Articles Tagués ‘pédophile’

Lolita Express

clintonCurieusement le scandale du Lolita Express n’a pas beaucoup fait parler en France. C’est dommage car il est d’importance et met en cause des personnalités haut placées comme on dit.

Mais voyons les faits de plus près.

Le scandale a pour origine Jeffrey Epstein, un financier de la gauche bien-pensante américaine, celle soutenue à longueur de media par nos journalistes qui ne cessent de pleurnicher depuis la défaite d’un certain ordre mondial.

Jeffrey Epstein est donc un homme d’affaires et financier qui sait renvoyer la balle. Il met à disposition de ses influentes relations ses abondants moyens. Moyens en question  qui consistent, entre autres, en un Boeing 727 transformé en bordel volant, le « Lolita Express ».

Des sièges confortables dans le « Lolita Express »,  un grand lit qui l’est plus encore et surtout des distractions sous forme de jeunes filles mineures prostituées pour des relations sexuelles de groupe. Pour le reste, le « Lolita Express » dessert de grandes capitales dans le monde entier en proposant ses services récréatifs qui valent au maquereau pour clients pédos tout la reconnaissance libidineuse des hommes, mais aussi femmes de pouvoir.

Trois françaises de 12 ans offertes en cadeau d’anniversaire

Il est miraculeux que cette affaire ait transpirée, que des enquêtes du FBI conduisent à établir qu’une quarantaine de jeunes filles de 12 à 16 ont été prostituées et utilisées quotidiennement à cette fin.

D’ailleurs trois de ces jeunes filles âgées de seulement 12 ans étaient françaises et avaient été offertes au financier pédophile Jeffrey Epstein à l’occasion de son  anniversaire (http://www.frontpagemag.com/point/262853/why-bill-clintons-26-trips-lolita-express-child-daniel-greenfield). Une autre mineure de 14 ans, surnommée l’esclave sexuelle des Balkans, avait été achetée à ses parents.

Les victimes osent parler

Personne n’a su faire taire Virginia Giuffre par tous les moyens habituellement utilisés. Virginia a révélé avoir été prostituée depuis l’âge de 15 ans pour les services du bordel volant. Elle dit avoir été « recrutée » par Ghislaine Maxwell, l’ex petite amie de Jeffrey Epstein pour être utilisée comme « esclave sexuelle ». Sarah Kellen, ancienne assistante d’Epstein est aussi mise en cause pour avoir débauché des jeunes filles.

C’est d’ailleurs une constante dans les réseaux pédophiles que de recourir à des femmes pour mettre en confiance les victimes.

Virginia Giuffre met en cause le célèbre et très mûr avocat Alan Dershowitz ainsi que le prince Andrew pour avoir eu des relations sexuelles avec elle.

Les Clinton batifolent

On sait que les Clinton sont des amis intimes de Jeffrey Epstein, lequel connait d’ailleurs les 21 numéros de téléphones permettant de joindre son ami Bill.

L’enquête révèle aussi que l’ancien président avait voyagé 26 fois entre 2001 et 2003 sur le Lolita Express. Il se serait aussi rendu sur « Orgy island », une île des Caraïbes appartenant à Jeffrey Epstein et dont l’origine du nom nous semble bien mystérieux … Bill Clinton était accompagné par quatre jeunes femmes dont deux appartenaient au harem du pédophile Epstein (http://www.washingtonexaminer.com/details-on-bill-clintons-ride-on-pedophiles-lolita-express-sought/article/2566852).

Agir contre le sida ?

L’ex président a nié se repaître de chair fraîche en prétendant avoir fait usage du Boeing d’Epstein pour organiser des actions de sensibilisation contre la pauvreté et le sida en Afrique. C’est dans ce cadre qu’il avait emmené avec lui Chris Tucker, Naomi Campbell, Kevin Spacey, Gayle Smith (qui siège au conseil national de sécurité d’Obama) mais aussi une maquerelle d’Epstein et Chauntae Davis, une actrice (majeure) de porno chic.

Prison au quart-temps

Après transaction avec la justice, Jeffrey Epstein, qui risquait une peine fédérale de 10 à 20 ans, a été condamné à une peine légère de 13 mois à la prison de Palm Beach avec permission de sortie de 16 heures par jour pour se rendre à son travail. Il ne fut d’ailleurs puni que pour la sollicitation d’une mineure aux fins de la prostituer en 2008 : il est toujours utile d’avoir des amis puissants qui mettent la main au panier.

Pourtant une autre femme témoigne avoir été violée plus de 50 fois par Jeffrey Epstein depuis ses 13 ans. Elle accuse son violeur d’avoir abusé d’elle et d’autres mineures après avoir été attirées chez lui pour poser en tant que modèles.

En creusant un peu, selon Russia Today, on découvre qu’en 2015, alors que le FBI enquêtait sur l’affaire et qu’Hillary Clinton exerçait des responsabilités dans l’administration Obama, 3,5 millions de dollars ont été transférés d’un compte suisse de Jeffrey Epstein vers la fameuse Fondation Clinton. OUPS …

Bonjour à toutes et à tous

Vous vous demandez sans doute de quoi il s’agit lorsque je parle du réseau pédophile Zandvoort et pourquoi vous n’avez jamais entendu parler de ce réseau. Afin de répondre à toutes vos questions, je vous conseille VIVEMENT de visionner le reportage de Karl Zéro sur le sujet:

Voici également un autre reportage, tout aussi édifiant, qui traite d’une autre affaire de réseau pédophile français (mais également de mise à mort d’enfants) dans lequel des membres « respectables » de notre société (juges, avocats, politiciens…) seraient impliqués:

Il faut ABSOLUMENT que la lumière soit faite sur ces différentes affaires. Les enfants doivent être protégés de ce genre d’atrocités, peu importe l’échelle sociale sur laquelle se trouvent les auteurs de telles barbaries. Je m’interroge aujourd’hui sur la neutralité de la Justice française qui reste sourde/inerte face à de telles affaires. Nous sommes en 2014 et je refuse que de tels actes puissent encore être perpétrées en toute impunité.

Beaucoup de personnes (journalistes, membres présumés du réseau, membres d’association de défense des victimes…) ayant voulu faire la lumière sur ces réseaux pédophiles ont soit été assassinées, emprisonnées (comme Marcel Vervloesem) ou ont mystérieusement disparu…

J’ai bien conscience que les pétitions internet n’ont aucune valeur juridique mais je pense qu’il serait possible d’alerter les médias si nous réussissons à regrouper suffisamment de signatures.

Je m’appelle Pauline TONNEAU, j’ai 26 ans, je suis une simple citoyenne française qui demande à la Justice de son pays d’ouvrir une véritable enquête sur ces différentes affaires.

Je refuse que les auteurs de ces crimes restent impunis,

Je refuse qu’en 2014, nous ne soyons pas en capacité de protéger ces enfants,

Je refuse d’être gouvernée par des barbares ou des violeurs d’enfants,

Je refuse de baisser les bras face à toute cette violence,

Car celui qui laisse prolonger une injustice, ouvre la voie à la suivante.

Je vous demande donc de vous mobiliser pour les enfants violés et tués, pour les familles martyrisées en signant cette pétition.

Nous avions soutenu la pétition contre la venue en France de l’ogresse

Non a la venue en France de Michelle Martin, compagne de Dutroux

7897 signatures
Auteur : Laurence VANNYPEN 11 chemin de la Rivoire 43620 SAINT PAL de MONS
Description : Citoyenne française n’ayant jamais oublié le calvaire de Julie & Mélissa, Bernard, Pierre, Philippe, Bénédicte , Henrieta,  les sœurs Manckova, ainsi que Laetitia , Sabine, An & Eefje
À l’attention de Monsieur Nicolas Sarkozy,  Président de la République Française,
Non à l’asile politique en France pour Michelle Martin, compagne de marc Dutroux, complice de tortures, viols, pédopornographie, séquestration, meurtres d’enfants et autres monstruosités !

Elle n’a purgé qu’un tiers de sa peine et devrait sortir de prison SI la France accepte de l’accueillir, afin d’être confiée à un couvent !
REFUSONS massivement !

Notre pays serait-il un dépotoir ?

Un tiers de peine effectué pour des crimes aussi abominables !
C’est honteux et injuste !
Accepter cette venue serait se rendre complice de cette injustice !

 
Rappelons au passage le calvaire des fillettes de 8 ans,  Julie Lejeune et Melissa Russo, emmurées vivantes dans un cachot aménagé par le couple Dutroux-Martin dans sa maison de Marcinelle, près de Charleroi. Michelle Martin aurait pu les libérer, elle a préféré les y laisser succomber d’une mort atroce.
.

L’ogresse ne viendra pas en France, mais elle est libérée !

Cela faisait 8 ans que Michelle Martin avait été condamnée à 30 ans de prison. Un jugement qui était intervenu après une peine préventive de 8 ans également. Seulement voila, pas de peine plancher en Belgique, il n’y en aura d’ailleurs bientôt plus non plus en France même pour les tueurs d’enfants.

 Une libération conditionnelle est susceptible d’être accordée au tiers de la peine, la justice belge est donc plus douce aux tortionnaires qu’à leurs victimes mortes de faim comme emmurées vivantes.

Michelle Martin a bénéficié de cette conditionnelle accordée par le tribunal d’application des peines. L’hospitalité du couvent des Sœurs Clarisse était une condition de cette conditionnelle, mais légalement il lui aurait fallu aussi dédommager les familles des victimes ce qui n’entre pas dans les préoccupations de l’ogresse. On ne peut donc que compatir au camouflet infligé par cette « justice » à la famille des victimes, il n’existe pas de véritable façon de compenser leur peine, mais pour reprendre l’expression d’un politique belge, la décision du tribunal est écoeurante. .

L’ogresse a donc quitté la prison pour se rendre au couvent à Malonne, à proximité de Namur  en Belgique. Il est question d’y opérer sur place sa réinsertion. Tâche qui pourrait relever de la mission impossible quand on sait que Michelle Martin était institutrice et a pu laisser des enfants de 8 ans, de l’âge de ses élèves, mourir dans d’atroces conditions. On dépasse ici la compréhension de la nature humaine, rappelons encore qu’elle aidait aux kidnappings comme rabateuse !

Les Sœurs croient au pardon, l’État belge aussi.

Pardonner ?!

Mais comment, et surtout comment imposer ce pardon à des parents qui ne croient plus à la justice ?

Jean-Denis Lejeune a d’ailleurs écrit à l’ogresse pour lui dire qu’au nom de sa fille Julie, des questions auxquelles aucune réponse n’a été donnée, il ne lui pardonnera pas.

Les Belges n’ont plus n’ont pas envie de pardonner, mais on le leur impose. Fiscalement parlant, puisque la protection de l’ex-compagne et complice du monstre Dutroux continue à être à la charge des contribuables Belges à hauteur de 120 000 euros par mois, l’accès au couvent étant filtré par 40 policiers jours et nuits.

Bien sûr le dire haut et fort nous fait taxer de populistes !!!

Eh bien le mot n’est pas si laid quand il s’agit de prendre le parti des victimes.

Redisons le donc, il n’y aura aucun pardon pour ceux qui ont tué nos enfants, qui ont ruiné leur vie ou leur avenir.

Il y a les pédophiles qui racontent qu’ils sont devenus amnésiques et comme cela, tout devient simple, c’est que la réalité n’a été qu’une illusion, un rêve, une erreur.

Et tout le monde fait semblant de les croire, MEME PARFOIS LEURS VICTIMES.

Cette racaille se ramasse à la pelle dans les salles de rédaction, dans les établissements scolaires, dans les presbytères, dans les salons mondains, dans les rêves parties à coups de pétards subventionnés, dans les ministères et dans les caves des banlieues …

L’inutile de Beauvau [Place Beauvau – l’adresse du Ministère de l’Intérieur] ferme les yeux, le haut-parleur Darkos, chargé de conditionner les analphabètes de l’Education Nationale [de 2007 à 2009], continue de faire l’initiateur béotien [inculte, indifférente à la connaissance] tout en jouant à l’initié innocent. Les autres baragouinent sur les Droits de l’Homme avec la main sur le coeur, à propos du racisme évidemment, à propos du 19 Mars indispensable [1796 : La proclamation de la liberté de la presse / 1937 : La reconnaissance de la capacité civile des femmes] et sur la criiiiiise. Tout le monde pédale dans l’Océan, tout le monde le sait. Tout le monde s’en fiche. Tant que le salaire continue de tomber.

A part quelques anarchistes céliniens [de Louis-Ferdinand Céline, nihiliste et narrateur de l’absurdité humaine] à part les abstentionnistes chroniques de plus en plus nombreux, les documentalistes amateurs qui n’ont jamais confondu Blanqui [Louis Auguste Blanqui, révolutionnaire et socialiste utopiste], Proudhon [Pierre-Joseph Proudhon, anarchiste il rende célèbre la formule « La propriété, c’est le vol » ] et Sorel [Georges Eugène Sorel, philosophe et sociologue, auteur de la théorie du syndicalisme révolutionnaire, le principal introducteur du marxisme en France] avec les tueurs staliniens et les oligophrènes de la contestation friquée, à part les cocus, battus pas contents, la persistance demeure comme une plaie variqueuse inguérissable de fréquenter encore les urnes.

Il en est même pour croire que c’est utile et que ce serait un « devoir ». Ce serait bien le seul devoir qui leur resterait ! Quel humour ! Ces gens-là parlent de devoir électoral avec le même sérieux qu’un chanoine parlait du péché mortel pour une broutille d’enfant il y a 60 ans. Chacun a besoin de son Père Noël. Les électoralistes sont sincèrement convaincus que l’homme est bon. Que la petite boite où il amasse ses choix savants conserve des miracles bien supérieurs à ceux que réservaient l’onction du Saint-Chrème et du Sacre sous la voute de Reims… sous la bénédiction des anges et d’un Dieu qui n’est plus supportable désormais dans nos murs que s’il s’impose sous le nom d’Allah et du nom de son saint Prophète, que béni soit son nom …

Ce n’est finalement pas la religion l’opium du peuple. La religion regarde l’infini, elle parle à la conscience et aux espérances que les douleurs des réalités certaines laissent dans le regard de ceux qui voient un horizon là où d’autres ne veulent voir qu’un mur. La conscience comme la mort et l’infini du ciel prédisposent aux paris les plus improbables. L’opium ce n’est pas de vendre une promesse d’éternité. L’opium c’est de faire miroiter le bonheur achevé sur cette terre à condition d’être potablement riches, en bonne santé, dans le bon pays, dans le bon régime, avec de beaux enfants aux destinées équivalentes. Venez tous ! Demain on rase gratis ! Héréditairement et les amis et voisins de la planète sont tous invités.

Le suffrage universel, c’est le bonheur universel, libre et obligatoire, laïc et universel, fraternel et totalitaire. Celui qui ne veut pas de ce bonheur sera exterminé au nom de la Paix entre les hommes.

Et puis il y a les pédophiles dealeurs et pourrisseurs officiels qui faisaient rigoler salement les bourgeois de service de chez P… et qui ne peuvent pas raconter qu’ils ont oublié. Manque de bol, il reste leurs enregistrements crapuleux. Alors ils prennent la noble attitude des moralisateurs gauchistes essayant d’expliquer que le cercle est un carré et que la Tour de Pise ne tombera pas du côté où elle penche.

Le pire de l’histoire ce n’est pas d’entendre ni de voir ce Monsieur Xy raconter l’immondice pédophile en se gaussant, le pire ce n’est pas de voir les invités de chez P… et P… lui-même s’esclaffer de rigolade à l’énoncé de ces ignominies, le pire c’est de découvrir que le suffrage universel des Européennes vient de faire de cet individu la vedette et le vainqueur de ces élections.

En effet, il fallait aller voter. Les « veauteurs » avaient raison. L’élection c’est comme le pus. Il faut un peu presser et ça gicle.

vegaelnath / Marie-Neige Sardin : http://le-bourget.over-blog.com/article-32656679.html (Le blog de Marie Neige, les 32 ans d’une libraire au coeur du 93)