La fronde des policiers : un combat pour des valeurs

Publié: 25/10/2016 dans Contre-attaques, Juges mis en examen
Tags:, , ,

En quoi le CEDIF aurait-il légitimité à parler de la fronde des policiers ?

À cette question nous pouvons répondre que les policiers ont pu s’exprimer sur leurs missions et notamment sur la main forte qu’on leur demandait de prêter aux sociaux quand il s’friseagissait d’aller chercher des enfants ou de les ramener en foyer.

Le devoir de réserve n’est pas une obligation d’inhumanité, anonymes, les agents de la force publique ont pu nous parler. Souvent il s’agissait de faire connaître leur dégoût face au sale boulot que les sociaux leur demandait, de s’étonner de telles missions qui n’avaient pas grand-chose à voir avec le maintien de l’ordre, de constater que les foyers sont trop souvent des lieux d’insécurité.

Certains de ces policiers ont connu une enfance difficile, ils savent de quoi ils parlent et s’étonnent parfois de ce que fait la justice des mineurs. Je pense aussi à un de ces policiers qui a traité un de ces éducateur en foyer comme il convenait de le faire, je le salue pour sa clairvoyance et son sens de l’humain.

Maintenant qu’ils s’expriment au risque de leur carrière, à les écouter on comprend qu’ils nous comprennent et qu’ils ont perdu bien des illusions.

Nos points communs

Nous ne pouvons pas ne pas soutenir ceux qui nous ont encouragé à ne pas baisser les bras dans notre mission pour sauver des enfants et des familles.

Nous nous retrouvons dans leurs constats et nous avions d’ailleurs dénoncé dans nos colonnes la politique pénale actuelle (https://comitecedif.wordpress.com/2014/08/25/la-politique-penale-bisounours-et-ses-risques/). La situation faite aux victimes dans ce pays est intolérable, le refus de la sanction y compris dans un cadre familial que l’on appelait autrefois l’éducation semble faire partie d’un projet de société déresponsabilisant.

Cette dérive doit cesser une bonne fois pour toute.

Nous nous retrouvons également dans le fait de subir la volonté du gouvernement d’ignorer la base en ne passant exclusivement par les syndicats. Certains policiers ont d’ailleurs crié des slogans à ce sujet accusant les syndicats de police d’être « cul et chemise avec le gouvernement ».

Oui, cette tactique on la connaît : en matière familiale elle consiste à négocier avec des associations membres de l’UDAF (ce que le CEDIF n’a pas vocation à être) pour faire croire que le gouvernement entend la voix des familles.

Le gouvernement n’entend que ceux qu’il autorise à s’exprimer et il reprend l’argument des moyens, pensant qu’il suffit d’arroser pour que la base ferme sa gueule, là encore les manifestants ont répondu lors de la manifestation de Marseille : « les moyens c’est secondaire, il faut retrouver les VALEURS ».

C’est pour cela que nous nous battons et révélons nous aussi une crise de régime. Continuez donc et ne vous laissez pas endormir, nous sommmes tous avec vous à l’exception de la racaille et de ceux qui gèrent de fait ce pays, les uns étant assimilables aux autres.

commentaires
  1. colin dit :

    que ceci est bien expliquer!!merci!

  2. isabelle seigneuret dit :

    Bonjour
    Je me demandais justement comment tous les citoyens de France qui partagent comme moi le sens du mot juste pouvaient se mobiliser pour soutenir la cause de la police. Comme tout ce que l’humanité rencontre d’absurde, CEDIF l’a fait, la première note est lancée; à nous de composer la chanson…
    Où sont les enfants de la patrie? Ce sont toutes les forces de l’ordre qui risquent chaque jour leur vie pour préserver la nôtre.
    Le jour de leur gloire doit arriver; Soutenons les à chaque instant en manifestant à leur côté, pétitions autres moyens de communications, peut importe mais bougeons!
    Levons nous contre la tyrannie…………………………………..
    J’y travaille, notre hymne n’a plus de sens, la France fabrique maltraitance, délinquance, zone de non droit??? J’ai toujours halluciné!!
    Que de mensonges pour le « petit peuple » comme ils pensent là haut dans leur tour d’argent!
    Je vais lancer une pétition, à bientôt!

    • comitecedif dit :

      Merci de cette réaction qui est aussi la nôtre face à l’évolution de la situation dans ce pays.
      Le syndicat de la magistrature dénonce la mobilisation des policiers. C’est que la police ne supporte plus d’avoir à gérer des multirécidivistes remis en liberté par des magistrats que l’on doit remettre en cause.

      Des populations terrorisées n’osent même plus dire leur mal-être ou joindre la police de peur des représailles et les policiers ne peuvent plus les protéger car remis en liberté les salopards viennent se venger.

      La loi du plus fort, celle de la peur prend la place de la justice.

      Evidemment cela ne peut plus durer et constitue un appel à la légitime défense. Celui qui se défend ira lui, par contre, en prison car jugé par des magistrats qui savent à quel extrémité ils nous mènent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s