Chanter pour nos enfants

Publié: 12/01/2018 dans Contre-attaques
Tags:, , , ,

L’ASE déploie sa propagande sur les réseaux sociaux, il suffit de se balader notamment sur Youtube afin de visionner des clips et des reportages atterrants  sur les bienfaits des placements et des interventions sociales dans les familles.

Tout cela serait comique si nous ignorions la réalité des drames vécus lors des placements et les séquelles que laissent leurs mesures sociales.

Heureusement des familles s’expriment aussi sur Youtube.

Certaines font part de leur affaire dans des formats assez longs, malheureusement un tel format ne passe pas facilement et en rester à des affaires précises.

D’autres prennent en main la cause des parents et permettent à tous de se retrouver dans un récit, dans une chanson, car nous avons besoin de symboles, de chants de ralliement, d’un supplément d’émotion.

C’est pour cela que les clips de Marine Floriane méritent la plus grande publicité, osez-l’écouter et osez-dire que vous n’avez rien ressenti, nous ne vous croirions pas.

Beaucoup d’émotions donc, et aussi la volonté de se battre pour nos familles et contre l’emprise des sociaux et de leur État.

Publicités
commentaires
  1. France Prince dit :

    Nous avons aussi subi cela, il y a plusieurs années. Pendant un an et demi, ce ne furent que des mensonges et des comportements de l’ASE hors la loi. Avec une bonne avocate nous nous en sommes sorties. Néanmoins la petite en garde des séquelles psychologiques. vous avez bien compris que cela représente beaucoup d’argent, des emplois, cette sensation de pouvoirs qui les enivre. Au milieu de tout cela de temps en temps nous avons rencontré des personnes consciente du mal qu’on nous faisait. Mais elles étaient dans l’incapacité de nous aider. Le rouleau compresseur était trop fort, pour elles aussi.

    • comitecedif dit :

      Vous vous en êtes sorties mais les séquelles psychologiques sont un dommage qu’il ne faut pas taire, vous pouvez en témoigner ici et poursuivre;

  2. Perlucht dit :

    L’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) publie son douzième rapport au gouvernement et au Parlement.

    Enfance – Près de 300.000 mineurs font l’objet d’une mesure de protection de l’enfance, en hausse de 1,4%
    https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer/?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250280392196&nl=1

    « Au 31 décembre 2016, le nombre de mineurs « bénéficiant » d’au moins une « prestation » ou mesure relevant du dispositif de protection de l’enfance est ainsi estimé à 299.600 sur la France (hors Mayotte).  »
    Personnellement, nous avons perçu AUCUN BÉNÉFICE de ces « prestations », complètement inutiles dans le meilleur des cas, malheureusement le plus souvent nuisibles. Elles rajoutent encore des problèmes montés de toute pièce à ceux bien réels que vous avez déjà et tous ces « professionnels » ne bougeront pas le plus petit bout de doigt pour vous aider, bien au contraire, plus il y a de problèmes, plus ils semblent adorer.

  3. Perlucht dit :

    Je viens de tomber sur ce commentaire et je le trouve tellement vrai :

    Dans un post de blog, Didier Dubasque, ancien président de l’Anas et membre du Haut conseil du travail social (HCTS) résume la situation des travailleurs sociaux de la protection de l’enfance :

    « Quand tout va bien, ils abusent et sont suspicieux et quand tout va mal, ils ne voient rien, aveuglés par l’idée que les familles ne sont pas responsables de ce qui se passe. »

    Enfants maltraités : pour l’Anas, le placement préventif n’est pas la solution
    http://www.lagazettedescommunes.com/544545/enfants-maltraites-pour-lanas-le-placement-preventif-nest-pas-la-solution/

  4. Nobili dit :

    chante fugain, j’ai écouté et c’est tellement vrai.
    Bravo, pour t’on courage.

  5. Perlucht dit :

    Je suis désolée de faire ci-dessous du hors sujet alors que ces chansons sont tellement vraies et belles. merci à Marine Floriane qui les interprète si justement.

    Je suis très en colère car le blog de Dubasque vient de refuse ma réponse dans les commentaires de leur dernier article :
    Protection de l’enfance : en guise de réponse à l’article de la Croix intitulé « Maltraitance, pourquoi le repérage reste défaillant »…
    https://dubasque.org/2018/01/15/protection-de-lenfance-guise-de-reponse-a-larticle-de-croix-intitule-maltraitance-reperage-reste-defaillant/

    Je la poste ici, mais je sais que je ne prêche que des convaincus, car est-ce que ce monsieur a le courage de venir sur le site du CEDIF ?
    Ma réponse :

    « Je ne suis pas seule à dénoncer les dysfonctionnements du travail social.

    Les tragiques dérives de la protection de l’enfance
    http://www.contribuables.org/2013/07/les-tragiques-derives-de-la-protection-de-lenfance/

    Mais vous vous cachez toujours en disant que ce serait marginal.

    Pourquoi ne voulez vous pas faire avancer les choses ? Vous remettre en question ?
    L’ incompétence que j’ai rencontré dans ces structures est dangereuse, destructrice.

    Nous avons vécu 8 ans de calvaire à cause des travailleurs sociaux, nous sommes loin d’être les seuls. Sur la dizaine intervenants, peut-être un n’était pas incompétent mais tous étaient lâches.

    Ils se sont « trompés » pendant 8 ans, cherchant désespéramment à camoufler leurs « erreurs » graves et grossières par de nouveaux mensonges et manipulations.

    J’étais soi-disant manipulatrice alors que je cherchais à protéger mes enfants des attouchements du père. J’ai subi des violences conjugales à cause de cela. Il ont décidé que c’était Monsieur la victime et moi la grande méchante. Pour répondre à leurs préjugés posé d’avance, ils n’ont pas hésiter à manipuler, interpréter, inventer les dires et les faits dans leur sens et pour se faire valoir. (la liste est logue, je peux en fournir un aperçu si vous en ressenti le besoin)

    Monsieur a été condamné en pénal pour les violences conjugales, mais rien n’y a fait, c’était lui la victime et moi la coupable. Ça a duré 4 ans. Et puis soudain, ne pouvant plus tenir devant leur sottise et les faits qui sont têtus, ils ont décidé sans transition, un beau matin, que je n’avais pas parlé avant ce beau matin (ce n’était pas eux qui avait commis une grave erreur d’appréciation, non, non, non !) et que donc j’étais dangereuse de ne pas avoir protégé mes enfants. Les salauds, alors qu’ils les ont encouragés à aller chez le père, se moquant des mes angoisses, en leur laissant entendre que j’étais une manipulatrice. Encore 4 ans de ce calvaire nouvelle formule. Ils ont continué à inventer et manipuler les faits pour répondre à leur nouvel mythologie, sans vergogne, sans scrupule, sans pitié pour ce que nous avions déjà souffert à cause d’eux (ah oui ce n’est jamais eux, ils ne peuvent donc rien faire même quand ils savent pertinemment qu’il y a eu « erreur »).

    Alors j’ai refusé d’alimenter l’imposture. Tous leurs mensonges me font vomir. J’ai décidé que je n’irais plus à leurs RV ridicules (Quelle utilité ?) avant qu’ils n’aient clarifié leurs histoires, reconnu leurs « erreurs » par écrit (parce qu’ils n’ont aucun respect pour la parole qu’ils nous donnent). Ils ont alors décidé que j’étais folle dans leur docte langage et demandé sans honte le placement de mes enfants, leur destruction. Devant tant de gabegies, le juge très lâche lui aussi, plein d’orgueil mal placé (il avait cautionné les « erreurs » du système pendant ces 8 ans), a tout de même pensé qu’il ne fallait peut-être pas pousser la mascarade plus loin et a mis fin à toute mesure.

    Maintenant je me retrouve seule à protéger mes enfants, mais c’est encore moins dangereux. Je sais que la « justice » est incapable de les protéger. Les 2 plaintes que j’avais déposées ont abouti à des non lieux, je suis vue comme manipulatrice à cause des mensonges des travailleurs sociaux, je n’ai même pas été convoquée par le juge d’instruction et n’ai même pas eu le droit d’y accompagner mes enfants). Je n’ai plus les moyens légaux de défendre mes enfants, à moi de trouver de la ressource, parce que vous travailleurs sociaux, hein, pour ça c’est l’indigence complète. Plus jamais je ne demanderai de l’aide à ce milieu de dangereux incompétents. C’est tripler les problèmes, c’est risquer la destruction complète de mes enfants.

    Eux, ils gagnent leur vie là dessus, ils font ça pendant les heures de travail, nous les familles, nous nous ruinons en frais de justice, en angoisse, en indignation, ça occupe tout notre temps libre. Quel bénéfice pour les enfants ? Et ils osent dire que les familles « bénéficient » de leurs « prestations ». Et en quoi ont consisté ces « prestations » ? A part écrire des rapports à charge montés de toute pièce et tenus cachés jusqu’à la veille de l’audience, qu’ont-ils fait ? Mais que pourriez-vous faire d’autres avec si peu de compétence, si peu de bon sens, de logique, d’honnêteté, de cœur ? êtes-vous comme cela dans la vraie vie ou bien le devenez vous quand vous endossez l’habit de travailleur social à l’enfance ?

    Donnez-nous maintenant autant de témoignages de familles louangeant votre « travail » fait dans le cadre d’AEMO que ceux qu’on peut trouver de gens que vous avez désespérés, au lieu de nous balancez vos théories autosatisfaisantes.

    • Delvarre dit :

      Votre commentaire au blog de Mr Dubasque (ANAS) est représentatif de ce que vivent nombre de familles que je connais : la victime devient bourreau et le bourreau victime. Ils n’ont pas réussi à aller jusqu’au placement, c’est une chance. Je pense que cela tient à ce qu’ils veulent vivre sur le malheur des gens (en gardant leur poste) mais je me demande aussi s’ils n’ont pas d’instructions pour agir ainsi : pour détruire les familles ?

  6. El yatimi dit :

    Bonjour.
    Un jour je suis convoqué par les services sociaux sans comprendre…
    Assistance , juge enquete sur moi et ils ne trouvent rien. Je demanage et apres mon retour au bout de 2 ans ca recommence.
    Un matin je surprend ma voisine a ecouter a ma porte et apres une petite enquete je decouvre qu’elle a fait des etudes d’assistante maternelle.
    Nous sommes sous le regime de Vichy??
    Que dirait on d’un pompier pyromane??
    Je rappel juste qu’il n’ya aucun mauvais traitement dans mon couple. Mon seul tort c’est d’avoir une petite barbe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.