tampon CEDIFMadame la Députée,

Cela fait cinq années que nous nous battons au CEDIF contre les placements abusifs.

Avant que les fondateurs de notre association ne créent cette structure, il en existait déjà de plus modestes et d’autres qui ne sont plus en activité, mais qui travaillaient déjà sur des cas de « dysfonctionnements ». Ce terme était utilisé pour souligner des affaires graves mais isolées. Les réponses données relevaient du cas par cas,  pas question encore  d’analyser un malaise sociétal ou d’en déduire un fonctionnement institutionnel.

Entre-temps, le CEDIF s’est formé, nous recevions 2 à 3 nouvelles affaires par semaines, toutes ne relevaient pas nécessairement de placements abusifs. En 2015 ce ne sont plus 2 à 3 affaires par semaines qui nous parviennent mais en moyenne 5 nouvelles affaires par jour !

Difficile à ce rythme de ne voir encore que des affaires isolées.

À travers les malheurs des familles, il est alors devenu possible de comprendre les tenants et aboutissants des mesures sociales à destination des mineurs et de leurs parents. Nous avons un recul sur l’évolution des familles pour constater les dégâts irréparables causés par des interventions dont un bon nombre relèvent de la malveillance la plus évidente.

Des sociologues, des praticiens, des psychothérapeutes, universitaires, juristes, économistes, travailleurs sociaux (aussi) nous ont appuyé de leurs éclairages, de leurs expériences, presque 400 articles en ligne en témoignent.

Lisez-nous et vous verrez que les constats sont accablants.

Mais au-delà d’un éclairage sur les pratiques, ce sont des drames individuels que nous mettons à jour, tous ne sont évidemment pas publiés mais bon nombre mettent en cause ce que l’on qualifiait autrefois de crimes de forfaiture commis par des agents chargés d’un service public.

Ces affaires nous les avons révélées à des élus, ils mettent en cause la responsabilité de cadres départementaux. Les branches pourries de la protection de l’enfance sont nombreuses, elles prolifèrent cependant dans l’impunité puisque les élus écoutent ou font semblant d’entendre ces cas pour s’empresser de ne rien faire et pire d’aggraver la situation en octroyant davantage de pouvoirs à l’ASE.

Tout pouvoir de contrôle de nos prérogatives les plus chères est une menace pour l’état de droit lorsque ce pouvoir s’exerce à son tour sans contrôle et est entre les mains de nombreux auteurs de forfaitures.

Quis custodiet ipsos custodes ? Qui nous garde de nos gardiens ?

Personne et nos gardiens, au contraire, obtiennent des prérogatives supplémentaires puisque désormais tout parent devient suspect à leurs yeux et ne peut se défendre de ses prérogatives éducatives à travers ce qui relève d’une présomption irréfragable de « parent toxique ».

Il ne manquait plus qu’une loi Meunier Dini pour donner des armes supplémentaires à ceux qui parlent bien haut contre le « familialisme » et qui défendent, à défaut de condamner, l’impunité des fonctionnaires du travail social :

– “Le système français reste profondément marqué par une idéologie familialiste, qui donne le primat au maintien du lien avec les parents biologiques » selon les sénatrices auteurs de la proposition de loi ;

–  « Les placements abusifs ? Pas plus d’un à deux pour cent’ » dixit Michèle Créoff.

Voila donc affaire faite par l’initiative et avec le soutien du PS et de l’UDI.

Désormais les véritables cas de maltraitances sur enfants seront noyés dans le flux d’une suspicion généralisée et prétexte à davantage d’emplois et de budgets financés par les contribuables qui n’en peuvent plus… et qui votent !

Vous comprendrez donc que vos arguments tels que vous nous les avez adressés nous consternent et que la défaite annoncée de ceux qui ont soutenu une telle loi ne peut que nous contenter et nous mobiliser afin de l’amplifier par la conscientisation que nous opérons et les consignes que nous émettons.

Publicités
commentaires
  1. ruiz dit :

    Bonjour,

    Je vous donne entièrement raison, ces ados placés en foyer deviennent de grands délinquants, c’est ce qu’ils en font, drogue, fugue, déscolarisés, aucune limite, plus aucune respect de ces jeunes dans la société, liberté totale de faire ce qu’ils veulent, fugue tous les jours, dangers, des jeunes qui tombent hélas enceinte, quel avenir de ce système pourri, je sais de quoi je parle car mon enfant est en placement, et elle est devenu ce qu’ils en on fait, un monstre, délinquante, plainte pour violence, cannabis, des soi-disant éducateurs, référents, qui monte la tête aux ados, qui vous humilient au téléphone devant votre enfant, je ne me laisse pas faire, j’ai écrits au directeur de ce foyer en dénonçant ces agissement, et le pire, c’est que je fais partis du système, ça les dérange, et je suis très bien placée pour signaler des dysfonctionnements dans ce milieu pourri, alors je suis contre ce monde, l’ASE, je vous soutien, c’est ensemble qu’on les écrasera.

  2. SIRIEIX dit :

    Les Tribunaux Administratifs croulent sous le nombre de dossiers, les plaintes se multiplient, la plupart classées sans suite – Porte entrouverte cependant par le Parquet qui envoie les plaignants vers le Pénal ou le Civil, précisant même les modalités.. – De l’aveu même des rapporteurs, Gendarmerie dont le général 3* vient juste d’être limogé parce qu’il estime irréalisable la mission de protecteur des droits civiques du fait de la dernière circulaire du Garde des Sceaux du 29/11 dernier qui précise que, dans certains départements les jeunes étrangers de moins de 15 ans pris sur le fait d’un délit de moins de 300 € ne seront pas même déferrés au Parquet – il exprime également que la PJJ est un service d’un autre temps – soixante huitards…-, Autisme France dont le rapport 2015 met en avant les dysfonctionnements de l’ase et affiliés et qualifie, appuyés par 4 jugements CEDH qui condamnent la France pour maltraitance envers les enfants autistes et leurs familles, la Cour des Comptes qui, depuis 2009 sous la Présidence alors de Mr Seguin dénoncent les pratiques obscures et l’absence d’audits de résultats au sein de la Protection administrative et judiciaire de l’enfance, j’en passe et des meilleures la liste est interminable qui dénonce et apporte la preuve que les départements actuellement ne sont pas 20 % à appliquer la Loi du 5 mars 2007 réformant l’Assistance Educative !!!

    Association xxx, bien d’autres, trop ! mangent allègrement au râtelier des deniers publics, la plupart se disent Loi 1901 à but non lucratif, pourtant elles gèrent ces associations des biens fonciers, des personnels, des fonds de gestion vous en voulez encore ? Elles fonctionnent presque comme des entreprises du cac 40, les sièges sociaux, les bigboss logent à Neully s/Seine bien souvent.. Fondations et asso sont rodées à l’optimisation fiscale, la Loi de 1901 qui permet une juteuse défiscalisation leur est largement profitable et les subventions de l’état sont réparties entre gens de bonne compagnie, les pauvres sont là pour engraisser les bas de laine de ces quelques dizaines de famille qui de fait, dirigent la France !

    Alors Association xxx pour répondre à votre question : « Etes vous capable de comprendre et d’utiliser le droit ? Oui, parfois et ceux qui tâtonnent sont certains de trouver de l’aide dans des entreprises privées qui font du bénévolat réel une activité souvent à temps plein, comme ici par exemple.

    Bonjour chez vous et que la force habite encore et toujours les vaillants pourfendeurs de l’oppression quelle qu’elle soit.

  3. […] Madame la Députée, Cela fait cinq années que nous nous battons au CEDIF contre les placements abusifs. Avant que les fondateurs de notre association ne créent cette structure, il en existait déjà de plus modestes et d’autres qui ne sont plus en activité, mais qui travaillaient déjà sur des cas de « dysfonctionnements ». Ce terme était…  […]

  4. Delvarre Noëlle (Mamina) dit :

    Comment croire encore que ces gens que nous payons nous représentent, votent des lois pour soit-disant nous protéger ! C’est une mascarade. A force de les rencontrer on en arrive à un constat : ils ne sont pas là pour nous, du tout. Ah oui ils vous écoutent, ils vous reçoivent et… C’est tout. Il n’y a rien à en espérer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s