Statuts

Comité Élargi de Défense de l’Individu et des Familles

 

 

Titre I. Objet et composition

 

Article 1 : Titre

II est constitué est les adhérents souscrivant aux termes des présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 2001, dont le titre est :

« COMITÉ ÉLARGI DE DÉFENSE DE L’INDIVIDU ET DES FAMILLES »

Article 2 : Objet

L’association a pour objet de défendre l’institution familiale et de faire respecter le principe de subsidiarité selon lequel les parents sont les premiers responsables de leurs enfants, donc qu’aucune ingérence des pouvoirs publics dans l’éducation parentale n’est acceptable, sauf carence avérée grave des parents en vertu du principe de suppléance.

Elle entend faire appliquer les articles 14 et 15 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen
À ce titre l’association vise à :
– rappeler le rôle essentiel de la famille dans le développement éducatif et social des enfants ;
– sensibiliser le public au rôle de la famille en tant qu’institution première apte à permettre la formation de la personnalité des enfants et leur système de valeur ;
– favoriser des solutions d’arbitrage dans des situations de conflits familiaux en évitant au maximum l’intervention des pouvoirs publics ;
– demander des comptes à tout agent public de son administration ;
– dénoncer des procédures abusives et des faits de déni de justice, plus largement médiatiser les fautes commises par des magistrats et des experts judiciaires et obtenir que les exactions administratives et judiciaires soient poursuivies.

Ainsi l’association entend dénoncer certaines pratiques en développement perpétrées par les services de l’État en contradiction avec le principe même de subsidiarité. Ces dénonciations donneront lieu à des campagnes d’informations et de mobilisation. Des juristes seront associés à l’association afin notamment d’ester.

Il convient de préciser que la défense des victimes des services sociaux et plus généralement des services publics implique bien de défendre la famille mais aussi l’individu, en tant que son unité constituante.

Dans ce cadre l’association fédère des Comités de Soutien dont les revendications rentrent dans son objet, par extension l’association peut se mobiliser en faveur de toute personne dont les intérêts auront été violés par les services de l’État.

L’association ne poursuit aucun but lucratif, elle n’a pas d’objet confessionnel ou politique.

Article 3 : Siège social

L’association a pour siège social 5 rue du lieutenant Bildstein à Gien (Loiret).

Article 4 : Membres

L’association se compose de membres actifs et de membres bienfaiteurs.
Le titre de membres actifs est conféré aux personnes morales ou physiques qui participent à l’objet de l’association, souscrivent une adhésion et versent une cotisation annuelle minimum fixée chaque année par l’Assemblée Générale.
Le titre de membre bienfaiteur est décerné par le Conseil d’Administration aux personnes qui, sans être membres actifs participent sous une forme ou une autre à l’accomplissement de l’objet. Ce titre ne confère pas automatiquement aux personnes qui l’ont obtenu, le droit de faire partie de l’Assemblée Générale.

Article 5 : Adhésion

L’adhésion est acceptée par le Conseil d’Administration sous un certain nombre de conditions telles que :
– l’engagement de ne pas utiliser le nom de l’association pour recevoir une rémunération ou un profit sous toutes ses formes ;
– l’engagement de ne pas percevoir de rétribution en raison des fonctions confiées au-delà d’un défraiement ;
– l’engagement de respecter le règlement intérieur.

La qualité de membre se perd par le non respect des conditions ci-dessus énoncées, mais également par le non-règlement de cotisation, la démission, le décès, la radiation prononcée pour motif grave mettant en péril le parfait accomplissement des buts de l’association.

La radiation est prononcée par le Conseil d’Administration qui avise l’intéressé de sa décision, selon les modalités du règlement intérieur. Cette décision est susceptible d’appel devant l’Assemblée générale.

Titre II. Administration et fonctionnement

 

Article 6 : Le Conseil d’Administration

L’association est dirigée par un Conseil d’Administration composé de cinq membres au plus élus à la majorité absolue pour deux ans par l’Assemblée Générale parmi les membres actifs à jour de leur cotisation le jour de l’Assemblée Générale. Les membres sont rééligibles.

En cas de vacance, le conseil d’administration pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres jusqu’à la prochaine Assemblée Générale

Article 7 : Réunion du Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration se réunit sur convocation du Président ou sur la demande de trois au moins de ses membres. La présence d’au moins trois des membres du conseil est nécessaire pour la validité des délibérations. Les décisions sont prises à la majorité des voix ; en cas de partage, la voix du Président est prépondérante. Dans le cas où le quorum n’est pas atteint, une nouvelle convocation est organisée dans les plus brefs délais.

 Article 8 : Le Bureau

Le Conseil d’Administration élit parmi ses membres, un bureau composé de quatre personnes (Président, Vice-Président, Secrétaire Général, Trésorier) pour une durée de deux ans. Les membres du bureau sont rééligibles.

 Le Président représente l’association dans tous les actes de la vie civile et est investi de tout pouvoir à cet effet. Il est notamment qualifié pour ester en justice sur décision du Conseil d’Administration, au nom de l’association, tant en demande qu’en défense, pour défendre les intérêts matériels et moraux de l’association.

Le Vice-Président peut sur délégation du Président, ou en cas d’empêchement, assurer les fonctions dévolues au Président.

 Le Secrétaire Général est chargé de la correspondance et des archives. Il rédige les procès-verbaux des réunions et toutes les écritures concernant le fonctionnement de l’association à l’exception de la comptabilité.

Le Trésorier perçoit les recettes et effectue les paiements, tient une comptabilité régulière de toutes les opérations. Il rend compte de sa gestion aux membres du Conseil d’Administration et soumet ses comptes à l’approbation de L’Assemblée générale qui lui donne quitus.

Article 9 : L’Assemblée Générale

L’assemblée générale des membres de l’association se réunit une fois par an et chaque fois qu’elle est convoquée par le Conseil d’Administration. Elle comprend tous les membres de l’association.

Article 10 ; Rôle de l’Assemblée Générale

 Le président assisté des membres du bureau, préside l’Assemblée Générale et expose la situation  morale et le bilan d’activité de l’association. Le trésorier rend compte de sa gestion. L’ordre du jour est  indiqué sur la convocation et ne seront abordés en Assemblée Générale que les points de l’ordre du  jour.

 Les décisions sont adoptées à la majorité simple, chacun des membres présents ne pouvant disposer  que d’un seul pouvoir en sus de sa voix personnelle.

Article 11 : Ressources

Les ressources de l’association se composeront outre le produit des cotisations, des subventions attribués par les collectivités publiques, des dons manuels, des produits des manifestations et colloques.

Article 12 : Règlement intérieur

Un règlement intérieur pourra être élaboré en Conseil d’Administration, qui le fera alors approuver par l’Assemblée Générale. Ce règlement sera destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

Titre III. Dissolution

 

Article 13 : Décision

La dissolution de l’association pourra être prononcée en Assemblée Générale à la majorité des deux tiers des membres à jour de cotisation.

Article 14 : Répartition de l’actif de liquidation

En cas de dissolution, l’actif de la liquidation, s’il en existe, sera attribué à une association désignée par l’Assemblée Générale.

commentaires
  1. parent abusé dit :

    Une action collective en justice pour discrimination sociale, voilà qui aiderait.

    A surveiller avec grande attention, ce NOUVEAU PROJET DE LOI dont voici l’article du Monde:

    http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2013/09/12/deux-propositions-de-lois-veulent-instaurer-des-class-action-en-matiere-de-discrimination_3476547_3224.html

    L’union fera notre force.

    Informez un maximum de personnes pour soutenir ce projet de loi et tenez nous au courant.

    Et tenez nous s’il vous plaît au courant de vos victoires.

    Merci.

    Un parent abusé

    • charlogan dit :

      Je suis dans une situation catastrophique avec un jeune de presque 14 ans qui a été maltraité par son père et qui ne supporte plus sa présence, il est extrêmement fragilisé. Je suis prête à tout pour aider mon fils et aussi pour dénoncer fonctionnement pervers des institutions qui servent le plus grand nombre de pervers maltraitants pour détruire nos enfants.

      Le père de mon fils (13 ans) est personnel de direction dans l’éducation nationale, deux signalements ont été fait contre lui, 1 par une pédopsychiatre, 1 par le collège, pour maltraitance. Il n’y a pas eu de suite malgré les dires de l’enfant, une enquête de gendarmerie et une psychologue indiquant que l’enfant ne mentait pas.

      Nous nous sommes donc retrouvés devant le juge des enfants, le père a demandé le placement de son fils, la juge a diligentée une enquête judiciaire de 6 mois. Durant l’enquête le père a renoncé officiellement à la garde de son fils pendant cette enquête, il ne l’a pas vu ni appelé pendant 10 mois. Je viens de passer à nouveau devant le juge des enfants ou les résultats de l’enquête démontrent de ma part de l’aliénation parentale, le père étant bienveillant d’après eux.

      La juge durant l’audience me menace en me disant que je vais m’en prendre plein la « gueule » (choquant pour un juge) lorsque mon fils adulte découvrira la vérité sur moi, et ensuite elle me dit ne vous avisez pas d’aller dans le sud de la france car je conserverai l’autorité sur votre dossier (ce qui n’est pas légal). Elle a finalement demandé une AEMO renforcée avec expertise psychiatrique sur moi et l’enfant.

      Le père de mon fils est entièrement protégé par les services sociaux et la juge qui vont dans son sens, cette histoire est une affaire de corruption et d’intérêt, j’ai de nombreux documents qui viennent démontrer ma bonne foi, les mensonges de la plaidoirie et du jugement.

      La juge a indiqué par écrit l’AEMO renforcée voir placement, mon fils ne supportera jamais cette situation , il s’agit d’enlever un enfant à sa mère pour protéger un père maltraitant, qui oblige mon fils à dormir avec lui, lui montre des film pornos, le lave de force……..
      l’administration semble solidaire de ce monsieur pour ne pas dénoncer son personnel.

      Merci de me laisser vos commentaires.

  2. Jean Baptiste Delsinne dit :

    Bonjour, j’ai appris hier que je ne pourrais voir mes enfants que 2 fois par mois en visites médiatisées de 2 heures! Je suis extrêmement choqué par cette décision du JAF de Mende qui est apparemment un habitué de ce genre de décisions qui rempli l’association local. Comment puis je vous contacter et pouvez vous me conseiller ? Merci.

    • comitecedif dit :

      D’abord regardez nos fiches pratiques. Nous sommes très sollicités et avons un temps de réponse assez long.
      Vous pouvez faire appel de ce jugement puisqu’il semble que l’on vous reproche quelque chose pour qu’ils en viennent aux visites médiatisée. Nous nous intéressons aux cas pour lesquels l’ASE abuse de son pouvoir, ce type d’affaire passe généralement par un JDE, cela-a-il aussi été le cas pour vous ?

      • lineceb dit :

        Bonjour,

        Nous sommes dans le cas ou l’ASE abuse de son pouvoir!
        Je parle au nom de mon frère que je veux aider, la personne référente du placement de ses enfants ment dans les rapports. Elle a déjà mentie dans le rapport fin 2014 et la elle va continuer!
        La personne référente du placement à l’ASE à dit entre autre hier à mon frère lors de son entrerien :
        – Je mettrais ce que je veux dans les rapports
        – La le placement est parti pour durer très longtemps
        – Le placement peut durer 2 an 4 ans 6 ans 7 ans je ne sais pas
        – C’est bizarre que vous voulez voir les maîtresses, pourquoi vous voulez les voir ?
        – Vous vous opposez à ce que votre fille parte à l’étranger pendant l’été avec la famille, je verrais avec la juge car votre fille est très attachée à sa tutrice (en parlant de la famille d’accueille), je verrais donc avec la juge.
        Comment puis-je vous contacter pour vous parler de toutes les dérives extrêmement grave dont mon frère est victime ?
        N’hésitez pas à me contacter par mail.
        Cordialement,

  3. Roumengous Maryse dit :

    Bonjour,
    Je suis Maryse ROUMENGOUS de l’Aude, je fais partie comme Maguy TERRIER des Landes d’un groupe de paroles « uppm » (une pensée pour Marina) qui oeuvre avec ses petits moyens pour que cette cause devienne une priorité en France, pour que « l’omerta  » soit enfin levée.

    J’ai visionné avant-hier l’émission où Rodolphe Constantini a longuement parlé pour les enfants, partis trop tôt de leur vie. Marina était là aussi. Ce discours précis, courageux, construit pour la cause des enfants et plein d’émotion retenue était admirable.
    Merci à lui, merci à vous tous.
    Un long chemin reste à faire, hélas! mais il faut garder espoir.

    Voici une étape sur celui-ci.

    Après un an de démarches, de négociations, de refus de la part des CG de la Sarthe et du Maire du Mans, nous avons obtenu de Sébastien Gouhier Maire, qu’ un petit espace accueille à Ecommoy « le jardin de Marina », endroit plein de vie qui viendra en réponse à la triste dalle grise de Marina, à la tombe anonyme de Fiona et de tant d’autres enfants.

    Le dimanche 8 juin, à Ecommoy aura lieu l’inauguration du « Jardin de Marina ».
    Nous aimerions vivement que votre association soit présente à ce geste citoyen. .

    Nous vous attendons……. tous.

    Maryse ROUMENGOUS, Maguy TORRES……(UPPM)

  4. besse dit :

    Bonjour, nous avons des difficultés avec notre fille qui a un TDA/H depuis l’age de 3/4ans dyagnostiqué par le CAMSP puis par un neuro pédiatre. Sauf que le CPEY ne veut pas comprendre,met la faute sur les parents. Pouvez vous nous aider à montrer l’erreur du CPEY ?
    Merci de votre soutient, car c’est trés dur.

  5. amor dit :

    bonsoir comment vs joindre par telephone ?? je réside a l’ile de la réunion ,c’est urgent d’avoir un interlocuteur conernant notre enfant de 4 ans en situation de handicap scolarisépourquiu la scolarisation est compliquée . nous avons interpelle led efensuer des droits mais nous pensons qu’il ne fera pas grand chose ,on aimerait avoir votre soutien et vos conseils ;merci a vous leila amor

  6. DUMAS dit :

    Bonjour,

    Actuellement nous avons une enquête social qui a été demandé par les institutrice de mes enfants njre de 3 5 1/2, 8 et 11 ans, nous avons vue l’assistante social qui nous a exposé le contenu du dossier et vient che nous le 4/08/2014 14h30, pour parler avec les enfants d’après ses dires, quelle attitude dois-je tenir, d’après ce que j’ai pu lire 50% des placements sont injustifié cela ne rassure guère malgré que je suis plutôt confiant quand au dénouement, merci de bien vouloir me conseiller, bonne journée

    • comitecedif dit :

      Difficile de répondre sans connaître à l’avance la façon dont vous avez appréhendé les premiers contacts avec les sévices sociaux. Mais nous avons des fiches pratiques sur l’entretien, n’hésitez pas à les consulter.

  7. causse fabienne dit :

    bonjour , je suis une jeune mamie malheureuse, je viens de retrouver ma petite fille de 4 ans que la mère a préférer placé en famille d’accueil depuis un an , actuellement je l’ai chez moi avec mon fils car voulant lui tendre la main pour l’aider à récupérer ses enfants (3 avec des pères différents et tous placé) viens de repartir chez elle en me laissant la petite.je viens de faire une demande au JAF pour avoir la garde, mais les services sociaux ont faire une opp car mon fils n’a pas voulu signer pour un placement provisoire par le conseil pour un an, je viens de prendre un avocat mais je voudrais savoir si je fais une gréve de la faim et que j alerte les médias aurais le droit d’avoir la garde, je ne dors plus en ce moment de peur que la police viennent me la reprendre, je suis prête a tous pour qu’elle vienne vivre à la maison auprès de sa famille au lieu d’être dans une famille étrangère et n’avoir que des droit de visite par ci par la, merci de votre aide

  8. CHEMINAT Germain dit :

    bonjour, je suis un papy qui ne vois plus son petit fils de 17 mois depuis trois mois alors quel le jugement m’a donné le droit de visite et d’hébergement. L’ASE se permet de contrer le jugement rendu le 19 février 2014. Que faire? mon petit fils a été placé en famille d’accueil en 3 jours ! nous n’avons rien pu faire ..nous n’avons pas droit à la parole. cet enfant était souriant, joyeux avec sa maman et maintenant il est très triste. Nous sommes très en soucis pour lui ! merci de nous aider Quelles démarches pouvons nous faire afin d’être entendu ? merci de votre aide

  9. brickx dit :

    Bonjour,
    Maman seule de 3 enfants de 13ans, 3ans et demi et 2 ans, j’ai rencontré à l’arrivée du dernier (la grande est d’une 1ere union) des problèmes de comportement avec la grande qui avait 10ans et entrait en 6eme.
    Manque de place (4 dans un f2,1 chambre) donc pas d’intimité pour la grande ni pour ses affaires ni ses devoirs et vivre au rythme de 2 bébés…pas facile je le concoit. Elle a commencé à être agressive avec les bébés puis des petits mensonges des manques de respects…étant seule et fatiguée physiquement avec l’accouchement et à l’époque nous avions attrappé la gale donc sortie d’accouchement après 48h,allaitement,traitement de la gale aussi bien les crèmes qui brules sur les bébé ma grande et moi et 7 machine par 24h à laver sécher,mettre le reste en sac poubelles etc….la 2eme de 17mois à l’époque .
    Pour m’aider j’ai été voir mon assistante sociale puisque j’avais vu que nous pouvions bénéficier d’une bourse d’internat scolaire afin que ma grande qui a toujours fait partie des 3 premières de ses classes puisse se concentrer sur l’école la semaine et que maman s’organise en se battant pour un logement et en parallele gère la semaine pour avoir du temps avec elle le weekend. On m’a fait intervenir une educatrice(intervention en cas de crise pour emmener ma fille manger et lui faire rever de liberté et des merveilleux droits offerts par l’ase pour les enfants malheureux comme elle qui n’ont pas de place au domicile familiale et dont la mere ne peut répondre aux attentes financièrement.)
    Du coup l’ambiance et la facon de me parler de ma fille était de pire en pire, et avec l’aide de fb elle s’est mise à donner mon adresse a des gens pensant être ses amis. cela faisait 1an que nous étions suivi mais sans jamais se soucier de l’internat pour la rentrée , ils me disait vous inquiétez pas on envoi des demande mais on guarantie rien, j’ai craqué face au danger dans lequel elle nous mettait elle,les bébés et moi en donnant notre adresse a des inconnus.
    Comme nous étions 1 semaine avant la rentrée j’ai appelée l’éducatrice en demandant ou en était cette recherche d’internat que c’était très compliqué toute cette violence agressivité avec les bébés.
    Qu’elle aide fabuleuse on a mit ma fille au départ en foyer d’urgence au GAO de vitry. Même si je ne comprenais pas trop j’ai vite recue une convocation d’un inspecteur de l’ase afin de mettre en place un contrat d’acceuil provisoire ainsi que ses modalité pensées en commun avec éducateur référent et mère ayant élevée seule ma fille.
    Nous nous mettons d’acord sur les objectifs: trouver un lieu stable et rassurant (toujours dans l’idée de mon internat scolaire) , aider la mère à ficer des règles et des interdit, aider à apaiser le conflit et soutenir madame dans sa parentalité.
    Ils devaient aussi prendre en compte que j’étais en fatigue physique énorme(sous nutrition déshydratation) donc me faisait aider par mes amis mes les enfants n’avaient pas de mode de garde ils avaient 1ans et 2ans et demi au moment de la reélle prise en charge(par l’ase).
    En quelques jour on trouve à ma fille un lieu et on m’appel en me disant internat elle va passer un entretien on vous tien au courant. Prise sur le fait on me confirme que l’entretien s’est bien passé et on me donne un rdv au fameux internat situé à thiais et qui n’est d’autre qu’un foyer 12/18ans avec 9 jeunes mixtes de 15à 18ans en totale autonomie…
    Et la à commencé l’enfer puisqu’on a donné à ma fille le droit de decider si elle venait chez sa mère(l’année de ses 12ans elle est née en mars) puis une carte navigo tu prend 2 bus tu vas au collège de vitry,12e d’argent de poche,le droit de fumer,le droit de fréquenter des garcons majeurs,de trainer dans des centre commerciaux type Belle-épine….etc….
    15jours après entrée dans ce foyer tout à basculé!!!
    A 12ANS MAQUILLAGE LINGERIE EPILATION SEXUALITE(NON PROTEGEE SANS CONSULTATION GYNECO DERRIERE ) PILLULE GRACE AU FOYER A 12ANS FUGUES CANNABIS ALCOOL……..VOL RECEL USURPATION D IDENTITE TOUT S ENCHAINE ET AUJOURD HUI LA JUSTICE DIT QUE C EST MA FAUTE ET VEUT M OBLIGER A HOSPITALISER MA FILLE.
    CA FAIT 1ANS ET 2MOIS QU ELLE EST DESCOLARISEE SANS QUE CA N INQUIETE 1ANS QU ELLE VIT DE FUGUES DE VOL DE RECEL D ARRESTATIONS DESQUELLES ELLE RESSORT COMME MAJEURE OU RECUPEREE PAR DES INCONNUS….PAREIL A L HOPITAL DE EAUBONNES OU ELLE EST ARRIVEE POUR MALAISE SANS PERTE DE CONNAISSANCE ARRIVEE EN POMPIER RAMASSEE SUR UN TROTTOIR RESSORTIE AVEC UNE ADULTE INCONNUE QUI AURAIT SIGNE DES DECHARGES….
    JE ME BAT AU MIEUX MAIS ILS ME CHERCHENT DES POUX ET DERNIERE NOUVEAUTE FAIRE ENTRER LE PERE ALCOOLIQUE DES BEBE DANS UNE AEMO ALORS QU IL N A DEJA PAS D AUTORITE PARENTALE DU FAIT DE SES PROBLEMES AVEC L ALCOOL J AI EU A APPELEE LA POLICE A PLUSIEURS REPRISES POUR LE FAIRE PARTIR DE CHEZ MOI ET MEME DES VOISINS…CA C EST OLGA SPITZER QUI APRES ENQUETE N AVAIT D AUTRE SOLUTION POUR JUSTIFIER DE LEUR INTERET QUE DE PARLER DU LIEN PERE ENFANT ALORS QUE LEUR PERE SE FOU ROYALEMENT D EUX. AUCUNE PENSION RIEN POUR LEUR BESOIN MEME LES ANNIVERSAIRES OU NOEL…
    JE NE M4EN SORS PLUS AU LIEU D AVOIR DE L AIDE ON M A MIT UN BOULET AU PIED ET ON M ENFONCE!!!

    Ils ont tout tenté en fouillant dans mon enfance les problèmes personnels que j’ai pu évoqué.
    J’ai besoin d’aide svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!j’ai été hier au tribunal la juge a parlé de médiation familiale et avait l’air ok pour que le père emmene les enfants à 3h de metros et rer dans une cité à stain ou il s’alcoolise en bord de route…..il a déjà fait du harcelement moral à ma grande derrière mon dos et en état d’alcoolémie a déjà tenté de levé la main sur elle j’ai du intervenir…..
    Je serai trop possessives avec mes enfants alors que le père de la grande confirme que j’ai toujours gardé moi meme le contact avec lui pour sa fille qu’il n’a rien a dire sur ce que j’ai apporté tant sur l’éducation que sur le plus matériel et moral. Le père des bébés le dis aussi mais elle ne prend pas en compte les dangers en état d’alcoolémie avec les bébés….la crèche de mon fils m’a d’ailleurs dit en juillet qu’ils ne pouvaient plus donner mon fils à son père car à l’arrivée à 14h il sentait l’alcool et à 17h c’était pire….
    Lors de ses visite une fois le pied mit chez moi il se sert dans mes cigarette mon frigo(il ne m’a donné que 400e depuis la naissance de ses enfants)
    Apparemment l’objectif en passant par la médiation (à la demande d’olga spitzer de créteil), serait de donner à monsieur une garde pour l’équilibre des enfants!!!!!!!une garde à un alcoolique qui par agressivité et manque de vigilance dut a son état quasi permanent peu etre un danger pour les enfants!!!
    J’ai peur pour ma grande et peur pour mes bébés, ca fait 2 ans que je vit la boule au ventre de tout ca l’alimentation est difficile le sommeil je n’en parle pas…..
    les avocats sont ok pour aider mais 150 la premiere consultation pas darrangement….l’aide juridictionnelle sans interet on m’a dit j’attend le paiement pour travailler alors que ma fille vit dehors et je la voix comme je vois ces jeunes filles perdues dans les émissions….Que faire……
    J’ai sollicité le president du conseil général j’espere pouvoir lui dénoncer le placement abusif de ma grande qui nous met(surtout elle!) dans une situation bien plus dangereuse que celle que nous vivions à la maison c’est certain! ils nous aurait aidées pour le logement dejà ca aurait résolue une grosse partie du problème). …..
    Vers qui me tourner??? Manuel valls??

  10. lucchini dit :

    bsr je viens d entendre aux infos régionales rhone-alpes un drame d une jeune femme de 21 ans qui s est suicidée et qui a suicidé ses 2 jeunes enfants agés de 2 et 4 ans qui étaient suivis par les services sociaux je suppose que ces gens devaient étre des crapules comme la plupart qui en font parti j ai eu affaire a eux , sauf qu ils ne s affendaient pas a ce que je leur tienne téte leur seule excuse a été que avec nous cela les avait mené a l échec j ai été jusqu a leur dire qu en temps de guerre qu ils feraient fusiller des innocents ils n ont pas du tout apprécié sauf que ils n en nont pas déposé plainte contre nous car nous aurions déposé plainte derriére car eux ne pouvaient dire que des paroles que je leur ai dit tandis que nous nous avons des écrits de propos diffamatoires qu ils ont mis noir sur blanc ces personnes travaillent a l ADSEA du chambon- feugerolles prés de saint-étienne dans la loire qui vous voulez les noms demandez moi les dans vos réactions

  11. visconti dit :

    J’ai appris de la bouche de mon fils que la famille d’accueil a mangé toutes mes clémentines sans lui laisser aucune pour lui il en avait les larmes aux yeux. Que faire contre ces bourreaux qui le malmène ?

  12. maman dit :

    Bonjour, je suis une maman dans la tourmente. Nous venons d’apprendre ( 22/12 chouette cadeau de noel ) que nous faisions l’objet d’une information préoccupante pour maltraitance sur notre fils de 4 ans. Cette information emanerait d’un service de la ville que nous avons contacté il y a quelques mois pour obtenir un financement ( notre fils est malade, il necessite un suivi et des examens tres couteux, pour certains, non pris en charge ). Notre demande a été ( injustement ) refusé et la personne que nous avons vu à cette occasion aurait semble t’il décidé de nous creer des ennuis. Ses dires seraient appuyés par l’ecole maternelle qui aurait constaté des  » placards de bleus sur son dos  » le 19 decembre. Or, aucune attestation le certifiant n’a été etablie par quelconque medecin ce jour là et la puericultrice ainsi que l’AS qui sont venues à notre domicile le 22 decembre n’ont rien constaté. Tout bonnement car il n’y avait rien ! ( en 4 jours, ils n’auraient pas eu le temps de disparaitre complètement ). Nous avons cependant des attestations de medecins qui suivent notre fils et l’examinent donc plusieurs fois par mois, certifiant qu’ils n’ont jamais constaté de mauvais traitements et que nous sommes des parents attentifs. Par ailleurs, notre fils supporte tres mal son nouveau traitement et subit les effets secondaires ( nottament diahrees et malaises ), l’ecole ne le changeant pas, nous avons pris l’initiative de lui remettre provisoirement des couches. Malgré le PAI mis en place pour lui par le medecin scolaire et nous meme ( qui logiquement les informe de sa maladie ), le directeur lui retire la couche et nous accuse d’humiliation.
    Notre medecin traitant nous dit de ne pas nous inquieter mais en attendant, je n’ai presque pas dormi depuis cette fameuse visite et je ne parviens plus à manger. Tout cela me ronge.
    Je viens donc vers vous pour vous demander ce que nous devons faire pour assurer notre defense, que risque t’il de se passer ensuite ? Est il possible que nous n’ayons pas toutes les pieces du dossier ? Comment les obtenir ? Avez vous rencontré des cas similaires ?
    Merci par avance pour votre reponse, nous vivons dans l’angoisse et pour ma part, je me sens salie, humiliée… je suis déboussolée…

  13. lucchini dit :

    il faudrait les balancer a leur propre organisme

  14. maman dit :

    Bien entendu, on attend la fin de  » l’evaluation  » puisque c’est comme ça qu’on dit maintenant … pour contre-attaquer. Pendant 2 mois, notre vie, notre quotidien, nos habitudes, notre fafaçon d’elever nos enfants, notre emploi du temps vont etre épluchés, surveillés. Et bien entendu, nous serons sali, humilié et jugé. Injustement. Sur la parole d’une, permettez moi l’expression  » petite conne  » qui fait du zele auprès de sa hierarchie ( fin d’année, tiens donc, auraient ils des quota ?! ) et d’un directeur d’ecole tellement pro qu’il a oublié de transmettre le dossier d’inscription de mon fils à la mairie l’an dernier et qui n’a meme pas pris la peine de nous proposer un entretien pour en savoir plus sur la maladie de notre fils.
    Nous vivons dans une france bien triste, à la derive. Une  » dictature déguisée  » comme la qualifierait mon conjoint…

  15. kenza dit :

    Bonjour, je viens vers vous pour vous expliqué mon cas du placement de ma fille depuis le 16 octobre 2014 sur des fait qui on étais nulement prouvé a mon egard. Ma fille es née prématurément a 32sa donc on a étais en neonate pendant 2 mois et a cause de mon âge (j’avais 15ans quand j’ai accouché) je suis connu de la pédiatrie et des service sociaux car j’ai voulu être placé a cause de mon passé a 13ans et quand on a su que jetais enceinte on a enlevé le placement (j’ai fait des TS, fugue a répétition quand jetais placé car je voulais rentré chez moi) j’ai fait mon adolescence rebelle ect bref revenons a ma fille donc elle a étais en neonate et moi un jour je me suis engueuler avec mon ex belle mère (la mère du père de ma fille)  et les service de neonate on dit que je mettais engueuler avec ma mère et que jetais partie de chez elle alors que non c’était de chez mon ex belle mère. A partir de se jour i m’on surveillée et une éducatrice a aplé ma mère en disant voilà si votre fille dort pas avec sa fille tous les jours elle sera placé alors que ma fille n’avais pas encore de chambre.. Donc i mon mis dans une chambre avec elle et moi peur qu’on me la retire j’ai dormis tous les jours avec elle .. Alors que d’autre maman qui sont « majeur  » ne dormais pas tous le temps avec les leurs … Et i on dit au juges que jetais pas souvent la que je m’occupais pas d’elle alors que je venais tous les jours et dormais avec elle très souvent .. Au fil du temps i on commencé a me dire de choisir entre ma fille et ma mère, quelle serais mieux placé ect donc la premiere bataille on lavais gagné, on a étais voir la juge quand ma fille et sorti de l’hôpital et on a décidé pour pas quelle sois placé qu’on aille en foyer mère enfant jetais contente car i m’avais dit qu’il maiderai que j’aurai mon studio ect mais le jour ou je suis arrivé la bas l’assistante social a étais direct avec moi car je lui ai dit oui c’est du séquentielle je doit rentré chez moi les week end et le mardi soir et elle ma dit nan nan se n’est pas marque dans le rapport … Donc moi énervé je ne parler plus car i connaissait la situation je n’aime pas les foyer surtout quand on moblige a resté. Le lendemain jetais perdu ma fille qui l’étais aussi car elle connaissait pas le lieux moi seul sans aides sans ma maman bah j’ai demandé de laide en pleurant car a la base i sont là pour sa .. Il mon dit d’accord i on pris ma fille mais j’ai étais choqué il me l’on redonné en 2min alors que jetais en pleure … Le lendemain j’ai craqué je pense le baby blues .. J’ai passé ma fille a une maman du service j’ai dit donne la o éducateur je vais faire un tour j’en peux plus et 1h après i mon appelé en disant votre fille et placé et je me suis mise a pleuré j’ai dit nan je reviens i mon dit si tu reviens on ferme les porte .. Donc je n’ai rien pu faire je suis resté chez une amie a moi le lendemain j’ai étais a l’ase et i mon dit on veut t’aider et au jours d’aujourd’hui i mon pas aidé i mon enfoncé en disant que ma fille me repoussé avec c’est point se crispé que je m’occupais de ma personne et que je lui offre des cadeaux mais non se n’est pas des cadeaux juste des choses qu’une mère doit faire en vers son enfant (couche,lait,habit,jouet ect) j’ai toutes les photo vidéo que sa se passe hyper bien entre moi et ma fille je ne sais plus quoi faire au jours d’aujourd’hui j’ai 16ans i mon dit d’avoir un projet et j’en ai un je vais en cours je passe mon brevet en fin d’année ensuite je veux faire un CAP petite enfance. Ma fille elle a sa chambre a elle chez moi (chez ma maman) je viens au visite toujours a l’heure je m’occupe toujours d’elle j’essaye de faire de mon mieux en tant que maman. Je l’aime et rien N’y personne pourra m’enlever cette amour que j’ai pour elle. Je suis passé devant la cour d’appel a Poitiers car j’ai fait appel du jugement et vu qui on rien l’ase contre moi i on demandé que je fasse un test psychiatrique… Et j’en suis restée choque (oui j’ai des troubles mais sa c’est mais angoisse que je n’ai que très rarement au jours d’aujourd’hui) je pense avoir étais abusé dun placement abusif et j’aimerai votre aide car sa doit plus continue l’ase brise des familles qui sont heureux donc aidez nous svp
    Cordialement mademoiselle Amadeo kenza

  16. Sabena dit :

    Bonjour
    Je suis une jeune maman de 16 ans j ai ma fille qui a un an et nous sommes placer
    L enfant n est pas reconnue par son père j ai été place enceint j ai eu ma fille dans une famille d accueil ou j étais très bien oou on s occupait de moi et de ma fille
    Àu 6 mois de ma file,on nous a retiré de cette famille car la pmi avait trouvé une boîte de daffalgan sur la table
    Il lui on dit que ç était dangereux donc retrait abusif de son agrement je suis malheureuse j étais bien dans cette famille et maintenant on me balance avec ma fille de famille en famille
    Je le vis très mal je ne veux pas que ma fille soit place je veux la laisser chez la famille ou elle est née jusque mes 18 ans mais je ne sais pa les démarche qu’il faut faire
    La dame est d accord pour la garder
    Est ce que je peux lui signer un papier chez un avocat et la lui laisser
    J aimerai être chez elle aussi mais l ASE refuse car moi je suis placée
    Mais ma fille est ce que j ai ke droit ne ne pas la,placer
    Aider moi svp

  17. Karine Dano dit :

    j’ai été victime de placement abusif de mes 4aines pendant 7ans juste parce que j’etais mère isolée. beaucoup de rapport étaient bidons car les services sociaux faisaient des rapports sur mon domicile et autres sans jamais y mettre les pieds. pendant le placement, ma fille shana a été battu par sa famille d’accueil malgré des bleus que j’ai pris en photo et montrer à la referente c’est moi qu’on accusera d’etre dans le deni et d’etre virulente. ma fille lisa a ete pousse par la fenetre du 1er etage par la fille adoptive de sa famille d’accueil mais l’ase m’as prive de mes droits je ne pouvais pas allez voir ma fille a hôpital alors que la famille d’accueil qui a manque de vigilance si et on m’a prevenu 4jours apres que ma fille etait hospitalise avec les deux avant bras et le nez casse celle ci etant intolerante au gluten risquais des complications au niveau de ses capacités respiratoires j’ai ete la juste pour signer les papiers mais je n’avais pas le droit de voir ma fille car l’accident s’etait passe chez la famille d’accueil mais ce n’etait pas grave. mon fils également a ete frappe par la famille d’accueil j’ai mis les msgs devant le nez de l’ase mais ceux ci ont protger la famille d’accueil et retire la puce du portable de mon fils que je payais. avant cela ils avaient ete place sous un rapport bidon d’une infirmiere pmi qui ne suivais plus mes enfants depuis 1an et demi deja et cela a brise mon couple de l’epoque avec le papa de mes derniers qui s’est mis à me harceler, frapper… je suis revenu chez mes parents. j’ai demande une aide pour me former et reprendre mes etudes, ainsi que pour me vehiculer afin d’etre independante et pour avoir un logement mais les services sociaux me disaient sans cesse qu’ils ne pouvaient rien faire pour moi et quelques mois plus tard sans raisons je me retouvais sans arret devant un juge et on placais mes enfants. aujour’dhui je me bats toujours pour recuperer ma petite fille de 7ans place abusivement aussi depuis 6ans deja

  18. anniebress dit :

    …………….Il a été mon erreur de penser que j’aurais pu recevoir de l’aide !!!!………………..
    Séparation compliquée avec mon ex, pervers narcissique; il m’avait promis que je finirais seule.
    En 2 ans 1/2 j’ai dû subir 4 informations préoccupantes, un dossier en banque de france car il ne payait plus la maison familiale qui était en vente.
    3 procédures dans 3 tribunaux.
    1- Pénale pour violences sur ma personne, appel pour vice de procédure, repoussé en septembre 2014.
    2- Juge des affaires familiales, ou il me réclamait la garde totale de nos 3 enfants et 600e de pension alimentaire, au titre que je sort la nuit, que mon rythme de travail ne peut correspondre à la vie familiale (infirmière), mon impécuniosité et sa totale disponibilité, ne travaillant plus depuis notre séparation….résultat pour 2014/*2015 : garde alternée et enquête sociale
    résultat de l’enquête sociale du 23 mai 2015 : domiciliation des enfants chez la mère , visite en lieu neutre pour le père.
    3- Juge pour enfants.
    à la suite d’une énième information préoccupante, j’ai osé dire que les enfants ne supportaient plus ses querelles, mon ainé m’avait même exprimé son mal être avec des idées suicidaires…
    de là Boum il est entendu par l’infirmière puer qui choquée des propos de mon ainé, redige un rapport pour le procureur et celui ci le transmet au juge pour enfants.
    Passage en février 2015 au JE : Maintient du même fonctionnent, enquête par une association d’Amiens (80000) à faire par une éducatrice et une psychologue.

    Avril 2015 début des sois disant investigation
    le 16/04 à mon domicile, l’éducatrice, vite fait, je lui expose rapidement notre situation difficile à supporter par les méfaits de mon ex… lui explique les impacts sur mes enfants , j’ai l’impression qu’elle m’écoute…
    le 20/04 visite de cette éducatrice, voulant venir pour constater la relation de mon compagnon avec mes enfants car mon ex ne cesse de le faire passer pour une personne brutale, violente
    (ironie alors que c’est lui qui passe au pénale et que depuis 2013 j’ai porter plainte 3 fois pour violence physique sur mes enfants et moi même à l’initiative de mon ex : certificat médicaux à l’appui)
    En mai une visite à cette association pour une consultation avec la psychologue et là re bingo : je décrit notre situation compliqué car manipulation des enfants donc comportement perturbé avec violence, insultes à mon égard etc…
    mon ainé et ma cadette sont entendues, le benjamin été en voyage d’école.
    Puis plus rien sauf une convocation au 16 juin pour me remettre l’ordonnance de placement chez le père prononcé par le JE d’Amiens sous couvert de cette association, de l’ASE et de toute ces merdes. !!!! au titre de …. les enfants la semaine chez leur père sont allés en consultations avec la psychologue, ont profaner un tas de calomnie à mon sujet, eu sujet de mon compagnon, mon ainé à même fait un dessin ou il tue mon ami !!! du grand délire mais en vouloir à qui?
    et Voilà cela fait 40 jours qu’ils m’ont été retiré. relation angoissante avec la mère, peur des représailles…
    Surement prise de remord ; Me l’éducatrice me reçoit vers le 22 juin pour me connaitre davantage ; histoire familiale, traumatisme d’enfance, parcours professionnel, situation conjugale… un entretien très directif !
    elle semble encore m’entendre, m’écouter, j’ai l’espoir qu’il se passe quelque chose de meilleur.

    le 6 juillet 2015 : visite en lieu neutre pour enfin voir mes enfants.
    J’apprends qu’ils ont d’abord étaient vu avec papa, qu’ils étaient bien les enfants, souriant, très expressif, et proche de papa….(je reste convaincu que c’est simple de les rendre conformes à ce que l’on veut quand on est nait manipulateur, rien à faire , on ne m’entend pas).
    Que ce père pour ne pas me croisé est passé par une prote extérieure, et devant moi j’ai des enfants quasi mutiques, tête baissé dans des livres, dans des dessins, seule ma puce de 3ans 1/2 me sollicite beaucoup. De ce constat, c’est sur la relation avec la mère parait angoissante…
    la psy / l’educ leur demande, ce qu’ils avaient à reprocher à maman, et eux ne répondent pas… mais la question de fond ne serait-ce pas : Ont ils réellement quelque chose à reprocher à maman???

    Le 10 juillet nous passons à l’audience au tribunal pour enfants .
    Moi assisté de mon avocat
    lui assisté de …… QUE L’ÉDUCATRICE
    le rapport reste contre moi, et est en sa faveur.
    tout été fait entre l’educ charmé par mon ex et la juge qui ne se fie qu’au rapport de l’educ.
    J’avais pourtant envoyé le rapport de l’enquêtrice sociale mais rien à joué en ma faveur.
    Sur la touche depuis le départ.

    Hier je reçoit le jugement, 15 jours pour faire appel.
    La relation avec la mère parait rigide !!!, la mère est encore très prise du conflit conjugales, elle est dans le déni de ce qui lui est reproché !
    Non mais YOUHOU réveillez vous !!! Quelle horreur
    de ce fait, pdt 6 mois ils sont confiés au père avec 1 journée par semaine accueillie à mon domicile, pas de nuitée pour le moment, après étayage auprès des enfants, ils parraissent mieux chez le père ! grrrr … tout ce fait sous son influence aussi !!!

    Moi qui ai mise au monde mes 3 bébés, qui me suis levée la nuit pour leurs besoins, qui a toujours été vigilante à leur culture, éducation, épanouissement on me les reitre pour les confier à ce père : menteur, manipulateur, violent et ne travaillant pas ! Je suis d’accord pour accorder les droits aux père mais bon là je sais pas,
    Je me connais, je suis infirmière , je sais gérer tant ma vie professionnelle que familiale, et non rigide, ça fait bien rire mon entourage
    un comité de soutien à été lancé par ma mère, prés de 25 lettre Madame la juge à aujourd’hui reçu.

    Donc voilà je change d’avocat et c’est repartis, pour entamer une nouvelle lute contre….. les services sociaux vicieux, malhonnête et destructeurs de famille !
    Mais quelle France et quel gâchis d’enfant; si je ne me bat pas, ils grandiront avec quel état d’esprit mes chéris?
    Ambivalents, angoissés, agressifs voir violent sans aucune confiance en eux. Sincèrement je suis anéantie et ne comprend cette décision, fondée sur rien de ma vie, rien qui n’a été observé!!!
    Ils ont le plein pouvoir et peuvent démonter une famille en un coup de maitre c’est scandaleux !

    Au fait il est à savoir que si un enfants est victime de manipulation d’un parent: ne réfléchissez pas : faite le 119 et faites exprimer votre enfant sur cette manipulation dont il est victime.
    C’est ce que je n’ai pas fait, et c’est ce qui me joue des tours aujourd’hui . les ayant appelés alors que le placement était décidé, une bien douce dame, m’a dit « mais madame, ce sont aux enfants d’appeler et malheureusement là, c’est votre parole contre celle du père » !!!

    Voilà ma bien triste histoire, qui malgré tout me donne l’espoir …

  19. Mabille dit :

    Bonjour Mme, Mr, je suis maman de trois beau enfants, Bastien, Martin et Rémi, Placés abusivent sur de fausse accusation à l Ase et je vous lance un appel au secours pour chacun de mes enfants . La situation de moi et surtout mes enfants est très critique, importante, urgente. En effet l ase et les juges se sont arrangé pour que les liens d’avec mes enfants sois brisés et que cela en arrive à une demande d abandon qui est en court mais pas encore validé car j’ai lutté et grâce à mon avocat qui a réussie à repoussé, faire deux report d audience des appels du TGI de Rouen. Où je m’y suis présenté à la dernière . Mes enfants ayant et subissant de graves maltraitances chez les familles d acceuille.
    Martin Rémi, chez une famille ensemblent et Bastien tout seul donc chez une famille. À savoir que mes enfants les plus jeune Martin et Rémi ont fait de l énurésie et de l encomprésie alors que cela n’a jamais été le cas chez moi forte heureusement car ses troubles sont du à des traumatismes graves pour que mes enfants en arrivent là. J’ai constater des manques d hygienne poux sur mes enfants Martin et Rémi problème de peau, Martin lui c etais sur le bas du corps surtout d’où Martin m avoua moi sa maman que la famille d acceuille les lavait avec du mir et il le disa devant la psychologue qui étais présente lors d une visite médiatisé d une heure quand je lui est demandé à cette Dame si Martin pouvait mentir à cet âge là non me dit elle, me répondit elle ,puis minimisa les faits pendant la visite médiatisé et aussi en sortant à la fin de la visite médiatisé en disant c’est l’eau qui fait ca , moi la contredisant non ça ne se peut pas, mais c’est de l exema me dit elle, ce qui est faux, puisque mes enfants n avait jamais eux de problème de peau au contraire et je les lavais avec des produits dermatologie 2 en 1 biolane et si m’arrivait d être à court du produit j’en prenais à la pharmacie toujours spécial enfants dermatologique. C’est moi qui est découvert ses problèmes de peau lors de la visite car je soulevait pantalon par les jambes et pull, this short de mes enfants pour voire si il n étais pas maltraités. Car j’ai constaté des maltraitances des le début perte de poids importante et mes enfants toujours pâle. Coups , grosse bosse au front tête comme un oeuf à la tête pour Rémi qui n avait a l’époque que 2 ans que j’ai constaté. Martin m avoua qu’ils étais sans surveillance et que Rémi étais monté sur la table de la cuisine et était tombé , constatés aussi que Martin avait plusieurs centimètre de blessures croûtes dans le dos que j’ai aussi constaté et que quand je lui est demandé ce qu’il c étais passé, il m’a dit ses le nouveau grand garçon qui est à la maison de famille d acceuille avec nous , il m’a, me fait du mal, il me fait du mal. Reconnue et avoué par l éducateur chef Ase que il y avait des soucis avec ce garçon par rapport à mon fils Martin mais que ce garçon beaucoup plus grand que Martin et que il n étais pas resté dans cette famille d acceuille seulement Martin as subit et apparament il y est resté un certain temps et à eu le temps de maltraité Martin, moi je n’ai pas été tenue au courant de la nouvelle venue de ce grand garçon arrivée dans la famille d acceuille ou étais Martin et Remi. J’ai preuves de ce que je vous écris aujourd’hui bien sure ,Je n’ai que très peu de temps devant moi le report d audience est maintenant de 2 mois et trois semaines Ses trois mois puisque je suis passez le 15 septembre et avant le 1er septembre et l audience est le 25 Décembre. Pour Bastien maintenant , qui souffre d hyperactivité et ou il as été suivie par un neurologue a ma demande a même été sous ritaline, quand il étais encore avec moi ses troubles ont été prouvée, des qu’il as commencé à marché et que ses troubles son hyperactivité ses plus manifesté, mon médecin généraliste lui a prescrit du sirops Atarax pour dormir et aussi de l homéopathie que j’ai vue avec un autre docteur. Mais et Bastien à aussi été vue par des pédiatres, Mais je ne savais pas que mon fils souffrait de troubles de l hyperactivité et ses plus tard que on m’a conseillé d allez voire un neurologue puisque a l école les maîtresse disait que il y avait des difficultés de comportement et à courrir partout. Bastien à aussi été en crèche. Les sociaux Ase et les juges ont validés et ont cachés ses handicaps et m’ont accusés de le laissé livré a lui même et de ne pas m’en occupé, cela a commencé à la pmi ou je m’y suis rendue pour voir mettre vaccin éventuellement à jour et que les enfants Bastien aussi rentre bien le même jour que les autres enfants pour eux et a la pmi il ont fait un signalement.
    Bastien as eux de gros soucis et se mettais en danger chez la famille d acceuille et celle ci étant dépassé battait et punition humiliations beaucoup de fessé et obligeais Bastien à mangé même s’il n aimait pas, comme des tripes et de finir toutes son assiette même si cela le fesait vomir ,il fallait qu’il mange, à partir du moment le soir ou Bastien étais couché il n avait pas le droit d allé au toilette sinon il subissait punition et fessé forte comme disait Bastien et les vêtements que j achetais à Bastien comme mon fils etais petit pour son âge servait au fils le petit dernier de la famille d acceuille ses ce que Bastien me révélait et Bastien étais mal habillé. Je les faits remarqué a plusieurs reprises et du coup il habillait bien Bastien avec les vêtements que je lui achetais quand il me l amenait en week-end ou plus tard lorsque ils m’ont supprimés week-end et m’ont mise en visite médiatisé pour voire Bastien. Bastien qui ne me disait rien au début avait trop peur de la femme famille d acceuille et de son compagnon, mais je voyais qu’il subissait, pourtant je lui avait parlé à de multiples reprises à cette dame famille d acceuille des problèmes que souffrait Bastien et que il y avait des choses qui se passait avec Bastien chez elle, elle me disait être dépassé par la prise en charge de Bastien, je lui est même parlé de voir avec les Ase pour emmené Bastien voir un spécialiste ou un pedo psychiatre puisque il avait été pris en charge avant son placements, mais je ne lui en dit pas trop sur ce que Bastien subissait chez eux car j’avais peur quelle se venge sur Bastien j’en n’ai pourtant parlé a l éducatrice de Bastien que Bastien subissait des choses mais elle n’en tena pas compte et Bastien ne voulait pas que je lui en parle à la femme famille d acceuille ou à l éducatrice car il avait peur. J avais expliqué à la famille d accueille que les services sociaux Ase et juges avait cachés ces problème de Bastien et m avait accusé pour rien. Bastien as beaucoup souffert et j’ai même déposé une plainte pour coups et blessures sur mineur pour Bastien mais la plainte à été classée sans suite bien évidemment et en plus cet un jour où la femme famille d acceuille m amena Bastien en week-end et que Bastien avait des marques bien visible sur son visage hématomes a un oeil gonflé, trace de mains, des doigts les 5 doigts sur les deux côtés des joues Bastien ma tout avoué ce jour là en pleurant maman elle m’a battue allé retour 4 claques très fortes et je n arrivait même plus à respiré ensuite elle ma puni ma obligé à faire plein de ligne sur un cahier une partie de la nuit et ma mis de la crème sur mes joues et à aussi tapez son fils mathis ,lui, 1 claque . Quand la famille d acceuille ma amené Bastien pour le week-end et quelle ma dit qu’elle avait craqué et battue Bastien, elle m’a dit aussi , j’ai prévenu les Ase de toutes façons justifiant son actes j’ai craqué ,Ase prevenus voila l air de dire c’est comme ça ses tout . Bastien a aussi été coupé par une debrouisailleuse j’ai les photos de cela je l’ai vue lors d une visite médiatisé et j’ai soulevé ses manche de son pull et vue un gros panssement sur un de ses petit bras et il m’a dit que c étais une debrouisailleuse qui lui avait coupé le bras , et j’ai constaté que la blessure étais grande et importante mais aucun point de suture par contre . Réponse de l éducateur chef alors que je lui est demandé un Rdv pour explications pour Bastien Rémi et Martin et pour la blessure de Bastien cet un accident comme de véllo. Il as malgré tout a un autre Rdv a ma demande encore, un jour avoué enfin que c étais pas normal et que je n avais pas été prévenue. Mais dans quel circonstances ça ses passé ca je ne sais pas . Bastien au visite médiatisé avait souvent des hématomes , points de suture à sa tête. Amaigrie pâle, perte de poids. J amenais en visite du fluverlal Bastien ayant des vers et parce que la famille d acceuille avait plusieurs gros chien et sont sur le terrain avec Bastien et Bastien me disait maman j’en n’ai marre d allé joué dehors sur le terrain, c’est dégoûtant il y de la merde partout et je marche dedans. Bastien étais humilié et écœuré. Bastien est petit mais na aucun problème de puberté les Ase le confirme puisque ils lui ont fait faire des examen sois disant à sa demande sans mon autorisation pour lui faire injectées des hormones de croissances. Ils m’ont harcelé avec plusieurs courriers pour que je sois d accord mais que même sans mon accord et avec la juge pour un démembrement parental pour que cela se fasse. Et si pas accord complet des spécialiste médecin il l enmmenait début septembre à la pmi de Fécamp et précise que Bastien à dit avoir peur des piqûres. J’ai tous ses courriers, Bastien à 15 ans maintenant et ils disent que ses trop tard mais que malgré tout ils veulent lui faire injecté des hormones de croissances sur une période allant de deux à 4 ans . De plus la demande d abandon qui a été demandé par lase puis suvie du conseil général pour Martin et Rémi à maintenant été demandé pour Bastien. Cet demande n a bien sûre pas été faites au hasard pour les trois enfants pour couvrir les maltraitances faites à Martin Rémi et Bastien et bien sur cette histoire d hormones de croissances n’est pas claire du tout et abusive Bastien ayant déjà 15 ans et peut parlé d autant plus que j’ai porté plainte quand même pour Bastien et que Bastien peut parlé des maltraitances qu’il as subit. À savoir que si la demande d abandon se fesait tout serait caché et je n aurait plus l autorité parental et pouvoir protéger les enfants mes enfants et porté des plaintes, je ne vois plus les enfants là, il m’ont supprimés les visites médiatisés accompagnés pourtant de l éducatrice qui étais de 1 heures tout les deux mois ce qui équivaut à 1 journée par ans . j’ai a leurs demandes fait acceptés une expertise pchychiatrique dans les débuts du placement de mes enfants quand j’ai su le résultat de l expertise c était de la science fiction on ne peut pas de toutes facons en 1 heures de temps définir un diagnostic de pathologie avérée et dangereuse envers ses enfants et qui mérite comme il ont mis ecris sur le rapport d’expertise sur moi que je devais faire une chimio thérapie pour des grands troubles regulerateur de l humeurs.
    Ensuite pendant ses plusieurs années de placements de mes enfants il n’en n’ont pas redemander une expertise mais comme je défendaient mes enfants régulièrement et des Rdv avec éducatrice éducateurs chef de service Ase ou j’ai même été rencontré l inspectrice de l ase pensant quelle prendrait en compte ma demande pour les maltraitances des enfants et surtout celle de Bastien ou c’était rescent les claques ou Bastien avait été battu par la femme famille d acceuille qui me l avait amené comme ça pour son week-end à la maison ou c’est le sujet que j’ai abordée en premier avec elle l’inspectrice de l ase. Elle me répondit quoi votre fils n’est pas mort qu est ce que vous venez me faire chié avec ça. Et à refusé de m entendre pour mes autres enfants ma coupé la parole pour que je ne puisse continuer et à tourné les talons j’ai pas que ça a faire au-revoir Mme. Je viens vers vous Mme, Mr, pour m aidez je vous en prie aidez moi aidez mes enfants ils sont en danger. J’ai commencé à rédigé des plaintes qui vont partir et mon avocat va suivre, j’ai envoyé une lettre faxe à la cour d appel de Rouen et aussi autres preuves donc à la juges des affaires familiales et a la cour d appel pour appel décisions juges pour enfants couriers faxe et à savoir que ma santé c’est dégradé bien sûre j’ai perdue beaucoup de poids et est été sous traitement valium que j’ai arrêté car ce n’est pas bon ses médicaments, j’ai aussi fait une période d anorexie là je remange un peu grâce à mon avocat qui as fait, obtenue un report d audience pour l abandon des enfants, et pour l hormones de croissance pour Bastien demande de démembrement parental, j’ai surtout des problèmes de santé physique mais souffre beaucoup pour la vie de mes enfants je tiens pour l amour la vie de mes enfants, et me sacrifie financièrement pour mes enfants et les défendre car je ne peut travaillé maintenant a cause de mes problèmes de santé. j’ai fais 2 stages aussi il y a trois et deux ans de cela , je suis une femme une maman coquette je prends des tizane, je prend soin de moi pour mes enfants. Avant qu’il me retire tout mes enfants j’avais fait une demande pour faire à la maison par correspondance pour être secrétaire médicale. Que j’ai laissé tombé à cause de la persécution des aemos et de leurs faux rapports qui venait chez moi et a cause des juges qui m humiliait ou me persécutait les juges pour enfants parce que il y en n’a eux plusieurs juges comment peuvent t il traité un dossier une famille en changeant plusieurs fois de juges sans comptés tous les demenbrements parental et passés la main a chaque fois a un autres juges pour enfants sans oublié qu’il n’y a jamais eux de greffe pendant les audiences juges pour enfants alors que cet obligatoire , pas de témoins bien sûre si une audience 1 fois seulement un greffe étais là la deuxième année ou la juge nous as expliqué parce que il y avait en plus du greffe 1 stagiaire ses pour cela que se jour là à cette audience il y avait le greffe qui etais avec le stagiaire. Tous ses abus de non greffe et de demembrement parental et pour que je ne sache ce qu’il se passe sur mes enfants et qu’ils puisse faire ce qu’ils veulent que j envois les papiers ou pas ou que je ne sois pas d accord avec eux pour les décision qui concerne mes enfants. J’avais fait les démarche aussi et mettais inscrite à l auto école pour passés mon permis j’ai tout arrêtés aussi. J’ai une famille une tante et oncle qui sont propriétaire de leurs maison avec terrain balançoire chez qui on se rendait et mes enfants étais chéri, gâtés, aimés et adorais mon parrain qui étais là aussi , qui les aimais aussi plus la soeur de ma tante qui venait et les chérissait, les gatais aussi. Nous repartions toujours de chez ma tante et mon oncle avec la voiture pleine de cadeaux, des affaires vêtements vaisselle ou autres que on avait besoin, tout le monde étais gâtés et des gateaux fait maison et de la vrai confiture des pots en verre de légumes et des plats préparées des légumes du jardin de ma tante et de mon oncle, et ma tante son père étant bouché charcutier traiteur et ma tante étant une grande cuisinière. Et mon frère qui venait me voire chez moi et gattais les enfants et leurs portais beaucoup d attention , d’amour. A Noël une enveloppe avec de l argent de la part de toutes la famille. Mon frère n ayant pas eux d enfants il étais donc comblée et heureux de venir voir les enfants les prendres sur ses genoux les écoutées et s occupé d’eux et j’étais soutenue si j’avais besoin de quoi que se sois. Àu fêtes de Noël on allais aussi chez ma tante et les enfants étais combler de cadeau d’amour ainssi que a leurs Anniversaire. Au vascance aussi Bastien est allés chez ma tante et mon oncle, Bastien étais heureux d’y allé, Martin et Rémi étais trop jeune pour y resté en vacances.
    À la maison on fesait des activités manuels on allait aussi à la plage et voire les coquillages a la marrée base et récupérer aussi des galets et les peindre et les vernirent. On fesait des pique nique des sortie randonnées, des partie de boule de neige en hiver et des bonhomme de neige . un mini bus venait devant chez nous régulièrement et avec les enfants on allais au mini bus ou les enfants et moi même étais inscrits pour loué des livres sur les sujets de leurs âges et qui les intéressait et apprendre sur la nature les animaux les etoiles ect des histoires pour leurs lire le soir ou en journée aussi et des CD cantine pour enfants cassette dessin animés wal Disney.À la maison on dansait la danse des canards ou écoute des comptes des histoires.
    On fetait Noël et anniversaire comme toutes les familles ..
    Mes enfants ont toujours été soigné au docteur ou aux urgences pour forte fièvre qui ne passait pas.
    régulièrement et kine ou autres, j’ai les preuves de tout cela .
    Au visite médiatisé j amenais régulièrement des vêtements des chaussures, des jeux éducative, des livres des poste radio lazer CD avec des CD. J amenais gâteaux pour fêtés leurs anniversaire avec les bougies et cadeaux. Des gouters ( compotes andros en gourde ou pots
    Des laitages des jus de fruits 100 pour cent. Des croissants pain au chocolats des kinders des gâteaux marbré. Des jouets , des peluches, des affaires pour l école et des habits, vêtements de leurs héros et peluche pour Rémi oui oui , Bastien pokémon et spiderman son premier héros , Martin spiderman aussi, ou rahan , où j apporté aussi des produits pour la toilette biolane car la nourrice n étais pas capable d’en acheté, de dépensé de l argent pour les enfants alors que elle touchait de l argent la preuve le lavage de mir À mon avis je vois que ça de punir les enfants pour avoir vidé les produits pour se lavé car comment imaginé d actes maltraitants de les laver au mir sur des enfants, d ailleurs après en avoir parlé Martin et moi à la visite médiatisé a la psychologue qui fesait la visite, les enfants ça c était guérie et je ne voyais pas par la suite, plus de problème de peau . j’ai photos aussi sur cela ou il avait peau sèche Rémi et se grattais et plus Martin jambes abîmés ou la peau étais sèche rugeuse arrachés suite aussi a ce que Martin se grattais cela ne pouvait être de l eczéma mon grands fils en n’a fait et ce n’est pas le même papa et n’avons jamais eux de problème de peau , n’y les enfants Martin et Rémi une belle peu de bébé douce, et Martin a bien dit que la famille d acceuille les avaits bien lavé au mir.Ce que j’ai appris 1200 euros par enfants touche une famille d acceuille. Enfants placés par département entre 6 milles 500 et 7 milles 500 euros par enfants pour les Ase et 4 enfants placées par exemple 248 milles euros à l année on comprend mieux les abus de placements abusivent.
    Mes enfants sont en danger et je vous demande de m aidé. J’ai preuves photos des maltraitances et preuves de tout et même enregistrements vidéos photos des visites médiatisés où les ordonnances disent que les enfants se cachait derriere les éducateurs que sa se passait mal . Sauf que mes enfants demandais à rentré à la maison sans cesse et même Martin qui me fesait montré car il y avait le parking en dessous par la fenêtre la voiture de la famille d acceuille pour que je les suivres quand il repartait et que je vienne les chercher avec leurs pères Martin me chuchotais dans l oreilles et les enfants m’ont toujours couru vers moi pour que je les prennes dans mes bras il se jettais sur moi maman et se blottisais contre moi. À savoir que l éducateur chef du service Ase à dit à mes enfants que j’étais malade et que je les avait abandonnées j’ai l enregistrement de ses dires là dans un Rdv avec lui ou il me disait cela au dernier Rdv. je vous invite à allé voire mon réseau faceboook à Sandrine Mabille photos de profil la tête d’un enfant qui pleure et avec des flammes qui l entours qui veut dire que mes enfants leurs vie se consume dans les douleurs et mon profil en haut de mon mur, moi et mes enfants trois beau garcon ensembles les un contre les autres heureux moi et mes enfants malgré tout et se temps si court d être ensembles et de voir mon combat de mon amour pour mes enfants en écris et des photos de tout ses moments d amour entre moi et mes enfants de mes écris de SOS pour mes enfants. De ma DETRESSE et de celle de mes enfants blotti contre moi et de mes sos pour sauvé mes enfants pour qu’ils sois libre et être eux même et retrouve une vie de famille heureux non maltraité et manipulé et soit avec avec moi leurs maman qui les as toujours soignés aimés fait grandir leurs jardin . Que je leurs donne transmettre mon héritage à nouveau qu’ils sois des être humains qui s aime et aimé équilibrés responsables de droit de devoirs, leurs droits d’être eux même pour créer et accomplir leurs vie, la vie avec les autres.
    Je sais qu’ils seront , qu’ils sont traumatisés et ont vécue des maltraitances et auront sûrement des troubles du comportements mais l’amour d une mère peut tout supporté et guérir les plaies les plus profondes, une vrai mère se met devant ses enfants pour les protégés du mal prend tout sur elle et donne toutes sa patience son amour pour ses enfants. Les protéges coûte que coûte.
    Mes enfants ne sont n’y a vendre au plus offrants n’y a exploitées esclavagers ,à utilisés pour son intérêts personnels. Ce sont des personnes des être humains des enfants innocents des anges . je pensse aussi aux enfants que l ase les juges et les sociaux ect laisse se faire massacré torturé comme la petite Marina et le petit Dylan qui ses sauvé du foyer pour retrouvé sa famille et se sauvé de ce qu’il subissait et tant d autres petits anges.
    Sandrine Mabille. Le jeudi 24 septembre 2015.

    Je vous laisse mes coordonnées de mon mail totole67@gmail.com

  20. jean sarrault dit :

    Bonjour
    J’ai besoin vous contacter par téléphone pour exprimer mon douleur histoire que je n’ai pas osé de vous raconter
    Je pense de rester dans l’ombre pour régler sagement
    Mais j’ai perdu l’espoir et en plus c’est une partie important c’est à cause mon fils qui a une crise de l’adolescent sans précédent
    Veuillez m’aider S V P car notre histoire ça dure déjà plus 3 ans
    Merci de me communique votre coordonné s v p puis que je vous appelé dans un temps que vous pouvez me recevoir
    Dans l’attendre de vos nouvelles
    Recevez mes sincères remercîments et meilleurs compliments
    Cordialement

    Jean sarrault
    alias nguyen.vietthanh@orange.fr

  21. Billard Laëtitia dit :

    Bonjour, je suis mère de 3 enfants dont 2 enlevé et placé depuis 13 ans maintenant. À chaque fois c’est reprolongé 2ans et je ne sais pour quelle raison. Je suis perdu de voir de tels agissement surtout quand les enfants ne sont pas en « danger » comme ils le disent. Rapport mensongés juste pour garder nos enfants plus longtemps. Comment pouvons-nous faire pour sortir nos enfants de se cauchemar judiciaire et injuste. Je suis perdu et désemparé face à ce système où tout fonctionne avec l’argent. Aidez-moi s’il vous plaît mes enfants souffrent de cette situation et subissent de la malveillance.

  22. arbi dit :

    Bonjour,

    Je souhaite que vous me contactiez d’urgence car les services sociaux font tous pour me retirer mon fils. Ils estiment qu’une personne handicapée ne peut s’occuper de son enfant.
    je vous prie de me venir en aide.
    mail : lilianna75020@hotmail.fr ou tel : 0658355452

    merci infiniment,
    ARBI

  23. Didier dit :

    Bonjour,
    Je fait appel a votre association, car mon fils a été séquestré par les services sociaux, suite a des mensonges de la par de l’ ASE et de médecins.
    Nous sommes passés devant un juge, nous avons été condamné avant même de pouvoir se défendre.
    J’ai fait appel, pris deux avocats pour rien.
    J’ai pris la décision de porter plainte auprès du TGI de la ville concernée ainsi qu’a l’ordre de médecins.
    Je me sent pas très bien, face a cette situation, j’ai l’impression que les gens ne me comprenne pas, je suis envahi par mon combat dans le but de faire apparaître la vérité.
    Je suis découragé j’ai besoin d’être soutenu dans mon combat face au mur de l’injustice.
    Dans l’attente d’une réponse,
    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s