Suivi médical des enfants placés (2)

Publié: 20/11/2015 dans Se(r)vices Sociaux

vermerNe pas négliger le suivi médical de ses enfants placés

Le mois dernier nous accordions la parole à une mère qui dénonçait la carence de soin dont ses enfants ont été les victimes lors d’un placement.

Afin de ne pas mettre davantage ses enfants en danger vu les risques sanitaires qu’ils couraient lors de leur placement, elle avait pris l’initiative de consultations médicales et obtenu des prescriptions pour ses fils.

Rien de plus normal, la maman faisait là usage des prérogatives liées à l’autorité parentale au titre desquelles figurent notamment les soins médicaux. Pourtant cette attitude a été reprochée à la mère et les médicaments ont disparu entre les mains des services sociaux. Des soins gâchés avec mise en danger des enfants du fait de l’ASE.

Retrait des prérogatives de soins

On ne retire pas facilement l’autorité parentale sauf maltraitance avérée et situation de négligences graves à enfant. Ceci se comprend d’ailleurs tout à fait.

Mais dans une autre situation qui nous a été confiée, une mère dénonçant une mise en danger grave de son fils a vu l’ASE aller jusqu’à s’en prendre aux prérogatives de soins de la famille et obtenir d’une juge des enfants une ordonnance « aux fins d’autorisation d’actes relevant de l’autorité parentale ». Une décision grave pour des actes qui peuvent aller jusqu’à des mesures de traitement psychiatrique tout à fait inappropriés et refusés par la famille.

Sans aller jusque là il est de fait difficile pour les parents d’avoir accès au dossier médical de leur enfant placé. Et pourtant il ne faut pas hésiter à en faire la demande. Nous pensons à ce sujet à des parents très inquiets qui nous ont contacté et dont le fils est passé d’un poids de 18 kg à 10 kg alors qu’il est placé … Sans qu’ils ne sachent ce qui lui arrive.

Difficile de rassurer des familles dans une telle situation, le président du conseil départemental doit d’ailleurs savoir que sa responsabilité est encourue en cas de malheur.

Publicités
commentaires
  1. gina dit :

    ma fille a des poux et la galle depuis qu’elle est placer ,et ils me disent qu’elle dois se prendre en charge ca fait partie du (travail)

    • comitecedif dit :

      Ils vont disent n’importe quoi. Imaginez qu’une institutrice se fasse répondre par une mère que si sa fille a des poux et la galle, c’est qu’elle ne sait pas se prendre en charge. L’institutrice fera alors une information préoccupante. Ici la situation est exactement la même. Ecrivez au président du conseil général pour lui faire part de cette réponse que vous avez reçu et précisez sa responsabilité pour ce cas flagrants de manque de soin. N’hésitez pas à nous faire connaître sa réponse.

  2. Bea dit :

    Moi ma fille a été maltraite et et violé d3 éducateur on étouffé l à faire et la la médecine légale dit votre fille a été violé il y a plusieurs sicatrice j ai porte plainte et on va aller juste au bout

    • dodeler vinaccio angélique dit :

      j’ai le certificat du medecin.j’ai ..le rapport ase, celui qui est juste pour le tpe (voyons!) ou ils reconnaissent « depuis un an …des jeux sexuels  » donc ma fille avait pas encore 5 ans ..

  3. Ils n’ont de rien , ils abusent et viols enfants , éducateur éducatrice assistante socials
    s’engraisse à chaque fins de mois avec un salaire payé par l ASE voir Conseil Général de chaque département en France en tout impunité ils sont protégés, l’Etat =
    à vomir , a gerbé !

    http://dondevamos.canalblog.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s