L’étrange réinsertion de Gabriel Loison

Publié: 03/05/2013 dans Manipulations

Thérapies en plein air ?

Thérapies en plein air ?

Infiltration ou protection ? 

Nous n’insisterons jamais suffisamment sur l’infiltration de « psychothérapeutes » new age dans le secteur de la formation, du soutien psychologique et même de l’éducation.

Infiltration que les pouvoirs publics et notamment certains Conseils Généraux ne pourront prétendre ignorer pour avoir été renseignés, notamment par nos soins, sans pour autant réagir.

La plupart de ces « thérapeutes » adeptes du messie new-age « Maitreya »,  pratiquant notamment chamanisme, psycho-astrogogo et autres arthéraconneries exercent sans le moindre problème et quelquefois sur deniers publics.

L’affaire Gabriel Loison aurait dû tirer la sonnette d’alarme mais non, pendant que des familles sont brisées, les affaires continuent.

La plupart d’entre nous pense que les pouvoirs publics agissent et nous protègent ; nous sommes donc bien naïf car mal informés voire désinformés.

 Une affaire exemplaire

Mais au fait en quoi l’affaire du « gourou réinséré » est-elle exemplaire ???

Elle l’est car un homme, Gabriel Loison, ex-braqueur condamné à 15 ans de prison, a pu exercer son « art » avec le soutien de certains services de l’Etat toujours prompts à réinsérer …

Il faut insister sur le fait que, sans l’étiquette de respectabilité qui lui a été accolée, les capacités de nuisance de ce  gourou sectaire n’auraient pas fait autant de dégâts.

L’aide aux dépressifs

Nous sommes dans les années 80, Gabriel Loison devenu selon lui « psychologue » et « sophrologue » créé dans le sud de la France, une association baptisée les Ateliers de Saint Jean dont l’objet social est d’aider les personnes dépressives.

C’est dans ce cadre que Gabriel Loison rencontrera Marie-Ange Salou, une religieuse exerçant en tant qu’assistante sociale de prison. Elle déposera plainte en 1989 pour viols à trois reprises au cours de stages lors des années 1984, 1985 et 1986.

Le juge d’instruction présentera la religieuse des Filles du Saint Esprit comme nymphomane et Gilbert Loiseau bénéficiera d’un non lieu en …juin 2001.

Entre-temps les activités de formation de Gilbert Loiseau avaient été dénoncées comme sectaires par la lutte anti-secte, mais on trouve souvent un magistrat pour dire que de telles techniques sont « éprouvées » et fiables.

L’association fera parler d’elle en 1989 après deux chutes mortelles de « patients » appelés à faire un travail sur soi au bord d’une falaise à Saint Jean de Fos. Un des corps aurait été déplacé suite à la chute. MAIS Gabriel Loison est mis hors de cause par la justice.

Une mission de service public ?

L’association est dissoute en 1994 puis recréée dans les Pyrénées Orientales sous la dénomination « les Jardins de la Vie », son objet est désormais principalement pédagogique. Elle est considérée comme très respectable puisque les pouvoirs publics permettent à l’association la délivrance de contrats de formation professionnelle, elle est  même soutenue par le ministère du travail,  de l’emploi et de la formation professionnelle !!!

Mais qu’enseigne exactement cette association dans des formations pouvant aller jusqu’à 800 heures de cours pour près de 25 000 francs ? De quelle mission de service public est elle investie ?

Pour le savoir il suffit de consulter le programme dont les représentants de l’Etat ne pouvaient ignorer la teneur :

–         dimensions et valeurs humaines dont un point sur l’éducation des enfants ;

–         sens physiques et sens psychiques ;

–          mécanismes émotionnels ;

–         maîtrise mentale et sophrologie ;

–         sexualité et spiritualité ;

–         corps énergétique ;

–         causes psychiques des maladies ;

–         formation des parents et des jeunes

Les ennuis vont arriver avec des dénonciations pour emprise sectaire, mais le plaignant n’obtient pas  gain de cause, comme souvent dans de telles circonstances. Eh oui, l’institution était trop engagée dans le soutien aux délires pédagogiques de Loison pour reconnaître la structure comme sectaire.

Engagé jusqu’au cou même, car il faut le dire, les stagiaires formés dans des locaux de l’éducation nationale peuvent percevoir pour cette formation des aides à l’insertion versées par les Assédics. C’est logique puisque l’association bénéficie d’un agrément de formation professionnelle.

Les « Jardins de la Vie » finiront tout de même dans le rapport de la commission parlementaires sur les sectes en France en 1995.

L’université de la relation

Voila donc que la même année le structure de Gabriel Loison alias Gabriel Yves change encore de nom, elle s’appelle désormais « L’université de la nature, de l’écologie et de la relation »,  université rien que cela.

Mais il est vrai que les structures psycho-sectaires new age font souvent dans la grandiloquence et aiment les termes du type université ou institut (titres pourtant protégés en France) en y accolant l’adjectif « relationnel » ou « développement personnel ».

Fort de ses soutiens Gabriel Loison continue à sévir. Il est désormais secondé de Julie Baschet, une illustratrice de livres pour enfants devenue , sa disciple et compagne. Les affaires vont plutôt bien et un réseau international se constitue avec un centre de formation à Saint Brévin les Pins (44), à Jaca (Espagne), à Atenas (Costa Rica) et à Taroudant (Maroc). Le programme est assez proche de celui indiqué plus haut  et les techniques utilisées sont l’hypnose, le chamanisme comme « rapprochement avec la nature ».

Sexothérapie ?

 Dans ces « havres », loin du tumulte de la civilisation, Gabriel Loison, qui a passé l’âge de la retraite, étudie le calendrier maya, la santé et la sexualité. Outre sa zélée compagne, il s’entoure d’une cour de jeunes femmes qui doivent se laisser pousser les cheveux pour jouer leur rôle d’antennes de la terre. Il ne se limite d’ailleurs pas sur elle à un exercice de contemplation.

Ainsi, de retour de stage, une femme explique à son mari qu’elle a été pénétrée par le gourou au Maroc,  que cela est aussi arrivée à sa sœur et à sa mère, mais que, même si elles n’étaient pas nécessairement consentantes ce n’était pas très clair sans constituer un viol.

On se demande encore ce que c’est d’ailleurs, une chute malencontreuse à répétition sur toute la famille ?

Des thérapies pour adolescentes

Les femmes, Gabriel Loison les aime jeunes, très jeunes et pour satisfaire ses dégoûtants penchants, il se dit « analyste d’enfants ». Danielle S,  46 ans, venant chercher une aide psychologique témoigne de l’intérêt du gourou pour ses deux filles de 13 et 15 ans. Il leur avait demandé de se mettre nues pour vérifier ce qu’il appelle leur équilibre énergétique et commentait le dessin de la cadette de 13 ans en expliquant que son sapin exprimait un désir de phallus…

Les pionnières

Jeunes, trop jeunes ou moins jeunes, les femmes de Gabriel Loison sont ce qu’il appelle des « femmes pionniers ». Elles sont chargées de ramener de nouveaux adeptes, une pratique typique de nombreux mouvements sectaires surtout pour attirer les familles dans les « stages » et inspirer confiance.

À l’occasion de ces onéreux stages, Gabriel Loison insiste pour que de petits-enfants lui soient amenés afin notamment de leur couper les mémoires antérieures à la grossesse. Les enfants et même les nourrissons sont alors soumis à un régime végétalien donc sans lait.

Les victimes de trop 

Ces femmes, ces enfants ont des familles, et ce sont des grands-parents qui vont se mobiliser suite à des confidences de leur petite-fille. Celle-ci, âgée de 13 ans, a vécu avec ses parents un stage à Jaca lors de l’été 2010, elle révèle les viols « thérapeutiques » qu’elle a subi entre les mains de Gabriel Loison et de Julie Baschet.

 Les grands-parents portent plainte et ils seront enfin pris au sérieux. En effet, ils ne sont pas seuls à dénoncer puisque le 10 décembre 2010 une autre plainte pour viols et abus de faiblesse est déposée par une autre femme.

 Le parquet de Saint Nazaire donne suite le 4 janvier 2011, l’Office central pour la répression des violences aux personnes est saisi et le dossier est transmis pour instruction à Nantes, le 17 mars 2010 une information judiciaire est ouverte et conduit à un mandat d’arrêt international.

La chute
Le nouveau local pédagogique de Gabriel Loison

Le nouveau local pédagogique de Gabriel Loison

Le couple pédocriminel et sectaire tombe enfin et semble ne rien comprendre à ce qui lui est reproché. Rappelons au passage que les crimes de viols pédophiles ou non sont considérés par ce type de « thérapeutes » comme des thérapies à part entière, le viol peut même être réinterprété ou réattribué dans le cadre de thérapies porteuses de faux-souvenirs induits. Le gourou dira d’ailleurs des viols commis sur la jeune fille de 13 ans qu’ils étaient perpétrés pour son bien dans un stage d’initiation à la sexualité, car selon Loison « le sexe aide à grandir » !

Enfin 22 ans après les premières relaxes, l’institution judiciaire admet que Gabriel Loiseau, la braqueur « réinséré » est un criminel, le couple terrible est extradé d’Espagne le 11 avril 2011. Ils seront jugés puis incarcérés à Nantes.

New age pas mort

Pourtant, même en prison, le gourou a toujours ses adeptes.

D’ailleurs un site new age reproduit un interview de Gabriel Loison qui date de 1983 dans lequel il présente sa « psychologie spagyrique ». Allez donc lire tout ce fatras : http://www.revue3emillenaire.com/blog/psychologie-et-spagierie-par-gabriel-loison/ et réfléchissez rétrospectivement à ce à quoi mènent de tels délires.

Nota bene

On comprend donc bien par l’aura peu entamée du gourou, que d’autres criminel(le)s du même acabit courent encore avec des soutiens institutionnels. Ceci alors qu’ils ont fait l’objet de mise en cause et ont bénéficié de classements ou de non-lieu après plaintes ou décisions de justice.

Nous écrirons à nouveau et détaillerons les crimes de ces gourous lorsqu’ils tomberont enfin. Ils ne tomberont d’ailleurs pas seuls même s’il est dommage que dans de telles affaires les complices s’en sortent souvent prétendant ne pas avoir su.

Rappelons donc à toutes les familles victimes de sectes qu’il convient de signaler vos doutes avec un maximum de détails et d’éléments les plus probants possibles. Envoyez ces éléments à toutes les institutions, services de l’Etat et de la justice, vous pouvez aussi nous mettre en copie. Conservez les réponses ou preuves d’absence de réaction voire de soutien aux sectaires. Il viendra bien un moment où un « faux pas » sera commis, alors ceux qui n’ont pas voulu voir pourront aussi être dénoncés haut et fort.

commentaires
  1. bret sylvie dit :

    Horrible personnage.. Mon Dieu des fois j aimerai bien savoir ce pousse un adultes a poser ses main sur un enfant.. Ce n est pas possible!!! Vivement qu on arrive a demanteler tous ces reseau et que nos bb notre avenir puissent en paix…

    Merci pour le partage…

  2. eric dolla dit :

    ouf !  cà c’est de l’article ! 

    ________________________________

  3. Oupss ! je m’était assoupi…lol… fracassant cette article

  4. TERRIOU Bruno dit :

    La France devrait avoir honte de ne pas respecter l’intégrité mentale et physique des personnes abusées,

  5. mike3319 dit :

    Bjr,
    Excellente synthèse! sur le personnage, mais le combat a été dure! sdig, miviludes,PJ,OCRVP etc … grande victoire le jour de sa condamnation moi je fêterai cela …

  6. simon dit :

    j’ai rencontré cet homme, pour bien avoir étudié les mécanismes relatifs aux sectes, aucun soucis cet homme est un gourou dangereux et manipulateur. S’il recroise mon chemin malgré son âge il se fera casser le nez

  7. mignonac dit :

    Bonjour à tous j’ai aussi rencontré cet homme en 1993-1994 au mali pour son association GAE ‘terre mère’.

    Nous étions chargé du convoyage de semences fourragères à titre gracieux et à notre arrivée, il nous à présenté comme ingénieurs en pont et chaussées chargés de réaliser un pont.

    Il à quand même réussi à ne pas faire cultiver les terres pendant deux ans à des Dogons loins d’être auto suffisant, à bloquer 5-6 jeunes pour ce projet bidon et leur faire abandonner leurs études , enfin comme tout bon gourou il à tenu des propos aux anciens du village
    ‘Il faut suivre l’âne sur la colline’ Personne n’a rien Compris et Le lendemain matin il avait disparu avec sa pétasse.

    Je suis ravis de savoir qu’il ne dupera plus personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s