Abus de placements

Créée le 24/05/2008 – Fin le 24/05/2011  

 


 

Où sont mes parents ?

Extrait de la pétition « Abus de placement d’enfants ». La totalité du texte est sur le site d’origine.


QUEL AVENIR POUR LES ENFANTS PLACES ? 

Catherine GADOT, accompagnée de tous les parents d’enfants placés
À l’attention de Ministre des Relations Sociales, de la Famille et de la Solidarité
Nous sollicitons un rendez-vous concernant « LES ABUS DE PLACEMENT D’ENFANTS » et la possibilité de créer un poste de « MEDIATEUR DE LA FAMILLE »Pour une meilleure neutralité, pour un réel travail au sein de la famille, évitons le placement d’enfant « injustifié » qui n’est pas la meilleure des solutions !

Travaillons sur la difficulté de la famille* et n’acceptons plus les visites médiatisées d’une heure tous les 15 jours qui durent depuis 5 ans (un exemple parmi tant d’autres) – *Ce qui fait que la maman (qui n’a commis aucun acte de violence sur son enfant) n’a rencontré son enfant que 120h en 5 ans soit l’équivalent de 5 journées pleines !

Des familles entières sont détruites, des milliers d’enfants ne se remettront jamais d’un placement injustifié !

On peut estimer, avec beaucoup de spécialistes de la protection de l’enfance, qu’aujourd’hui, au moins 50% des placements sont injustifiés (25% pour mauvaise évaluation au départ et 25% qui ne devraient pas se prolonger).

A savoir qu’un enfant ne se remettra jamais de ce placement. Il souffrira toute sa vie de cette séparation La cicatrice sera indélébile !

Bien souvent ces enfants ressortent sans aucun avenir, deviennent SDF, délinquants, au bord de la folie. Certains ont été abusés psychologiquement et/ou sexuellement par des adultes sensés les protéger sur leur lieu de placement. (…)

A savoir : Le placement mensuel d’un enfant revient à 6 000 euros. Ce qui fait 72 000€ à l’année.

Exemple d’une famille ou 6 enfants (aucune maltraitance) sont placés et séparés dans divers familles d’accueil ! – Coût total de ce placement à l’année 432 000 euros (quatre cent trente deux mille euros).

Pourquoi ne pas utiliser cette somme, afin que ces enfants puissent évoluer (avec une aide physique de personnes compétentes) au sein de leur foyer et avec leurs parents ?

Catherine GADOT / Présidente et fondatrice de l’association « Le Fil d’Ariane », France

(redirection sur le site d’origine)

Commentaires (2)

1. Xavier Collet – Le 13/10/2010 à 21:19

Il nous faut faire comprendre à toutes les familles qu’elles ne sont pas à l’abri et demander des comptes à ceux qui brisent des familles, des individus.
Ne croyez pas qu’il s’agisse du combat du pot de terre contre le pot de fer, le CEDIF a une vocation offensive à travers une prise de conscience des saloperies qui se commettent au nom du sévice public.
Mon email est disponible pour vos témoignages.
 

2. belmahdi – Le 22/01/2011 à 21:55

on m’a pris mes 7 enfants kidnappés par une assistante sociale incompétante,menteuse,et manipulatrice.Elle a poussé ma femme a porté plainte pour violence conjuguale.J’ai eu le droit a une garde a vue de 22 heures,qui n’a conclue a aucune poursuite a mon encontre.Cela s’est passé le 20/01/2011.A ce jour je ne sais meme pas ou sont mes 7 enfants.Il n’y a rien qui m’interdit de les voir,et pourtant je suis seule face a mon desespoir.Cette assistante sociale travaille au conseil géneral du nord a tourcoing 59200.A L’AIDE.