marchevd

Valérie Dubois soutenue par des parents, dont le président du CEDIF.

L’affaire Valérie Dubois nous l’avions évoquée dans le premier volet de l’arme de l’internement.

Cette affaire scandaleuse a fait dernièrement l’objet d’un numéro de Sans Aucun Doute, la forte médiatisation n’avait effectivement pas fait bouger la situation de Valérie.

L’émission enfonce le clou et met en évidence des situations incompréhensibles :

  •         Valérie, qui ne souffre d’aucun trouble psychiatrique, aurait pu connaître la situation de Jean-Louis Caccomo, car et il faut le savoir, la libération de Valérie Dubois résulte d’un simple vice de procédure. Le Préfet avait omis de saisir le Juge des Libertés et de la Détention dans les 15 jours de l’internement. Ce n’est donc pas la bonne santé mentale de Valérie qui lui a permis d’être libérée. On peut donc en France dire que des personnes saines d’esprit sont internés dans des asiles psychiatriques parce qu’ils dérangent.
  •      Le médecin de famille à l’origine de cet internement sur la foi d’un certificat médical de complaisance sans avoir examiné Valérie Dubois, a été condamné par les instances déontologiques, tenez-vous bien, à 1 mois de suspension passé à 6 mois toujours avec sursis. Cela veut dire que ce médecin n’a jamais cessé d’exercer mais qu’il s’arrêtera peut-être 6 mois la prochaine fois qu’il fait interner par certificat de complaisance. Bravo la déontologie, serment d’hypocrite ?
  •     Le JAF a fixé la résidence des enfants chez le père avec droits de visite encadrés pour la mère, mais alors que Valérie Dubois a obtenu que soit reconnue sa parfaite santé mentale, le Juge des enfants maintient des droits de visite encadrés 2 samedis par mois !
  •    Julien Courbet résume bien l’état des courses : un mari, avec la complicité du médecin obtient frauduleusement l’internement psychiatrique de sa femme. L’internement est effectivement reconnu comme résultat d’un délit, mais le mari a la résidence des enfants, le médecin exerce toujours et la mère s’est fait expulser du domicile conjugal et ne peut voir ses enfants que quelques heures par mois.

 

Faute de réactions rapides à l’émission, une marche est organisée entre Ingré et Orléans afin de permettre à Valérie Dubois de faire connaître son affaire par voie de tracts jusqu’aux portes des tribunaux.

La marche a eu lieu avec quelques contacts solidaires dont le président du CEDIF, Xavier Collet, elle a donné lieu à un article dans la République. Le combat de Valérie continue, il n’a que trop duré et doit connaître rapidement un dénouement heureux, on ne saurait l’oublier.

Advertisements
commentaires
  1. terriou bruno dit :

    Effectivement cette histoire est bine triste !

    On entend par « Violence », l’utilisation de force psychologique pour contraindre, dominer, causer des dommages à autrui.. Elle implique de la souffrance, des blessures psychiques, qui entraînent ou risque fortement d’entraîner un traumatisme et des dommages psychologiques ….

    On entend par « Torture », l’utilisation volontaire de la violence pour infliger une forte souffrance à autrui, méthode visant à annuler la personnalité de la victime ou à diminuer sa capacité physique [1] ou mentale, elle peut être utilisée comme châtiment, comme moyen de coercition (Action de contraindre), afin d’inspirer la domination (Soumission a l’autorité judiciaire ou administrative)

    [1] Le somatisation est généralement vue comme la manifestation ou la traduction physique d’un conflit psychique, résultant de l’interaction complexe de symptômes, de détresse psychologique, de mécanismes cognitifs en particulier interprétatifs, (résultat de sa propre souffrance interprétée par son corps) .

    L’essence même de la réputation se défini comme le jugement que les autres portent sur votre personne, a contrario la diffamation ne doit pas être systématiquement confondue avec l’injure, mais ici la diffamation représente le mépris découlant sur l’humiliation, portant une atteinte à votre dignité (aucun être humain ne doit être considéré comme un objet ou un moyen), accouplée à votre honneur et à votre réputation.

    Définir ces exactions ou violences institutionnelles liées à la notion de dignité humaine qui est aussi liée à celles de respect et d’humiliation…L’idée d’humiliation et de respect peut servir à l’interprétation de la dignité humaine. Définir la violation de la dignité en tant que comportement qui humilie, peut permettre de tenter d’ébaucher une définition conceptuelle de la dignité humaine !

    La torture relève de faits intentionnels de faire souffrir intentionnellement, la jurisprudence reconnait que  » si l’auteur est conscient de la sensibilité particulière de la victime, cet acte peut alors constituer un cas de torture. » Cette ségrégation parentale est une agression psychologique, reposant sur la peur de ne plus voir son enfant, la tristesse ou autres émotions. Les actes de torture produisent le plus souvent des séquelles, notamment des traumatismes psychologiques. Pour le tortionnaire ou bourreau, torturer peut éventuellement répondre à des pulsions sadiques…

  2. COURTY dit :

    Beaucoup de courage à Valérie

  3. Lorraine dit :

    Oui cela montre une fois de plus le côté aberrant de notre fonctionnement judiciaire et démontre que malgré toutes les promesses faites à chaque scandale rien ne change. Mais comment les énarques qui font la loi dans notre pays pourraient-ils réellement changer les choses puisque leur formation même les déconnecte totalement des réalités? Pour cela il faudrait une prise de conscience mais ils sont tellement imbus de leur prétendue supériorité eux qui se considèrent comme l’élite de la nation que je ne vois pas changer un système qu’ils entretiennent et qui les entretient. Comme le disait le célèbre Albert Einstein: « on ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s