2 documents envoyés sont établis avec le logiciel Word et non pas scan pdf, mais aucune signature ni de l’inspectrice ni de sont adjointe, ni des 2 ase ne sont présente sur les 2 documents.
    Je voudrais savoir si ses documents sont légaux au point que le foyer autorise le père à garder les enfants la semaine en plus de son week-end ?
    Si l’inspectrice donne son accord par téléphone à l’ase sans signature est-ce légal ?
    Si non, quel recours puis-je faire.
    En vous remerciant par avance et en attente de vous lire.
    Cordialement.
    Maman en détresse

  35. bonjour je ne sais pas si mon commentaire sera lu et répondu mais je me lance. Voila j’ai deux enfants placer depuis fin 2012 par l’ase de l’orne. pendant les 6 premières années les enfants étaient placé ensemble. Puis en octobre 2020 ils ont décidé de les séparés en leur promettant des visites fratrie. bien entendu rien a était fais. fin 2020 la juge ordonne des visites fratrie sans le relayer sur l’ordonnance, seulement l’ase n’a toujours rien fait. Début novembre 2021 à la fin de l’audience la juge ordonne avec écris cette fois-ci sur l’ordonnance. Depuis nous avons plus de référente ase, mes enfants ne sont pas reçue quand il le demande et les visites ne sont toujours pas mise en place. Que puis-je faire ??? juge ou conseil departementale. en sachant aussi que l’avenir de ma fille (3ème) est aussi en péril et nous allons droit vers un echec scolaire

  36. j’ai saisi le cg qui a ecrit diligenté une enquete et rien depuis les faits d’agressions sexuelles sur mineurs en foyer ont ete reconnu par la cour d’appel et toujours rien sauf des faux du cg ..là nous deposons une constitution de partie civile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.